CHRONIQUE / REVIEW

YYNOT

Light And Shade

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

June 27, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Self-Released

USA

Mario Champagne - September 2022

8,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Amateurs de hard rock bien ciselé, vous serez comblés. Déjà, en 2018, lors de la parution de leur premier album éponyme, j’avais été soufflé par toutes ces chansons de RUSH non écrites par RUSH, par cette formation connue surtout pour ses performances « live » de reprises du répertoire de RUSH. Paru ensuite « Résonance » en 2019, et maintenant cet album qui glisse dans l’oreille comme un « Q-Tips » soyeux. Toujours sous l’égide de Billy ALEXANDER qui s’est occupé de l’écriture, des arrangements, de la production et du mixage, cette formation persiste et signe en compagnie du solide bassiste Tim STARACE et de la jeune chanteuse Rocky KUNER. Au niveau des percussions, les changements organiques se sont multipliés, probablement dus à la recherche d’un nouveau Neil PEART. Pour ce qui est de la stabilité dans les rangs, il faudra encore attendre un peu, car à la fin de l’enregistrement de « Light and Shade », Mlle KUNER a quitté l’équipe, celle-ci étant maintenant remplacée dans les prestations « live » par la nouvelle recrue Patty PERSHAYLA, qui selon ce que l’on peut entendre et voir sur « YouTube » s’en tire extrêmement bien, se présentant moins comme un clone de Geddy LEE que Rocky KUNER.

Quand on aime les chansons d’un album dès la première écoute, c’est qu'il y a définitivement quelque chose-là qui mérite notre attention! Un savoir-faire bien appliqué par des gens qui baignent dans ce style depuis des lustres, car n’oublions pas qu’ALEXANDER témoigne d’une belle feuille de route au sein des équipes de John WAITE, FEEL, Ron BLAIR et Tom PETTY.

Les pièces proposées s'écoutent avec aisance tant celles-ci sont soignées, mélodiques et juste suffisamment complexes à certains endroits pour rendre cela excitant et pour ne pas rebuter la masse. J’ai même trouvé que cette fois-ci, le fruit rendu arrive parfois à se distancer de celui de leurs mentors, en allant de plus en plus dans des directions pour affirmer leur propre identité. « Exit Rush, Enter YYNOT » ! Globalement, tout cela sonne très « classic rock » des années 80, avec des tournures légèrement Prog ici et là, comme dans l’instrumentale « Wire And Wood » qui commence là où on ne l'attendait pas, en mode très acoustique délicat et puis la banane assurée quand la basse de STARACE nous ramène en territoire connu, lorsqu‘o, nous livre ce brûlot ardent, innovant, où l'inspiration ne manque pas, nous offrant un court mais bénéfique voyage !

Dommage que Rocky KUNER ait quitté la formation, car sur cet album, la jeune femme à la voix de midinette a pris sacrément en assurance depuis le premier album de 2019. On peut y constater une plus grande maturité dans « Living Proof » et « Mask ». Dans le titre « Firefly » à l’atmosphère folk calme et presque country, l’excellente performance de Rocky KUNER rend le tout très attachant, dans cette chanson construite pour une soirée autour d'un feu entre amis. Billy ALEXANDER aussi chante, et il s’en tire extrêmement bien dans « Fall From The Sky ». Cela aide à se distancer pour sûr des sonorités vocales « rushiennes, dans un style plus pop à la cadence hypnotique, dans ce duo avec Rocky.

A signaler la présence remarquée de Tony MORRA aux percussions dans « Weight Of The World », où ça balance grave sous de fortes influences de RUSH. Un album qui permet à des musiciens doués de briller livrant une œuvre pas nécessairement ce qu’il y a de plus Prog, et qui nous offrent généralement aux trois quarts des titres des passages instrumentaux enlevants. Mais les amateurs de « hard rock » mélodique ne pourront certainement pas s’en lasser tant une inspiration salutaire a su faire ici son œuvre. Pour la suite, on ne peut que souhaiter bonne chance à Rocky KUNER dans la poursuite de sa jeune carrière car la petite est bourrée de talent ! YYNOT est issue de la scène des « hommages », mais ils tiennent déjà en main un répertoire propre extrêmement solide que je vous recommande fortement. Titres préférés: « Wire And Wood » « Weight Of The World », et « Firefly ». Bonne écoute !

PISTES / TRACKS

    1. Wire And Wood (The Ballad Of Joey Electric) (6:06)
    2. Living Proof (3:58)
    3. Fall From The Sky (4:21)
    4. Mask (6:05)
    5. Firefly (5:07)
    6. Weight Of The World (5:16)
    7. Burning Bridge (6:40)
    8. Stars, Sun And Moon (5:58)

Billy ALEXANDER - Guitar, Lead Vocals, Vocals Harmonies, Keyboards
Tim STARACE - Bass
Rocky KUNER – Lead Vocals
Mike HETZEL - Drums
Tony MORRA – Drums (6)

musiciens / musicians