CHRONIQUE / REVIEW

Kevin Kastning & Mark Wingfield

I Dreamed of Invisible Journeys

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

May 17, 2022

Format:

Digital

Label:

From:

Greydisc Records

USA

Yvon Scuti - September 2022

7,8

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Kevin KASTNING est ce guitariste américain, né à Wichita au Kansas, qui joue sur des guitares aux dimensions démesurées et aux multiples cordes conçues par lui, (certaines de ses guitares peuvent avoir jusqu’à 36 cordes). Son jeu est assez nuancé et sans éclats musicaux; on n’assiste pas à de longues envolées sans fin de notes rapides mais plutôt à des notes d’accords arpégés ou déconstruits, utilisant surtout les notes basses de son instrument. Fort probable que les manches élargis de ses guitares ne permettent pas une vitesse rapide d’exécution. Sa production discographique est assez impressionnante; on recense près d’une cinquantaine d’albums, certains en solo mais la plupart en collaboration.

Il s’est associé ici au compositeur et guitariste anglais Mark WINGFIELD, qui est tout au long du disque à la guitare électrique. Son jeu est différent de son partenaire; sans être de la haute voltige guitaristique, il fait preuve d’un peu plus de virtuosité. Sa guitare est plutôt plaintive, et son terrain de jeu se situe plutôt dans les notes hautes de la portée.

Le genre de musique enregistrée sur l’album serait, selon le label, jazz, new age, ambiant, avant-garde et rock progressif. C’est en fait, surtout une musique improvisée où les mélodies sont absentes et où les guitares improvisent chacune dans leur registre respectif. Parfois, on assiste à un véritable dialogue entre les deux instruments; prenons pour exemple la dernière pièce, ‘’Arrival’’ où la guitare électrique, gémissante, se laisse réconforter par une guitare acoustique plus sereine. À certains moments, une direction musicale un peu plus structurée surgit, un motif est répété. La délicate ‘’A Questing’’, deuxième pièce de l’album, en est un bel exemple.

Parfois, ce sont deux monologues superposés que l’on croit entendre, deux univers parallèles qui s’entrecroisent sans véritable interaction entre eux. Un peu de confusion ou de la répétition dans le jeu des deux protagonistes sont des éléments qui peuvent amener l’auditeur à décrocher de son écoute. Bref, nous avons ici un disque bien réalisé, où les musiciens offrent une prestation de qualité et l’inspiration est bien présente malgré quelques moments flous et quelques longueurs.

Mentionnons la belle photo qui accompagne le disque. On y voit un voyageur sous un parapluie qui attend patiemment sur le quai de la gare un train qui ne semble pas venir. Est-ce le rêve d’un voyage impossible ?

PISTES / TRACKS

    1. Departure (14:28)
    2. A Questing (6:47)
    3. Expeditions Inward (10:03)
    4. A Memory In Rain (7:48)
    5. The Ponzo Illusion (9:27)
    6. I Remember The Red Streak (9:30)
    7. Faces Unrecognized And Yet (8:11)
    8. A Smear In Thunder (5:05)
    9. Arrival (6:06)

KEVIN KASTNING: 36-string Double Contraguitar, 15-string Extended Classical guitar
MARK WINGFIELD : Electric guitar

musiciens / musicians