CHRONIQUE / REVIEW

Øresund Space Collective

Live In Dresden

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

September 1, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Self-Released

Danemark

Alain Massard - September 2022

8,7

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

ØRESUND SPACE COLLECTIVE c’est ce collectif musical danois et suédois qui joue du space rock en improvisation submersive totale, ce depuis 2004. Un passif de 29 albums (33 comptés par ailleurs) donc référencés à minima, enregistrés live souvent et une 10ne de live déclarés. ØRESUND SPACE COLLECTIVE connus par hasard avec leur 1er titre éponyme de 2006, album déroutant concocté par Scott Heller… Dr Space, qui prend le nom du pont reliant justement le Danemark de la Suède. Un groupe s’étoffant d’une bonne trentaine de musiciens différents, dont des guitares et synthés en fer de lance. Un groupe qui fait donc dans la transe hypnotique, invasive et ‘mantranique’, un groupe hors norme psychédélique, spatial, jazzy-krautrock bigarré et bien barré adepte de la jam-session comme aux temps reculés de certains groupes dinosaures.

4 titres ici dont « Cosmic Balls Fall » sur des guitares réverbérantes et des claviers analogiques; un son qui met dans l’ambiance de suite et qui ne s’arrête pas car oui c’est ça la magie des OSC c’est que quand vous êtes installés, le courant coule sans interruption. « Cosmic Balls Fall Pt 2 » enchaîne avec un peu de repos musical salvateur; sur des notes du film ‘Rencontres du 3e Type’, sur un solo des DEEP PURPLE, sur un western spaghetti; bien entendu ce sont mes souvenirs personnels qui dictent ma frappe ici, en vérité le son OSC donne à chacun d’entre vous l’occasion unique de partir dans un univers psychédélique personnel intimiste. Il sort plus de bidouilles de la boîte de Pandore de Scott, les guitares semblent se poser et trouver un rythme de croisière; le final est plus doux comme un moment spatial où l’on doit réaccoster le vaisseau. Dr Space cite les musiciens présents de cette soirée en réverbération lui aussi. « The Barking Lady of Ostepol » survient, TANGERINE DREAM d’antan me gratte l’oreille, le vaisseau est obligé de manœuvrer pour repartir dans Aldébaran; ça y est l’air sort d’un coup, lourd, c’est reparti; l’un des titres les plus faciles à l’écoute par son atmosphère pesante, hypnotique; final sud-américain d’un coup, mais qu’est-ce que j’ai mangé hier soir? « Dripping Brains » est déjà là, électro en avant, Dr Gadget un temps, brève psyché désopilant dans le bon sens; je retiens à nouveau le son évocateur des DEEP PURPLE lors de leurs folies instrumentales. Bon album live ou pas, gimmick ou mantra ne se décrit pas il se vit...vous avez donc eu là 3/4 d’heures de ma vie finalement. Certains diront ah c’est souvent la même chose, mais… est ce que votre vie est la même tout le temps?

ØRESUND SPACE COLLECTIVE fait un condensé de rock psyché évolutif où crescendos, montées d’adrénaline et sueurs froides musicales sont de mises; un album qu’il faut accrocher dès le départ sous crainte de ne pas trouver le bon wagon et rester à terre; Dr Space avec sa boîte de Pandore fait vibrer les riffs improvisés, les soli éclatants, il augmente les lignes de basse, les effets sonores en bidouillant ses petits boutons magiques; il hausse le ton, le son pour exploser les notes, les transcender en un maelstrom divin; la musique s’entrechoque, fusionne pour créer le creuset musical ultime, celui d’où rien ne ressort; vous êtes envoûtés, vous vous demandez comment cela peut encore exister de notre temps; la dynamique reste claire, évidente, progressive jusqu’à ces montées organoleptiques où torsions, vibrations et tourbillons sonores fusionnent dans une libation finale. ØRESUND SPACE COLLECTIVE c’est tout ça!

PISTES / TRACKS

    1. Cosmic Balls Fall (13:48)
    2. Cosmic Balls Fall Pt 2 (12:37)
    3. The Barking Lady of Ostepol (10:57)
    4. Dripping Brains (09:06)

    Total: 46'28''

Tim: Drums
Jiri: Bass
Dr Space: Synths
Scott McClean: Synths
Jonathan: Guitar and Violin and Vemund- Guitars

musiciens / musicians