CHRONIQUE / REVIEW

Oscil

First Step On My Moon

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

September 3, 2021

Format:

Digital

Label:

From:

Independent

France

Mario Champagne - December 2021

8,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Le rock progressif français profite d’un vent en poupe cette année, car voici une autre formation, parisienne cette fois-ci, qui nous présente un opus musclé et intéressant entièrement chanté en anglais. Affichant une œuvre d’art comme couverture, qu’on pourrait considérer comme l’une des plus belles pochettes de l’année, ce premier album d’OSCIL fait suite à un mini album de quatre titres publié en 2017. Une œuvre écrite et composée par le guitariste et claviériste du groupe, Vincent MOUGE, qui opta pour allier métal progressif, rock et fusion. Quant à la jolie voix, c’est celle d’Ingrid DENIS, qui officie également au sein de la formation Prog métal JIRFIYA, et qui par son charisme et son chant « groovy » nous incite à suivre ses paroles du bout des lèvres.

Un album qui balance solide dès les premiers instants d’« Harlem Shadows », où l’on se croirait dans un titre de CORBEAU ou de HEART, entrainant comme une grosse locomotive à pleine vitesse. Du « hard rock », on passe en mode Prog métal un court instant pour annoncer une poursuite policière, poursuite qui contraste avec le chant « cool » et confiant d’Ingrid DENIS, appuyé par la puissance endiablée d’un « power » trio qui fonctionne hyper bien dans tous les styles, sans sombrer dans la démonstration à outrance. Il y a de la place pour tous, car chaque instrument s’entend très bien, livrant des détails intéressants dont le petit passage de cymbales sur la fin qui ajoute une note très sympathique. « The Pact » cherche au début sa fréquence sur les ondes radio. Le chant d’Ingrid DENIS y est encore plus convaincant. Un titre intéressant pour son développement lent, sa puissance inhérente, dans un style qui pourrait plaire aux amateurs de RUSH. On appréciera le court mais très plaisant solo de guitare dans la furie vibratoire ambiante d’un mur du son complexe et dense qui rend certaine chose inaudible.

Avec « A Shropshire Lad », il se passe quelque chose dans cette magnifique intro, avec un chant tout en nuance. Une musique bien chargée qui laisse peu de place aux temps morts. La basse toujours démente mène la danse dans un assemblage prédominant de variations de rythmes jazzy et de secousses viriles « hard rock métal ». « You » est le titre qui a gagné mon cœur sans effort ! Dans une ambiance toute douce et feutrée, la voix fragile devient maîtresse, le tout se déroulant avec une apparente facilité. Chaque note pèse, sans superflu, dans une expérience onirique qui se transforme progressivement en un hymne à l’amour au crescendo puissant et vibrant. Frissons en prime avec ce petit bijou où la guitare se veut lancinante. Le titre « Romance » m’a également beaucoup plu, ouvrant avec un « hard rock » teinté de blues invitant à taper du pied. On retrouve ici le plaisir contagieux d’un rock fun et délirant dans l’esprit de vieux tubes de Nina HAGEN.

Vient ensuite « The Heart of a Woman » dans une intro très chaotique, introduit Ludo DESA (de CAMS & DESA) au chant en compagnie de Mme DENIS. Le duo fonctionne très bien dans une atmosphère très lourde et chargée, bruyante, où l’on cumule les bonnes idées. Mais au niveau production, n’y aurait-il pas eu à clarifier tout cela car les réverbérations très puissantes gâchent un peu le plaisir de cet hymne qui se veut monumental, et où parfois le vocal se noie ?

Quant à la pièce titre de l’album, « First step on my moon”, elle reste fidèle à la trame établie jusqu’à maintenant. Vocal impeccable, composition réfléchie, musique un peu forte par rapport au vocal dans les moments intenses, dans ce qu’on pourrait considérer comme une ballade musclée. Pour conclure, « Enter the Haze » avec un bon début démontrant une certaine inventivité avec des passages plus calmes, moins dans la saturation des ondes comme dans les titres précédents. Cela fait la différence car on capte enfin parfaitement la voix superbe de cette chanteuse qui est mise de l’avant.

Je crois bien que ce sera un album qui plaira aux amateurs de « Power Trio », aux chansons positives et énergiques, offrant une musique lumineuse généralement. De par ma culture musicale propre, j’y entend du RUSH des années 90, des bouts des premiers RADIOHEAD, bien d’autres choses et …la patte d’« OSCIL », caractérisée par cette voix impeccable qui mériterait plus de passages sereins pour qu’on puisse l’apprécier à sa juste valeur. Malgré tout, un très bon premier album qui démontre une très forte maturité, une grande cohésion des musiciens, malgré certaines choses qui m’ont agacé dans la production, au niveau saturation cacophonique, mais la fougue et l’inventivité apportées ont compensé. A vous de voir, plutôt d’entendre ! Titres préférés : « You », « Romance » et « Enter The Haze ». Bonne écoute !

    1. Harlem Shadows (3:43)
    2. The Pact (7:28)
    3. A Shropshire Lad (5:08)
    4. You (5:41)
    5. Romance (7:05)
    6. The Heart Of A Woman (6:41)
    7. First Step On My Moon (6:59)
    8. Enter The Haze (6:03)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Ingrid DENIS- Vocals
Florent JEANNEL - Drums
Aubry GERMAN - Bass
Vincent MOUGE - Guitars & Keyboards
Bastien BRENOT – Saxophone (5)
Jean-Philippe MASSICOT- Piano & Keyboards (5)
Ludo DESA- Vocals (6)