CHRONIQUE / REVIEW

Yesterdays

Saint-Exupéry Alma

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

October 22, 2022

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Self-Released

Hongrie / Hongary

Mario Champagne - November 2022

9,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Avec un titre d'album comme St-Exupéry Alma, on pourrait croire qu'il s'agit là d'une nouvelle liaison aérienne qui relie Lyon au Saguenay, mais ce n'est pas le cas. En hongrois, « alma », c'est le rêve. Et ici, les artistes de YESYERDAYS, originaires d'Hongrie et de Roumanie, nous proposent un album concept intitulé « Le rêve de St-Exupéry » basé sur les textes d'Antoine de Saint-Exupéry, le père du petit Prince, et aussi aviateur qui donna son nom à l'aéroport tout près de chez moi. Les thématiques abordées par les chansons, chantées ici en hongrois, se développent autour du petit Prince, du désert, d'un vol en avion, du crash de celui-ci, de la solitude, des distances et du laisser-aller.

Quatrième album, pour cette formation, qui fut créé en période de restriction pandémique, et un album d'une grande cohésion artistique, sauf pour un titre. Un album qui risque d'être un incontournable de l'année avec sa fraîcheur et son ton joyeux, serein et bon enfant. Je me risquerais à dire que si vous être un fan des Grecs de CICCADA, vous ne devriez pas passer à côté d'eux. Ces groupes ont en commun cette volonté forte d'intégrer du folk local avec du Prog classique des bonnes années tout en étant supportés par des duos de voix féminines qui sont accompagnées par une instrumentation variée. Alors que CICCADA lorgne du côté de GENTLE GIANT et GRYPHON, YESTERDAYS s'inspire de YES, GENESIS, SUPERTRAMP et CAMEL, et pour ma part, racines obligent, peut-être que j’entends un peu d'HARMONIUM dans tout cela.

Associez des voix qui se marient bien, enjouées et rafraîchissantes, le chant des petits oiseaux dans des ambiances pastorales, le pincement des cordes acoustiques, des percussions millimétrées, des claviers splendides et volubiles délicieusement vintages, une flûte enchantée, une basse discrète mais qui assure, et vous avez avec les deux premiers titres « Rajzolj at » (« Dessine-moi quelque chose ») et « Ugy varj majd ram » (« Attends-moi ») de quoi sustenter tout amateur de Prog averti qui aime YES et CAMEL, et l'insertion de passages « Jazzy » dans sa musique. Deux morceaux qui justifient amplement à eux seuls l'acquisition de cet album avec leurs déferlements de puissance savoureux nappés de moments de béatitude.

Une autre partie de l'album est plus axée Prog avec un accent légèrement jazz rock, dans des ambiances plus feutrées, au son des cymbales, avec des rythmes « bluesy » et folk. C'est le cas avec « Estekek » (Evening blue), construite avec imagination, mélangeant encore une fois puissance et délicatesse, et qui nous offre une finale de flûte de grande classe. Ou bien « Ma minden erdekel » (Aujourd'hui je veux tout savoir), qui prend des allures Pop Jazz, comme dans un hybride de SUPERTRAMP et de Billy JOEL, et qui passe en « Canterbury », en pop rock endiablé, pour finir dans une beauté sereine, limpide et romantique. Encore la classe !

Pour les amateurs de pièces épiques de plus de vingt minutes, « Esotanc » (La danse de la pluie) laisse généralement beaucoup de place à la musique avec un habile mélange de folk, aux claviers irrésistibles, aux clappements de mains, et aux belles harmonies vocales, une des forces majeures de ce groupe. Ils savent y faire en construction de sections instrumentales longues qui captent l’intérêt, avec juste la bonne petite montée en puissance bien placée là où il faut. En prime, un canon vocal style baroque qui m'a donné le frisson, et ce n’est pas parce la fenêtre était ouverte. Il y a des moments planants d'une grande pureté où chaque instrument à la chance d'accompagner nos deux sirènes. C'est clair, épuré. Et puissant et vindicatif au son du télégraphe. Quel voyage on nous offre là !

« Panoptikum » (Les Merveilles de tout cela) ne dure que quelques instants, un titre instrumental au piano, où s’invitent tous les autres instruments. En une minute et demie, même si vous n'écoutiez que celle-là de l'album, cela devrait suffire pour vous harponner. « A mereg », (Le Venin) prend une tangente très différente comme si on avait changé carrément de formation, avec une entrée très industrielle, martelée à la TEARS FOR FEARS. S'en suit un monologue masculin et différentes discussions provenant des médias. La barrière linguistique nous empêchera de saisir le pourquoi de tous ces discours. A signaler que sur ce titre, on retrouve aux claviers du synthé Zsolt ENYEDI, qui est malheureusement décédé en mai 2020. C'est lui qui avait choisi le titre de l'album.

Je vous laisse découvrir les petits bijoux qui complètent cet album, « Engedj el » (Laisses moi partir) et « Rajzolj ujra at » (Dessine-moi encore quelque chose). Vous ne serez pas déçu. Que dire de plus de cet album, le plaisir croit avec l'usage ! Le bonheur de ces gens à jouer ensemble est extrêmement contagieux. En plus, la qualité du son est exceptionnelle. Il a été enregistré dans un château en Transylvanie, sans artifice, sans compression. C'est naturel, organique et électrique, avec des pans entiers de flûte et de synthés sifflant à faire rêver, et malgré la barrière linguistique, ces voix d'anges les projettent directement dans mon « top 5 » annuel. Titres préférés : Les deux premiers. Bonne écoute!

PISTES / TRACKS

    01- Rajzolj at (8:10)
    02- Ugy varj majd ram (11:17)
    03- Estekek (6:30)
    04- Esotanc (20:37)
    05- Ma minden erdekel (9:19)
    06- Panoptikum (1:34)
    07- A mereg (4:18)
    08- Engedj el (8:50)
    09- Rajzolj ujra at (3:00)

Ákos BOGATI-BOKOR - Electric & Acoustic Guitars, Bass Guitar, Mellotron, MiniMoog, Hammond Organ, Piano, Synthesizers, Additional Percussion & Drums, Lead & Backing Vocals
Zsolt ENYEDI - Roland Juno synthesizer (7)
Faiulo FRANCESCO - Bass Guitar (2,9)
Gábor KECSKEMETI - Flute
Dávid KOSA- Percussion, Backing Vocals, Spoken Word
Stéphanie SEMENIUC - Lead & Backing Vocals
Csenge TARSOLY - Backing & Lead Vocals
László ZSIGO - Drums

musiciens / musicians