CHRONIQUE / REVIEW

Virgil & Steve Howe

Lunar Mist

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

September 23, 2022

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Century Media / Insideout Music

Royaume-Uni / UK

Serge Marcoux - October 2022

7,7

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

De tout temps, les relations père-fils ont été primordiales tant pour les uns que pour les autres. Ce n’est pas pour rien qu’un certain Sigmund Freud et tant d’autres psychanalystes se sont penchés sur cette question. Cependant, au-delà des moments difficiles, l’image du père et son influence peuvent déboucher sur l’exemple et même sur la complicité. Celle-ci, lorsqu’elle se traduit en musique, peut devenir une force et permettre à la relation d’atteindre des niveaux que peuvent difficilement comprendre ceux qui n’œuvrent pas dans le domaine de l’art.

Les exemples de relations musicales familiales sont nombreux. Mais la collaboration père-fils dans le rock progressif n’est quand même pas si fréquente. Récemment, nous avons pu entendre le fruit du travail de DAVID MINASIAN et de son fils JUSTIN. RICK WAKEMAN a aussi fait de la musique avec son fils ADAM. Puisqu’on parle de la famille YES, on doit également évoquer STEVE HOWE et le fruit de sa collaboration avec ses fils DYLAN et VIRGIL. Ainsi, en 2017, les auditeurs ont pu goûter le résultat obtenu avec VIRGIL avec l’album « Nexus ». Les collaborations précédentes n’avaient été que pour une pièce ici et là sur divers albums solos du grand guitariste. Malheureusement, à l’âge de quarante et un ans, VIRGIL est décédé d’une crise cardiaque deux mois avant la sortie officielle de l’album. Tous croyaient ce chapitre musical de l’histoire du guitariste définitivement clôt.

Alors que STEVE HOWE pensait ne plus avoir que le souvenir de ce volet de leur relation, il a réécouté la pièce « Lunar Mist ». Celle-ci avait été complétée et devait se retrouver sur une édition japonaise de leur album. Redécouvrant la qualité du morceau, il s’est mis à chercher et fouiller, à écouter les enregistrements plus ou moins complétés qu’ils avaient réalisé ensemble. Un ami de VIRGIL lui a même fait parvenir un morceau. Tel un cadeau, c’est à Noël 2020 que les contours de « Lunar Mist » ont commencé à prendre forme.

VIRGIL HOWE est un multi-instrumentiste qui joue de la basse, de la batterie et des claviers. Pour sa part, STEVE HOWE a ajouté toutes les parties de guitare et complété les bandes et les sections musicales en pièces achevées. Comme il le souligne si bien, ‘Nous avons trouvé une façon d’écrire une page additionnelle à notre livre et c’est très, très gratifiant.’ Cet album constitue donc à la fois un hommage à son fils et un chapitre supplémentaire de la relation musicale père=fils. C’est un disque entièrement instrumental d’un peu plus de quarante-cinq minutes divisées en treize pièces. « Lunar Mist » est un album marqué par la douceur et la beauté. Le piano et la guitare sèche, notamment, tissent régulièrement des trames lentes et presque méditatives par moment. Plusieurs fois j’ai pensé à LORRENA MCKENNIT ou d’autres artistes que l’on peut associer à la musique nouvel âge. On y trouve aussi une touche de jazz ici, une touche celtique là ou même classique ailleurs avec toujours ce magnifique jeu de guitare. Trois morceaux offrent des moments plus électriques, plus progressifs pourrait-on dire. La pièce titre avec un rythme un peu obsédant, le synthétiseur et une atmosphère un peu spatiale est fort intéressante. « A Month in the Sun » est plus rock avec guitare et piano électriques et se déguste aussi avec plaisir. Finalement « Martian Mood » termine l’album sur une note différente avec synthétiseur, guitare électrique et un tantinet de l’atmosphère martienne suggérée mais, oserais-je dire, de bonne famille néanmoins. « Lunar Mist » s’écoute facilement et dans diverses occasions, lecture, soirée entre amis, repas partagé ou écoute attentive. Il met en valeur la complicité musicale familiale et on peut sentir l’importance qu’il revêt pour celle-ci. Cela va jusqu’à la pochette qui a été faite ZUNI, la fille de VIRGIL. À sa façon, cet album est probablement un des plus significatifs pour STEVE HOWE, ‘Je pense qu’il permet de comprendre tout l’amour que nous avons pour VIRGIL’.

PISTES / TRACKS

    1. Lunar Mist (3:52)
    2. More than You Know (3:08)
    3. Plexus (4:12)
    4. Mariah's Theme (3:19)
    5. A Month in the Sun (4:41)
    6. As if Between (2:46)
    7. Never Less (2:58)
    8. Lothian's Way (3:08)
    9. Free Spirit (2:48)
    9. Eternal (3:11)
    10. Dirama (2:40)
    11. Pinnacle (2:04)
    12. Pagoda (2:22)
    13. Martian Mood (4:00)

- Virgil Howe (R.I.P.) / Keyboards, piano, synths, bass, drums
- Steve Howe / Acoustic, Classical, 12-string, electric & steel guitars, composer

musiciens / musicians