CHRONIQUE / REVIEW

Transport Aerian

Skywound

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

October 29, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Melodic Revolution Records

Belgique / Belgium

Mario Champagne - January 2022

INTERVIEW HERE

8,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

TRANSPORT AERIAN est un projet mené par le producteur et multi-instrumentiste belge Hamlet qui nous présente « Skywound », un album concept relatant à travers de très beaux textes poétiques, la tragédie d'un couple d'amoureux ordinaires pris dans les événements turbulents d’un monde se préparant à la catastrophe d’une guerre mondiale, en prenant le parti d’explorer cette problématique des points de vue politiques, spirituels et humains. Il en résulte une œuvre progressive qui assaisonne savamment les éléments d’un Prog classique et d’un Prog métal sombre. Une œuvre d’art complexe, noire, couvrant une gamme immense de styles musicaux, dont la musique contemporaine lourde et expérimentale, où la priorité fut mise sur le transfert émotionnel par l’entremise de la musique et de la voix dans cette succession de pièces généralement courtes.

Pour ce faire, il est accompagné d’une équipe très particulière, dont Stefan BOYKENS, un expert en musique électronique expérimentale qui a eu une éducation musicale classique, d’Umut ELDEN, un musicien et compositeur de musique classique contemporaine et de Paul DE SMET, un jeune batteur de 18 ans. Une touche féminine agréable est assurée au niveau vocal et narration par Mme Rachel BAUER mais un contraste frappant émerge entre son chant chaud et délicieux et sa narration toute froide et aseptisée.

Quant à Hamlet, ici, il se concentre sur la basse et le chant, avec une voix qui se veut un instrument. Une voix particulière qui impressionne lorsqu’il se lâche, forte et écorchée, très théâtrale comme dans les titres « At The Cliff » et « Falling », et telle que vous pourrez l’entendre dans la pièce d’introduction où la puissance grandiose du « heavy métal » s’allie à une approche symphonique marquée, et où la voix d’Hamlet alterne entre ange et démon. Il faut aussi l’entendre dans le titre « Skywound » où sa bipolarité s’exprime entre le grand romantique et l’enragé qui exprime son désespoir par un grand cri. Une voix qui rappelle parfois par le style théâtral un certain GOWAN.

L’album contient une multitude de passages intéressants, où les cordes cristallines enchantent, où le doux côtoie le dur dans des incursions surprenantes. Le titre « Lunatic » semble fortement inspiré du « Grunge » des années 90 avec une hybridation de la musique alternative des années 80, et un petit peu de MARILLION à la sauce FISH. Tout y passe ! Et dans « Latgalian Gothic », on dirait une intro inspirée par Georges MICHAELS suivi de la déprime névrosée d’un TEARS FOR FEARS croisée à la noirceur cauchemardesque d’un BLACK SABBATH, sous les hospices de la fée clochette, pour se terminer sur un air posé de piano bar. J’adore ce genre de revirement ! Il y a aussi « Moses » qui vaut le détour mélangeant guitares acoustiques avec un petit côté « swing » et un court passage de rock punk qui plaira aux amateurs des DEAD KENNEDYS, avec une finale à la GOWAN. A travers tout cela, quelques pièces très courtes qui ne déméritent pas. Des titres de moins de deux minutes qui ne sont pas à négliger, dont « Fracture II », où un amateur de musique électronique s’est fait plaisir, et « Fracture IV », une instrumentale, pour le plaisir des cordes pures et cristallines. Oui, c’est trop court mais cela s’écoute très bien.

Somme toute, un album intéressant qui brasse tous les genres, surprend par moment, mais il faut le dire, ne fait pas dans la jovialité. Ce n’est pas avec cela que vous allez vous remonter le moral. Mais si votre biorythme est en mode positif, sachez que ces musiciens livrent ici une bonne performance au sein d’une production très convenable. Et il y a cette voix que j’ai bien aimée, celle d’Hamlet, qui recèle un potentiel digne de mention. Titres préférés : « Shall Not Be », « Latgalian Gothic », « Moses » et « Fracture II et IV ». Bonne écoute !

PISTES / TRACKS

    1. Shall Not Be (3:15)
    2. At The Cliff (4:38)
    3. Fracture I (0:40)
    4. Lunatic (7:09)
    5. Latgalian Gothic (4:21)
    6. Falling 20 (3:11)
    7. Fracture II (2:13)
    8. Kuznetsov (3:53)
    9. Fracture III (0:56)
    10. The Effect (3:02)
    11. Moses (3:49)
    12. Fracture IV (1:10)
    13. Skywound (5:14)

Hamlet – Vocals, Bass Guitar, Electric Guitars (4,13) & Programming (2,5,13)
Stefan BOEYKENS - Electric and Acoustic Guitars, Programming (4,9,10)
Umut ELDEM - Keyboards, Electric Organ & Piano
Paul DE SMET - Drums, Violin (5,6) & Programming (8)
Rachel BAUER - Additional Vocals (2,5,13) & Narration (2,3,7,9,13)

musiciens / musicians