CHRONIQUE / REVIEW

The Tronosonic Experience

The Shadow Pt. 2

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

March 25, 2022

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Apollon Records

Norvège / Norway

Marc Thibeault - August 2022

9,3

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Nous voici à l'écoute du quatrième album des Norvégiens THE TRONOSONIC EXPERIENCE, sorti sur le marché le 25 mars soit un peu moins d'un mois après à la mort du bassiste Per Harald OTTESEN le 28 février dernier. Très expérimental et très court (un peu plus de 35 minutes), il aurait pu être fusionné avec “The Shadow Pt. 1” qui a à peu près la même durée (un peu moins de 35 minutes) et on ne se serait pas plaints. Mais tout y est: Jazz-Rock, Fusion, Prog ou Rock, avec des beats parfois lourds, presque agressifs, absents même, et parfois ne servant que de fil conducteur pour que les musiciens s'éclatent.

L'album démarre avec l'intro “Undertow (Slight Return)”, des sons qui nous ouvrent la porte au 'personnage' principal qu'est “The Shadow of the New Pbraetorian” avec ses 13 minutes au cadran. Expérience musicale assez intense, ici! Nous avons droit à un amalgame de styles qui sonnent familiers mais qui sont en même temps différents des artistes qui nous viennent à l'esprit. VdGG ou même KING CRIMSON sont ceux qui me reviennent le plus souvent, mais aussi un peu THE TANGENT, le saxophone y étant sûrement pour quelque chose. Jan Inge NILSEN garde fidèlement le rythme et se permet quelques échappés pendant les soli de guitare un peu Space Rock d'Øyvind NYPAN. Très Soft-Jazz et avec une petite touche de mystère, la pièce “Supernova” est comme une surprise, un intermède musical qui nous laisse sur notre appétit parce que trop courte et agréable.

On y va ensuite pour un excellent Jazz flirtant dangereusement avec le Rock avec “Beehive”. Avec la batterie qui sert de fil conducteur, le saxophone et la basse sont à l'avant-plan pendant les premiers 02:30. Puis on se retrouve dans un style musical où la ligne de fond qui était présente au début se fait malmener par un genre de Space Rock éthéré croisé avec du Psychédélique. Étonnamment, c'est dans cette partie où l'on 'entend' bien les abeilles du rucher (“Beehive”) avant que l'intensité augmente graduellement avant de revenir au même style Jazz Rock du début. J'adore cette pièce. “Chiaroscuro” (ou Clair-obscur) est très relaxante et a un petit quelque chose d'intime & de mystérieux à la fois. La façon de faire intentionnellement un petit délai musical toujours à la même place du 'refrain' rajoute un petit surplus d'agréable et le solo de saxophone qui semble s'éterniser sans paraitre trop long nous fait traverser les six minutes de la pièce en douceur. Ça s'enchaine avec un fond de bruit à la courte pièce “Dunes”, une trame de film où on entend, pendant un bref moment et dans un effet étouffé, la pièce “Chiaroscuro”. Ainsi se termine cette expérience musicale.

Ceux qui aiment le Jazz Rock expérimental vont y trouver quelque chose à leurs goûts. Ceux qui sont curieux vont assurément trouver de belles choses sur cet album. Ceux qui cherchent du Prog dit 'standard' n'en trouveront probablement pas. Cela étant, il y a tous les autres. Quel que soit la catégorie où vous croyez appartenir, tendez l'oreille, je suis sûr qu'il va y avoir un petit (ou gros) quelque chose qui va vous plaire sur cette création!

PISTES / TRACKS

    01-Undertow (Slight Return) (00:23)
    02-The Shadow of the New Praetorian (13:02)
    03-Supernova (03:51)
    04-Beehive (08:48)
    05-Chiaroscuro (06:02)
    06-Dunes (02:59)

Ole Jørgen BARDAL - Tenor Saxophone
Jan Inge NILSEN - Drums, Percussion
Øyvind NYPAN - Guitar, Baritone Guitar, Electronics, Sounds
Per Harald OTTESEN - Bass, Lap Steel Guitar, Electronics

musiciens / musicians