CHRONIQUE / REVIEW

The Black Noodle Project

When The Stars Align, It Will Be Time...

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

July 22, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Progressive Promotion Records

France

Alain Bouguignon - September 2022

8,7

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Depuis sa démo de 2003, THE BLACK NOODLE PROJECT s’est transformé à plusieurs reprises, avec des départs et arrivées de nouveaux musiciens, ce qui a influencé la trajectoire du collectif, rendant leur production discographique quelque peu hétérogène. Ce qui ne signifie pas sans intérêt, chaque opus présentant une autre facette de leur créativité. J’avoue avoir été tout particulièrement séduit par « Eleonore », « Ready to Go » et « Ghosts and Memories ».

Le dernier évènement en date est le départ de Jérémie GRIMA - en 2017, après la sortie du prémonitoire « Divided we Fall » - qui désirait se recentrer sur l’écriture et a laissé la destinée de TBNP aux mains de Sébastien BOURDEIX. Ce dernier avait des compositions en attente et, en compagnie d’amis, de proches, d’invités, elles ont été enregistrées pour paraître sur « Code 2.0 », encore un titre signifiant. Plus personnel, émotionnel, fragile peut être… Sébastien composait et écrivait pour qu’ensuite Jérémie, avec ses idées, sa sensibilité, réarrangeait, seul ou avec Seb, et l’inverse fonctionnait de manière identique. Un travail d’équipe équilibré qui a fonctionné de nombreuses années (13 ans de collaboration intense).

Seb s’est adjoint le renfort de Sab ELVENIA, la compagne de Frédéric MOTTE (ingé-son qui avait mixé et masterisé « Divided we Fall ») qui est épatante au sein de sa formation THE FUNDAMENTAL WISDOM OF CHAOS (Métal) que je vous conseille vivement. Elle y assure les fonctions de Parolière, compositrice, chanteuse, bassiste, créatrice visuelle. Il y a un intérêt réciproque pour ce que fait l’autre fait. La décision de collaborer a été simple à prendre. Habitant à une distance considérable d’un de l’autre, Seb lui envoyait les maquettes à partir desquelles est a composé les mélodies, écrit les paroles et enregistré ses parties vocales. Les textes ont été élaboré à partir des titres des canevas, comme « Black Moment », « Time », Stormy Weather » qui sont devenus définitifs. Les paroles ne sont pas joyeuses, à proprement parler. Elles évoquent les douleurs de la vie, la redécouverte de soi, les disparitions, l’amour parfois…d’une manière lyrique. Cette gravité, cette mélancolie, peuvent être ressenties et interprétées de diverses manières selon l’état d’esprit et l’imagination de l’auditeur.

Seb s’est alors attelé à un travail d’agencement des compos afin d’obtenir une cohérence dans l’enchaînement des titres. Vint ensuite le travail d’arrangement, à proprement parler, avec des ajouts de pistes de claviers, basse, guitares et quelques voix dans son home studio. Tommy RIZZITELLI (déjà batteur du « Divided we Fall ») s’est placé derrière les fûts dans son propre studio de Valence et a délivré une performance qui emporte l’adhésion par son talent et son implication. La technologie permettant de travailler à longue distance, Charlot RIVERO s’est chargé d’enrichir « Give us Hope » et « Stormy Weather » de jolies interventions au violoncelle. Le mix et le mastering ont été assuré, de manière fine et professionnelle, par Gérald JANS (Studio Noise Factory, Belgique) qui s’est admirablement imprégné de l’essence même de ce 8ème album.

“When the Stars Align, it Will be Time...” pourraient suggérer diverses significations. Peut-être cet alignement d’étoiles (chacune représentée par chaque musicien), ou de planètes (pour les férus d’astrologie) ou, tout simplement, une suite d’évènements qui offrent à BLACK NOODLE PROJECT 2.02 de nous régaler avec sa musique complexe mais lisible, évocatrice et immersive, finement pensée, entre Métal mesuré, Post Rock et Rock Progressif. Le collectif se renouvelle et le soin apporté à cette mue rend ce disque addictif. Malgré les nombreuses sources ; voix féminine/masculine, harmonisation, couches de guitare, basse, batterie, samples, violoncelle…la scène sonore est claire et détaillée. Les guitares, très présentes, se manifestent avec rage ou douceur, suivant le climat des compositions. L’imposante entrée en matière « Welcome tho Hell » débute avec quelques notes de claviers avant le déluge : une pièce Rock musclée dominée par des couches de six cordes, des riffs déments, des soli de guitare serpentine…et un final apaisé avec retour au thème de clavier et une voix off.

C’est maintenant le low tempo « Black Moment » qui arrive avec la première intervention au micro de Sab, dont la voix est traitée/doublée pour certains passages. Une fort belle plage Rock, mélodique et fédératrice. Un extrait de discours prononcé par l’Abbé Pierre, au palais des congrès de Paris, en 1984, renforce en deux endroits un « Give us Hope » angoissant et puissant. Les mots de ce philanthrope restent, hélas, d’une incompréhensible actualité. Très émotionnel. Très prenant. “Time” calme le jeu en débutant en mode voix/guitare calme. Les harmonies vocales émerveillent. Les motifs de basse inventif et les frappes parfaitement ajustées font bifurquer la chanson dans un autre registre avec un spoken word assorti. C’est là où se trouvent, le plus souvent les plages de remplissage que nous trouvons un « Stormy Weather » des plus convaincant. Le morceau semble évoluer à deux vitesses différentes en même temps. J’y ressens un effet de rotation, d’alternance de calme et de tumulte, de chaos et d’organisation. Break et s’est un nouveau climat qui prend la relève avec la dernière intervention vocale de Sab. Une artiste à retenir et à suivre.

En conclusion, Sébastien nous livre « Behind the Light » dans lequel il assure le chant d’une voix douce et assurée. Cette pièce est plus orientée Post Rock mais les différentes trames s’enchaînent avec une véritable cohérence musicale. Toute sa maîtrise du sujet est résumée dans cette ultime composition. J’ai retrouvé cette sensation, ce petit plus qui m’avait fait adhérer particulièrement à «Eleonore» (2008). Il y a une vibration, une cohérence entre les membres du trio (sans oublier Charlot RIVERO) qui rendent chaque plage irrésistible. Cela fait quelques années que Sébastien BOURDEIX est seul à la barre pour faire fonctionner THE BLACK NOODLE PROJECT. Indubitablement il possède l’étoffe nécessaire pour ne pas seulement avancer mais également – et surtout – progresser en sachant s’entourer et régénérer son inspiration. Le partage du processus créatif avec Sab entraîne une nouvelle impulsion, source de possibles à l’infini et au-delà…

PISTES / TRACKS

    1. Welcome to Hell (07 :23)
    2. Black Moment (04:59)
    3. Give us Hope (06:49)
    4. Time (07:43)
    5. Stormy Weather (07:43)
    6. Behind The Light (08:46)

Sébastien BOURDEIX: Guitars, Keyboards, Bass, Voice (1,6)
Tommy RIZZITELLI: Drums
Sab ELVENIA: Voices (2,4,5)
Guest: Charlot RIVERO: Cello (3,5)

musiciens / musicians