CHRONIQUE / REVIEW

Sub Rosa

11:11

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

November 11, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Progressive Rock Worldwide

Brésil / Brazil

Mario Champagne - April 2022

5,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

La formation brésilienne SUB ROSA nous présentait en fin de 2021 une longue œuvre sur la thématique du Tarot, racontant le voyage d’un héros à travers des textes inspirés de la biographie d’un philosophe et artiste brésilien nommé Eduardo DE MENDONCA MARINHO. Du fruit d’un très long labeur, vingt-deux titres nous furent proposés sur deux disques compacts, pour cette œuvre qui s’est graduellement développée et qui fut enregistrée au cours des six dernières années, tout en s’accompagnant de changements organiques au sein de cette équipe qui ont conduit également à des changements de styles. De plus, selon les informations de la compagnie de disque, l’album est livré avec un jeu de Tarot correspondant aux titres des chansons qui fera le bonheur des cartophiles. Les fans de cette formation qui avaient aimé l’album précédent intitulé « Gigsaw » de 2009 attendaient avec impatience ce nouvel Opus. Pour ma part, il s’agit de ma première approche avec le travail de cette formation et je ne peux pas dire que j’ai été bien emballé mais plutôt amèrement déçu sur plusieurs aspects, mais quatre en particulier.

Pour commencer, globalement, il n’y pas grand-chose qui lève. C’est plutôt monotone et redondant, malgré quelques bonnes idées éparses qui s’annoncent et disparaissent sans trop laisser de marque. Il y a l’usage abusif et redondant, pour ne pas dire pratiquement systématique d’ondes de synthés surannées, grinçantes à souhait, aussi agréable à entendre qu’une nuée de frelons, qui souvent viennent polluer plutôt qu’enjoliver le paysage sonore, et cela en devient rapidement agaçant. Montée de lait garantie!

Il y a la production également qui me semble avoir été bâclée, et qui par conséquent n’a pas réussi à mettre en valeur des passages inventifs qui font des flops car noyés dans l’anonymat de la masse sonore. De plus, il y a ici et là des passages narrés totalement incompréhensibles, ce qui est bien dommage et frustrant. Et pour ce qui est du chant, la plupart du temps, j’en suis désolé d’être aussi sévère, la justesse manque carrément, ce qui se montre plutôt irritant, et sincèrement par moment, on a l’impression que la volonté n’y est pas du tout, le chant manquant de conviction, comme par manque d’envie d’être tout simplement là. Les harmonies vocales sont parfois mal ficelées et ne sont pas mise en valeur par la production qui a laissé filer des petits problèmes de coordination des chœurs.

Il y a bien eu quelques moments qui m’ont plu, dans les titres « Liber Librae » et « Ars Regia Therion » mais ceux-ci se présentaient dans un style hard rock bluesy style Joe WALSH et OFFENBACH (groupe québécois mythique), donc plutôt loin du rock progressif à la sauce néo médiévale présente dans les premiers huit titres de l’album. Il y a bien dans le deuxième disque compact une volonté de varier les styles, en s’inspirant du Pop, des passages de piano plus intimistes et même une tentative ultime sur le dernier titre de montrer un aspect plus positif dans le propos sonore, mais rien n’y fait, car souvent un faux pas vient saper ce qui pouvait par moment se montrer prometteur. Mais, cela reste mon avis personnel, il n’en tient qu’à vous faire votre propre idée. Bonne écoute!

PISTES / TRACKS

    CD 1 (48:01)
    1. Rue Le Tabel (2:17)
    2. The Lambspring (2:14)
    3. The Lost Word (3:13)
    4. The Wishing Man (6:57)
    5. Carnation (3:58)
    6. Romance Hermético (3:50)
    7. Ride the Black Goat (4:11)
    8. Do What You Will (7:14)
    9. Liber Librae (3:24)
    10. Ars Regia Therion (5:09)
    11. Less Than Two (5:34)

    CD 2 (65:30)
    1. Hanging On (6:10)
    2. XIII (2:14)
    3. Breakthrough Listen (11:08)
    4. The Men Behind the Curtains (3:26)
    5. The PIG (5:09)
    6. Fossil Irradiation (5:47)
    7. Dust of God (4:33)
    8. Chariot of the Crowned Child (3:02)
    9. The Play of Life (7:05)
    10. Slave to Freedom (11:12)
    11. The Illusion (5:44)

Bárbara LARANJEIRA -Drums & Vocals
Reinaldo JOSE - Bass, Vocals, Additional Keyboards (3, 4, 7, 8, 13, 14, 16, 19), Additional Guitars (1, 7), Effects (3)
Rudolf PINTO – Guitars and Effects (3)
Alexandre SALGUEIRO – Keyboards & Vocals
Antônio TOSAN – Keyboards & Additional Bass (8,11)
Rômulo CESAR - Vocals (1, 2, 15, 16, 20)
Márcia CRISTINA - Vocals (2, 4, 5, 8, 12)
Maurício MOURÃO - Additional Guitars
Jackson LOPES - RMP (2)
Edgar FRANCO - Aphorisms (6)

musiciens / musicians