CHRONIQUE / REVIEW

Strange Pop

Ten Years Gone

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

April 11. 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Lynx Music

Pologne / Poland

Alain Massard - May 2022

8,7

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

STRANGE POP se veut comme un album hommage au temps des instruments analogiques, à l’enregistrement brut; c’est Michał DZIADOSZ, compositeur, chanteur et multi-instrumentiste du groupe ILUZJON dont j’ai connu l’existence avec ‘No Phantoms In’ qui est aux manettes; il est accompagné de trois pointures guitares que sont Michal WOJTAS d’AMAROK, Michal KIRMUC de COLLAGE ( dont j’attends son CD avec impatience) et Maciej SOCHON; il propose un rock progressif vintage des 70’s sur les PINK FLOYD, SOFT MACHINE, TANGERINE DREAM et LUNATIC SOUL, comme quoi du côté de la Pologne le rock prog vit bien. Installons-nous confortablement pour voir à quel niveau de régression nous allons pouvoir tomber sur cet album vintage nostalgique.

« Quiet Storm » entame cet album atmosphérique qui m’a donné envie de chroniquer juste pour le son PINK FLOYD; planant sur les synthés, une guitare à la GILMOUR qui arrache les notes, parfait. « Goodbye Song » sur une déclinaison d’‘Animals’, 2e titre où c’est Michal d’AMAROK qui tient les soli; les vocaux en réverbération, lancinants, prenants, permettant de faire monter l’émotion jusqu’à ce solo plus RIIS ou GILMOUR que toi tu meurs, peut-être Steven WILSON simplement! Une rythmique électronique tout en crescendo.

« Ex Oriente Lux » arrive dans le vent, un son planant que Mariusz aurait pu créer; à la lisière entre ses travaux personnels, le son de LUNATIC SOUL et celui plus reconnaissable du maître KITARO ou KITAJIMA pour la flûte apaisante, une envolée électronique rafraîchissante. « Night Trip » poursuit avec la présence de Maciej de SEASONAL à la guitare; que dire si la présence symbolique du RIVERSIDE mélancolique se fait sentir? L’art rock dans sa conception psychédélique, laconique et méditative qui envoie divaguer notre esprit sur les pentes acérées et inhospitalières de nos rêves refoulés. Le beat bass renforce cette idée, la guitare slide, la voix de Michal chaleureuse plantant le spleen décor.

« 432 Bars » pour le titre fleuve, le moins créatif selon moi avec une plongée manifeste entre TANGERINE DREAM, ASH RA TEMPEL et KLAUS SCHULZE; un son archaïque, une déclinaison de notes primaires malodorantes au spleen efficace pour se glisser dans son fauteuil un soir sans lune; vintage absolu répétitif pour oublier le temps, l’espace, sa propre présence. Le titre à dompter en fonction de sa concentration et son espace imaginatif, le titre où il faudra penser à ne pas se noyer sous le déluge de vagues souvenirs et où la montée finale donne des frissons; moins créatif mais profondément drug-vintage.

« All This Hope » pour le titre radio edit, je m’explique : court, dansant, chanté, une mélodie floydienne pour le son, ELOY pour le rythme; titre harmonieux sans prétention qui permet de revenir sur terre en 2022. Titre qui met en évidence Michal (encore) de COLLAGE.

STANGE POP c’est donc Michal pour la basse, la flûte, les claviers et les percussions pour un voyage spatial dans l’époque psychédélique des 70’s. Un son pur sans artifice, un air sombre et sobre sur la création musicale, de l’original musique synthétisée depuis 10 ans, faite pour nous faire voyager sans frais dans l’espace prog. STRANGE POP sort un album simple fournissant des kyrielles d’idées personnelles dont vous avez de fait la solution.

PISTES / TRACKS

    1. Quiet Storm (5:48)
    2. Goodbye Song (4:46)
    3. Ex Oriente Lux (5:08)
    4. Night Trip (5:45)
    5. 432 Bars (14:17)
    6. All This Hope (3:38)
    Total : 39’22’’

Michal Dziadosz: Vocals, bass, synths, rhythms, flute

With:
Michal Wojtas(Amarok): Guitars (1,2)
Maciej Sochon (Seasonal): Guitars (4,5)
Michal Kirmuc (Collage): Guitars (6)

musiciens / musicians