CHRONIQUE / REVIEW

Steve Anderson

Journeyman's Progress, Pt. 1

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

February 4, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Self-Released

Royaume-Uni / UK

Marc Thibeault - April 2022

INTERVIEW HERE

9,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Le guitariste anglais Steve ANDERSON sort son premier album solo après avoir mis sa musique dans les groupes Prog Rock THE ROOM & GREY LADY DOWN ainsi que dans le projet Jazz-Rock Fusion SPHERE³. Le résultat en est un de styles mélangés avec un son parfois rétro, parfois modernes, mais toujours frais. Il y a au total onze (11) pièces, mais cinq (5) d'entre elles sont sous la barre des 3 minutes.

Après l'intro avec guitare classique à la Steve HOWE “Solus”, la pièce “Coda” nous embarque dans l'album. Un peu Neo-Prog avec ses claviers dominants et rappelant quelques grands pianoteurs de cette époque, la musique assez calme et éthérée change pour un Rock sur fond de claviers aux sonorités Prog vers 02:15 et nous fait taper du pied jusqu'à la fin. Vient ensuite “A Glimpse Of Light”: il y a, là aussi, un début à la Steve HOWE (surement une de ses influences) pendant environ 1 minute avant de devenir un ostinato léger et agréable sur lequel les instruments valsent avec grâce et puissance à la fois. La pièce “Hellebore” me fait (encore une fois) beaucoup penser à plusieurs compositions du guitariste du groupe YES sur ses albums solos. Jolie, mais trop courte à mon gout. “Circlet” est une pièce du genre Nouvel Âge (New Age) et elle est encore plus courte que la pièce précédente. On croirait que ce sont comme des petits bonbons d'inspirations soudaines que Steve voulait absolument nous partager!

La pièce “Mr Mekano” détonne des pièces précédentes de bien des façons. Avec son début où l'on entend toute sorte de bruits de travaux divers pendant environ 40 secondes, on entend ensuite un clavecin suivi de la guitare électrique et puis de la basse. La musique tend vers un Jazz-Rock lourd où la musique classique vient jouer avec la guitare et la basse, se relançant les unes les autres. Ça change pour un Prog Rock un peu déchainé vers 02:38 et on entend des sons de claviers dignes d'un certain Keith EMERSON! Un son Prog Rock à la DREAM THEATER est ce qui nous attend vers 03:25 avant que l'on ne revienne au style du début vers 04:35 jusqu'à la fin où l'on entend à nouveau les sons de travaux divers. Une de mes pièces préférées. “Descent” est une courte pièce éthérée avec une aura un peu sombre et mystérieuse. “For Nancy” est une petite pièce romantique à la guitare acoustique. “Glass Quartet” est un mélange de sons, de percussions, et d'autres 'bizarreries'. On se croirait presque dans un film d'horreur ou un Thriller. “The First Step” continue dans la même lignée que la pièce précédente, mais, cette fois-ci, ce sont les instruments qui nous plongent dans une atmosphère assez sombre.

Dernière de l'album, la pièce-titre “Journeyman” est la pièce de résistance de l'album. Avec ses 10:02, Steve ANDERSON nous joue un Prog Rock où différentes variantes du style se mêlent, s'incrustent l'un dans l'autre ou se suivent sans accroc quelconque. On se fait d'abord inviter par les synthétiseurs qui nous rappellent certains claviéristes connus. On embarque ensuite sur un Prog Rock qui fait taper du pied, suivi d'une guitare mélodieuse parfois électrique, parfois acoustique, toujours à l'avant-plan. Vient après un Prog Rock lourd, presque métal, et un peu sombre, avec un solo de guitare émotionnel. Ça retombe assez calme tout à coup et ça remonte tranquillement jusqu'à la fin de la pièce.

Voilà un album instrumental qui est assez intéressant. Il y a évidemment beaucoup de guitares à l'avant-plan, mais il y a aussi des expériences musicales diverses qui démontrent le savoir et le savoir-faire du guitariste. Embarquez avec Steve ANDERSON dans le voyage du 'Journeyman'.

PISTES / TRACKS

    01-Solus (00:36)
    02-Coda (05:30)
    03-A Glimpse Of Light (03:38)
    04-Hellebore (01:42)
    05-Circlet (01:11)
    06-Mr Mekano (06:26)
    07-Descent (03:07)
    08-For Nancy (02:22)
    09-Glass Quartet (02:45)
    10-The First Step (04:45)
    11-Journeyman (10:02)

Steve ANDERSON - Vocals, Lyrics, Keyboards, Composer
Chris YORK - Drums (Coda)
Jamie FISCHER - Drums (Mr Mekano), percussions & sounds (Glass Quartet)
William BURNETT - Percussions & sounds (Glass Quartet)
Neil DURANT - Percussions & sounds (Glass Quartet)

musiciens / musicians