CHRONIQUE / REVIEW

SJS

The Unlikely Event

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

November 19, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Self-Released

Australie / Australia

Denis Boisvert - February 2022

INTERVIEW HERE

9,5

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Tout comme Alan PARSONS, Stuart STAWMAN a eu la chance de travailler en studio comme ingénieur de son à Londres dans les années 80 avec des grands noms de la musique. Maintenant il vit en Australie et associe son talent avec d'autres musiciens dont DOUGLAS SKEENE du groupe ANUBIS et propose un rock éthéré qui combine magnifiquement plusieurs genres. Il s'agit d'un deuxième album, le premier, 'The World Without' avait déjà attiré l'attention. Très progressif dans son approche, on remarque d'emblée la production soignée, les arrangements magiques et toute la force du studio dans sa poche. Les pièces sont développées mais restent cohérentes et la qualité de l'enregistrement et des effets sonores est dans une ligue à part.

Chaque morceau enchante par son inventivité, ses rythmes entraînants, ses paroles et ses voix recherchées. Très mélodique et poignant, l'amalgame est superbement balancé, plein de trucs et d'astuces mais jamais trop ou gratuit. Les voix varient et utilisent beaucoup d'effets spéciaux. On navigue entre du 'New Age' à la ENYA, du 'World Beat' à la GABRIEL, du rock 'Floydien' et du néo-progressif léger tout en conservant sa forme et son ensemble. Vraiment fascinant. Difficile à dire quel instrument est dominant tant les paysages sonores sont variés et échafaudés avec délicatesse et sagesse.

On accroche dès le début avec un 'Nothing@All' simple, avec une guitare relaxe et un beat engageant, on se situe quelque part entre GABRIEL, TEARS FOR FEAR et STING. Les touches de clavier sont flottantes mais la guitare mène le bal. Cependant on sort des sentiers battus dès les 2 morceaux suivants ' Go Slow' en deux parties. La première partie offre une ligne de synthé envoûtante, des guitares un peu ethniques, des arrangements choraux, des ensembles de cordes efficaces, un orgue subtil. La partie deux a un beau thème avec des synthés xylophoniques, des échos multiples, des voix en soutiens et une sorte d'incantation dans les voix. Vraiment réussi et difficile à comparer, ANATHEMA : WEATHER SYSTEMS me vient à l'esprit. On enchaîne avec 'Xombies' une longue pièce vocale sur un thème déprimant sur la peur ou terreur qui nous habite devant les catastrophes du monde mais sur un beat un peu désinvolte, une ballade pleine de soupirs et de regrets mais tout un opus. Après un instrumental plus court qui sert de transition on termine avec 'Angels & Acrobats' qui nous offre un autre texte puissant sur une histoire d'amour et de sentiment d'être inadéquat. Une finale tout à fait appropriée pour cet album délicat et riche. Près de 13 minutes sur le cirque de la vie et une autre pièce magistrale avec la signature du groupe, mélodique, fragile mais satisfaisante.

Toutes les pièces sont différentes mais se rejoignent quelque part grâce à la trame mélodique et la langueur des humeurs. Une œuvre de grande qualité. Le site web, bien fignolée d'ailleurs, offre les paroles et aide à comprendre le sens des pièces. Un album complet, saisissant et qu'on apprécie plus à chaque écoute, signe d'un album qui ressort encore après des années et qu'on voudra revisiter. Un vrai coup de cœur pour moi. J’ai même dû réécouter leur premier et j'ai hâte d'entendre la suite.

PISTES / TRACKS

    1. Nothing@All (7:49)
    2. Go Slow (Part 1) (6:30)
    3. Go Slow (Part 2) (7:43)
    4. Xombies (11:11)
    5. (In) Your Own Time (5:00)
    6. Angels & Acrobats (12:43)

    Total 50:56

Stuart J. Stawman: Vocals, bass, guitar, keyboards
Christopher Soulos: Bass (2,6)
Graeme James: Drums
Douglas Skene: Guitar solo (1,6), bass (1)

Invités: Franky Valentyn: Keyboards (4) et Peter Clark: Congas (1)

musiciens / musicians