CHRONIQUE / REVIEW

Returned To The Earth

Fall Of The Watcher

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

April 15, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Self Released

Royaume-Uni / UK

Philippe André - September 2022

8,5

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Autant vous le dire tout de suite, j'ai écouté cet album une douzaine de fois sur les quatre derniers mois avant de me lancer dans la chronique, rarement un disque m'a procuré autant de difficultés à en parler sans parti pris, sachant que je ne suis absolument pas fan de THE PINEAPPLE THIEF et que le mastering de ce "Fall of the Preacher" a été réalisé par Steve KITCH claviériste du voleur d'ananas. Voilà le décor est planté, place à l'écriture...

C'est le quatrième album de RETURNED TO THE EARTH depuis 2016, quatre opus en six ans, belle moyenne. Globalement RETURNED TO THE EARTH c'est du rock progressif accessible, pas loin d'une pop progressive sans le coté pop qui prend le pas sur le côté prog, ça va vous suivez ? J'ai lu quelque part que la voix de Robin PEACHEY avait une coloration proche de Neil TENNANT des PET SHOP BOYS et c'est exactement ça, des PET SHOP BOYS qui soit dit en passant ont composé quelques titres bien progressifs en leur temps.

L'ouverture des hostilités se fait avec la longue pièce éponyme "Fall of the Watcher", c'est du progressif symphonique bucolique (oui PSB comme PET SHOP BOYS promis juré je ne l'ai pas fait exprès) ponctué par un déchirant solo de six cordes dans sa seconde partie (9/10). La chambre blanche (White Room) qui poursuit m'a nettement moins convaincu, une belle mélodie simpliste sans plus, pas de quoi s’en relever la nuit (7/10). "Drowning" navigue dans les mêmes eaux, sympathique sans décrocher les étoiles, un peu répétitif dans sa partie médiane, beaucoup plus symphonique et c'est tant mieux dans sa partie terminale grâce à la multiplicité des claviers de Steve PEACHEY (8/10).

L'épique "Sacrificed in Vain" qui dépasse les dix minutes, est "La" perle de l'album pas seulement pour sa durée, mais également pour sa mélodie posée comme un diamant dans un écrin translucide sur l'étagère de votre salon, les vocaux de Robin PEACHEY sont d'une beauté à pleurer, à écouter et à réécouter jusqu'à plus soif (10/10), l'un des morceaux de la décennie, rien de moins, m'a rappelé ma lointaine jeunesse et un titre de THE FIXX "Stand or Fall" pour les boucles de guitare basse et les percussions foisonnantes de Paul JOHNSTON. Après cette merveille nous redescendons d'un cran avec "Lack of Information" qui met la guitare de Robin particulièrement en valeur, un peu trop semblable au troisième titre à mon gout (8/10) malgré encore une fois la qualité de la mélodie principale.

La fête se termine par "April Sky", beauté diaphane d'une fine couche de poussière dans le ciel, nous ne sommes pas loin de l'extase, calme et volupté au rendez-vous, une fin radieuse pour une œuvre qui demandera de nombreuses écoutes pour en tirer la quintessence, enfin c'est mon modeste avis de consommateur progressif (9/10).

RETURNED TO THE EARTH, un bon client pour mon top 10 de l’année.

PISTES / TRACKS

    1. Fall of the Watcher (9:11)
    2. White Room (6:34)
    3. Drowning (5:36)
    4. Sacrificed in Vain (10:28)
    5. Lack of Information (6:33)
    6. April Sky (7:21)

- Robin Peachey: Vocals, guitar
- Steve Peachey: Keyboards
- Paul Johnston: Drums

musiciens / musicians