CHRONIQUE / REVIEW

Rachel Flowers

Bigger On The Inside

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

October 1, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Rachel Flowers Music

USA

Guillaume Desmeules - January 2022

INTERVIEW HERE

8,8

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

La musique progressive est souvent un amalgame entre plusieurs styles musicaux : les plus souvent utilisés sont le rock/métal, le classique, le jazz et le folk. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à une artiste qui a réussi à incorporer un style peu commun dans le monde du prog : Le R'n'B. Rachel FLOWERS est une jeune multi-instrumentaliste prodigieuse née à Oxnard en Californie. Sa naissance prématurée de 15 semaines l'amena malheureusement à une rétinopathie du prématuré qui lui fit perdre la vue. Elle eut cependant rapidement une excellente oreille musicale et apprendra à jouer du piano et la flute dans un conservatoire de musique dès l'âge de 4 ans. Elle gagna de nombreux prix durant sa jeunesse et fût admirée et encadrée par de nombreux artistes dont Dweezil ZAPPA, Herbie HANCOCK, Greg LAKE et Keith EMERSON, qui fût l'artiste qui a le plus influencé FLOWERS au fil des années.

Après avoir sorti de nombreux vidéo Youtube de reprises de chansons au piano, dont plusieurs pièces de ELP, elle enregistra un premier album en 2016 : « Listen », qui démontre déjà assez bien son talent avec un mélange de classique et de jazz fusion, puis un autre 2 ans plus tard : « Going Somewhere », qui s'inspira plus de PRINCE et de Stevie WONDER mais en gardant encore une fois une touche jazz fusion qui lui donna une saveur musicale bien à elle! Elle s'occupa elle-même de jouer presque tous les instruments; guitare, piano, basse et flute, et utilisa une banque d’échantillonnages pour les effets symphoniques et la batterie. Pour sa plus récente parution, « Bigger on the Inside », FLOWERS composa et interpréta encore une fois tous les instruments elle-même et ajouta un coté plus progressif en incorporant plus de guitare. Elle a d'ailleurs cité sur sa page web qu'il y a des mélodies écrites pour cet album qui ont été inspirées ou même entendues dans ses rêves.

On débute justement le tout de façon très progressive avec la seule pièce instrumentale de l'album, « A B », qui est directement inspirée d'Adrian BELEW. Débutant sur un air très rythmique à la guitare qui me fait penser à KING CRIMSON, le ton se calme peu à peu pour aller vers un coté jazz fusion avec un magnifique solo de synthé puis un autre de guitare pour finalement revenir au rythme principal. « Take Me Away », qui est l'une des plus longues pièces avec plus de 11 minutes au compteur, débute de façon très orchestrale, un peu pour nous mettre dans le bain de ce qui va nous attendre, accompagnée de la douce voix de FLOWERS. Puis, tout explose au tiers de la pièce pour basculer vers sa touche R'n'B fusion bien à elle avec un solo de synthé à faire rougir de plaisir à mi-chemin; pour vous donner une idée, ça me penser à comme si Janet JACKSON et Neal MORSE faisaient un duo, et j'exagère à peine! Débutant avec un air de piano et de percussion rappelant Steven WILSON pour se transformer en rythme plus funky, la voix de Rachel brille dans « Too Much » en démontrant son immense talent au chant avec sa gamme vocale de 3 octaves et demie en performant des harmonies vocales qui font frissonner. « Love Today » nous laisse le temps de reprendre son souffle avec une pièce plus calme et joyeuse à tendance pop dominé par l'orgue et le piano sur le thème de l'amour pour progresser et nous diriger vers un solo de guitare à mi-chemin d'une grande intensité. L'âme de Keith EMERSON n'est pas très loin dans « This is the Way I Am » avec un air très jazz/blues très funky au synthétiseur racontant l'intimidation qu'elle a reçue dans le passé mais sur un ton extrêmement optimiste!

« The Darkness » est une autre longue de plus de 10 minutes et est la plus symphonique du lot, voire très cinématographique dans l'ensemble avec une touche plus rock lors des parties chantées racontant cette fois-ci ses inquiétudes d'un futur incertain. « Feel » nous apporte encore une fois dans son univers R'n'B bien funky mais entrecoupé de long solos de guitare et de synthétiseur qui prend le temps de se développer; c'est d'ailleurs la pièce qui représente vraiment le plus l'étendue de son talent, j'adore! « Beautiful Dream » nous revient avec une autre pièce touchante au piano et voix. On termine sur le thème de l'amour avec « With You » et son rythme bluesy très joyeux teintés de moments instrumentaux plutôt techniques rappelant le travail de ZAPPA durant le premier solo.

Gardant sa touche si particulière de R'n'B et de jazz fusion, Rachel FLOWERS nous démontre toutefois un coté plus progressif avec des solos de guitare s’inspirant entre autres de Frank ZAPPA et de Steven WILSON. Le coté symphonique est merveilleusement bien exécuté et donne un effet encore plus cinématographique. FLOWERS est une artiste qui joue avec son cœur et sa musique transpire de positivisme qui nous donne le goût de s'envolé avec elle et de la suivre dans son univers. J'aurais adhéré un peu plus à des envolées progressives comme la première pièce mais j'ai tout de même adoré mon écoute.

PISTES / TRACKS

    1. A B (4:13)
    2. Take Me Away (11:47)
    3. Too Much (7:47)
    4. Love Today (4:40)
    5. This Is the Way I Am (6:19)
    6. The Darkness (10:03)
    7. Feel (11:56)
    8. Beautiful Dream (4:42)
    9. With You (6:21)

Rachel Flowers / All vocals & instruments

With:
- Jeanie Flowers / Lyrics (5)

musiciens / musicians