CHRONIQUE / REVIEW

Professor Tip Top

Lanes Of Time

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

December 3, 2021

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Apollon Records

Norvège / Norway

Frederik Roy - February 2022

INTERVIEW HERE

7,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Je ne suis généralement pas un amateur de ce que l'on appelle le néo-prog, étant beaucoup plus charmé par les sonorités "rétro" du prog. C'est toutefois toujours un plaisir de voir passer les albums de Professor Tip Top. Cela dit, je ne suis pas leur fan numéro 1, mais leurs albums sont toujours bien faits, travaillés avec minutie et attention; ce qui fait de moi un auditeur fidèle et récurrent. "Lanes of Time" est donc leur tout dernier effort musical, ce qui en fait, si je ne me trompe pas, leur 7e album! Tout comme les opus précédents, on retrouve des sonorités très inspirées du "Space rock", avec quelques influences psychédéliques Pink Floydiennes. L'ensemble de l'album est assez doux et planant, avec de brillants arrangements qui certes, n'épatent pas la galerie, mais il ne s'agit pas non plus de l'objectif de ce disque. Les synthétiseurs sont omniprésents, mais ça n'empêche pas la guitare de s'enflammer à certains moments, soit avec des solos lents ou d'autres plus rythmés, ce qui donne une illusion de sonorités des 70s. La voix aiguë, quasi féminine de Sonja OTTO, présente sur la majorité des pièces, s'entremêle magnifiquement bien avec ces arrangements, ce qui crée un environnement sonore confortable, comparable à ces pantoufles un peu usées que l'on trouve toujours si agréables à porter lors des froides journées d'hiver.

Professor Tip Top aborde généralement des thématiques issues de la science et de la biologie, surtout au niveau de ses pochettes souvent plutôt étranges. Pour ce nouvel album, les étranges créatures baignant dans l'eau ont été abandonnées et le thème de la temporalité se laisse entrevoir par une hybride création entre un coffre-fort et une montre de poche, qui ouvre le passage une sorte de trou noir en forme de dôme circulaire. Serait-ce là un clin d'œil à la populaire série télévisée allemande "Dark"? Après avoir traité de biologie marine et même d'astrobiologie, le Professeur nous dévoile les secrets du temps en 9 excellents titres. Les morceaux abordent donc généralement des thèmes modernes et les arrangements le reflète bien. Toutefois, certains moments à influence médiévales vont se glisser ci et là, ce qui est notamment visible au début de la pièce "The Quest Remains", qui se rattrape rapidement en de longs élans de guitare à la GILMOUR.

En somme, il s'agit d'un album qui s'inscrit bien dans la tradition des quatre albums précédents, dans le sens que l'on suit encore la même recette, sans diverger ne serait-ce que pour ajouter un soupçon d'épice additionnel. C'est un très bon album de rock progressif avec plusieurs passages intéressants, mais rien de nouveau sous le soleil. J'en conseillerais malgré tout l'écoute à tous ceux qui souhaitent découvrir un groupe pertinent, sans nécessairement chercher à transcender les barrières du monde de la musique. Mes pièces favorites sont définitivement "Isle of Sirens", "The Quest Remains" et "Shallow Shadow". Si vous n'êtes pas certain d'y plonger, je vous suggère de commencer par ces morceaux qui vont donneront une bonne idée du produit. Sur ce, bonne écoute!

PISTES / TRACKS

    1. Lanes of Time (4:36)
    2. Falling into the Sun (4:23)
    3. The Sound of Protonflow (2:37)
    4. Isle of Sirens (6:26)
    5. The Quest Remains (5:43)
    6. Shining (5:17)
    7. Past Forever (3:36)
    8. Shallow Shadow (5:53)
    9. Time is (2:17)

Stein Høgseth: Bass
Charles Wise: Drums, percussions, voice
Sam Fossbakk: Guitar, lap steel guitar, synth, mellotron, backing vocals
Sonja Otto: Lead vocals, organ, synth, mellotron

musiciens / musicians