CHRONIQUE / REVIEW

Mona Lisa 2020

Vincent & Mona

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

November 18, 2021

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Musea Records

France

Philippe André - January 2022

8,8

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Il est des retours et même des résurrections (car s'en est une) que le quidam moyen (donc moi présentement) n'attend pas......Et un nouvel opus de MONA LISA fin 2021 est "A Big Surprise". Sous la houlette du septuagénaire Francis "ZIF" POULET avec la complicité de la famille GRANDET père et fils, "Vincent & Mona" a vu le jour fin novembre.

Mettons les choses à leur place, il n'y a plus dans ce MONA LISA là, le coté théâtral des années soixante-dix, où Dominique LE GUENNEC portait au Pinnacle le rock des Orléanais et pourtant Francis POULET est un très bon vocaliste (il chantait déjà dans "Vers Demain" en 1979) et lui-même avoue qu'il aurait pu faire mieux…MONA LISA 2020 pourquoi ? Pour ne pas confondre avec l'éphémère MONA LISA de 1998 ’’De l'Ombre à la Lumière’’ que Dominique avait concocté avec les musiciens du groupe VERSAILLES disque tout à fait fréquentable bien que qualitativement inégal, soit dit en passant.

Pas de grand écart donc, le ton général reste le même, on aime ou pas ! Les fans de la première heure reconnaitront sans problème une vraie similitude entre hier et aujourd'hui. "Le Bal des Nazes" qui ouvre l'album est un clin d'œil au passé jusque dans l'introduction qui reprend les notes de claviers d'une des plus belles chansons françaises de tous les temps, une chanson éminemment progressive de plus (mise en bouche de grande qualité 9/10). "Leur Raison d'être", facilement mémorisable, nous propose un break de claviers déluré dans son mitan et les paroles je cite "Au Diable les guitaristes" auquel s'enchaine un solo de guitare (bien trouvé les gars ! 8/10).

Troisième plage, la meilleure probablement du disque "Vincent & Mona" éponyme avec des paroles délicieuses et intelligentes, d'une beauté rare, la rencontre impossible entre VAN GOGH & LEONARD DE VINCI, bon Dieu ces breaks de claviers assassins et la six cordes qui se balade allégrement dessus, de l'art musical, du grand art sans esbrouffe (10/10). "La Gioconda" je vous laisse traduire :) est le parfait pendant du titre précédent, en quelque sorte la partie 2 de "Vincent & Mona", avec un somptueux solo de guitare, dommage que le titre soit trop court (9/10) avec encore une fois des textes ad hoc je cite encore "Avant qu'il ne soit trop tard…’’.

"La Valse des Fous" est le premier morceau de la face B de la version vinyle, l'un des plus énergiques (avec le suivant) sur l'ensemble de l'album, et encore un brillant solo de six cordes un! également l'un des plus théâtraux, le plus monalisesque comme dans l'ancien temps (9/10), composé par Jean Paul PIERSON (multi instrumentiste sur les cinq disques du groupe de 1974 à 1979), ceci pouvant en être l'explication. "Photo de Mariage" la seule pièce où l'on entend clairement la guitare basse, plus déclamée que chantée par Francis POULET, avec des textes drolatiques et un beau petit solo d'orgue dans le dernier quart (8/10). "Lulu" et son pendant dans l'histoire Lili n'est pas mon préféré, pas aisé de reconnaitre MONA LISA lors d'un Blind Test, un peu trop diffus voir confus à mon gout, fréquentable néanmoins (8/10). Conclusion du vinyle "Ne Dis Jamais" est le morceau que j'aime le moins, trop passe partout, court heureusement, bref pas mon "truc" (6/10).

Il nous reste les deux titres spécial cd, le superbe "Les Herbes Folles" introduction au synthétiseur, des textes d'une drôlerie et d'une actualité rare (dont on se serait passé.......pandémie oblige), six cordes toujours aussi brillante et inventive, du grand MONA LISA (titre trop court malheureusement 9/10) puis en conclusion "Mauvais Clowns" dans le même tempo, avec les paroles désabusées ou plutôt désenchantées d'un Francis "ZIF" POULET capable d'un sommet de lyrisme inattendu (du Moyen Age à notre société d'aujourd'hui, les geôliers des temps anciens jusqu'à nos gouvernants de 2021, eux aussi geôliers d'un modèle différent), de quoi attendre avec sérénité un prochain album ? (8/10).

Mon clap de fin pour 2021, vivement l'année prochaine.

PISTES / TRACKS

    1) Le bal des nazes (5:34)
    2) Leur raison d'être (3:50)
    3) Vincent & Mona (5:25)
    4) La Gioconda (3:53)
    5)La valse des fous (5:04)
    6) Photo de mariage (5:14)
    7) Lulu (5:11)
    8) Ne dis jamais (3:36)
    9) Les Herbes Folles (4:14)
    10) Mauvais Clowns (5:19)

Francis POULET : Lead vocals
Michel GRANDET : Keyboards
Matthieu GRANDET : Drums, bass guitar, electric guitar

musiciens / musicians