CHRONIQUE / REVIEW

Marco Ragni

A Moment Before The Sun Went Down

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

December 15, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Self Released

Italie / Italy

Marc Thibeault - April 2022

9,1

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Marco RAGNI roule sa bosse depuis 1999 mais je ne l'ai découvert qu'en 2019 avec son septième album “Oceans Of Thought”. Avec “A Moment Before The Sun Went Down”, le neuvième album solo de l'italien nous fait plaisir aux oreilles encore une fois. Avec neuf pièces totalisant un peu moins de 46 minutes, les pièces sont chantées tantôt en anglais, tantôt en italien et on nous offre un album concept où se mêle tragédie, espoir & amour. Synopsis: 15 décembre 2021. Un couple vit dans les bois au milieu de nulle part. Alors que l'un d'eux va se procurer de l'essence, il apprend qu'une tempête solaire frappera la terre le lendemain. Quelles décisions seront prises ? Que fera l'humanité au gré des événements ? Le monde pourra-t-il survivre sans communications ? L'amour nous sauvera-t-il ?

Avec un Rock aux teintes des FOO FIGHTERS, l'excellente pièce “We Are The Evil” (avec Bjørn RIIS du groupe AIRBAG à la guitare) groove et tend légèrement vers le psychédélique. Puis, “Crawling In The Dark” nous présente un Prog Rock sombre et FLOYDien croisé avec un peu du style du groupe ARCHIVE (la pièce “Again”). Le solo de guitare est aussi très FLOYDien, à notre grand plaisir. L'éthérée et mystérieuse “Il silenzio fa rumore” (Le silence fait du bruit) crée une ambiance lugubre et triste et est beaucoup trop courte à mon goût. On revient ensuite au Rock plus 'mainstream' avec “The Shadow Of Myself” où l'atmosphère créé est également sombre mais où on sent aussi un désespoir dans le chant et la musique. “Viandante e locandiere” (Voyageur et aubergiste) est un Prog italien noir où le piano et la voix de RAGNI dominent les 50 premières secondes avant que le jeu d'un viola et de la basse ne prennent l'avant-plan pendant +/-35 secondes. Et puis ça recommence comme au début et dure ainsi jusqu'à la fin. Assez simple mais efficace.

La jolie “Ossessione” (Obsession) se promène entre des bouts mélodieux et d'autres bouts plus rythmés. La voix de Marco se transforme assez bien selon les besoins, allant d'un style un peu lamentant vers un côté plus revendicatif, parfois agressif. La rockeuse “No One Will Find Me” me fait tout de suite penser à quelques pièces de PINK FLOYD ou des premiers albums de PORCUPINE TREE lorsque Steven WILSON prêchait le Rock Psychédélique. Avec son style de Rock Funky, “Now” détonne un peu des autres pièces musicales mais est agréable à l'écoute et nous fait taper du pied. Trop courte à mon goût, elle aussi. Chantée par Rosie ORDONEZ, la doucereuse “While You're Asleep (The Last Goodbye)” aurait pu passer à la radio avec un certain succès. Juste le solo de guitare qui débute à 03:35 et dure 01:10 vaut le détour. Très jolie pièce qui termine l'album en beauté.

J'ai remarqué que les pièces chantées en anglais sont plus Rock, plus lourdes (sauf la dernière pièce) tandis que celles chantées en italien sont beaucoup plus axées vers le Prog ou le Psychédélique. Il y a tout de même quelques pièces qui sont à mi-chemin entre les deux styles mais c'est comme s’il y avait deux Marco RAGNI, différent selon la langue de chant. Le mélange des deux langues sur cet album se fait quand même assez bien mais on se demande juste...pourquoi? Qu'importe, l'album, lui, est bien ficelé et vous n'avez pas à essayer de comprendre le concept de l'album pour en apprécier sa musique. Bonne écoute!

PISTES / TRACKS

    01-We are the Evil (feat. Bjørn Riis) (07:21)
    02-Crawling in the Dark (07:18)
    03-Il silenzio fa rumore (02:19)
    04-The Shadow of Myself (05:42)
    05-Viandante e locandiere (02:36)
    06-Ossessione (05:44)
    07-No One Will Find Me (05:21)
    08-Now (03:23)
    09-While You're Asleep (The Last Goodbye) (06:01)

Marco RAGNI: Vocals, electric and acoustic guitar, bass, keyboards, drums programming.
Bjørn RIIS: Lead guitar on "We are the Evil"
Giovanni CIARALLO: Lead guitar
Celio ROMOLI: Electric viola
Nate COUGHTON: Midi drums
Michael FINNIGAN: Vocals
Rosie ORDONEZ: Vocals

musiciens / musicians