CHRONIQUE / REVIEW

Knekklectric

Alt Blir Verre

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

March 11, 2022

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Apollon Records

Norvège / Norway

Alain Bourguignon - May 2022

8,9

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

S’il existe deux langues en Norvège ; le bokmål littéraire et le nynorsk, ou néo-norvégien, issu des dialectes locaux, il existe un nombre très important de dialectes et les membres du groupe qui nous intéresse ont opté pour celui d’Ǻlesund, tout simplement. En effet, c’est au sein de la petite ville portuaire d’Ǻlesund, au sein du comté de Møre og Romsadal, à 230 km de Bergen, que sont originaire quatre des membres du groupe (le 5ème provient de Bergen, à 230 km). Dépaysement garanti !

Au départ McKnekk était une formation folk. Ces membres œuvraient également dans un nombre considérable de groupe ou projets aussi divers que varié, passant ainsi du Hard Rock au Jazz, du bruitisme au Pop Rock, De la fusion Jazz/Rock à l’Alt Rock et, bien entendu la musique country. Au fil du temps le besoin d’électrifier le son s’est imposé. Johannes (guitare, chant lead), Edvard (guitares chant) et Hogne (clavier, chant) étaient la force motrice du collectif. Erlend (basse) les rejoignait sur scène puis, au cours de l’année 2010, c’est Jon (batterie) qui est venu compléter le line-up. Les musiciens ont opté pour une totale réorientation musicale et ont travaillé dur, avec acharnement (Erlend parle de beaucoup d’accords, de mélodies et de…bières), dans un vieil immeuble de bureaux à proximité du fjord, à Bergen. Les musiciens disposaient de beaucoup de temps consacré aux répétitions, développer des idées et expérimenter.

Après l’EP « Demonstrajon » (octobre 2015) sous le nom définitif de KNEKKLETRIC, un premier album (numérique et vinyle) a vu le jour le 16 avril 2014. A ce stade, la façon de composer était assez collaborative et c’est Johannes qui se chargeait des textes (son rôle habituel). Nous voici en 2022 et le dernier-né se nomme « Alt Blir Verre » (digital, CD, vinyle), disponible depuis le 22.04.2022.

Le processus d’écriture a été différent ; Erlend a composé « Alt Blir Verre », « Muknado » et « Beksvart Gull » tandis que Edvard est l’auteur de « Angra På », « 1992 » et « Rød Bil ». Johannes s’est impliqué dans « Se På Me No » et Johannes s’est chargé des textes. Globalement l’écriture a été assurée à domicile puis les pièces retravaillées de manière concertée. Cette méthode s’est révélée moins chronophage en ce qui concerne le travail collectif. Et il a fallu prendre en compte les contraintes découlant de la pandémie. Erlend s’acharne beaucoup sur les progressions d’accords et les arrangements (guitare acoustique ou piano) qui doivent « porter » ses compositions. Edvard crée des harmonies inhabituelles d’une grande beauté en jouant fréquemment une corde à vide et des accords innovants (outro du morceau éponyme, par exemple). Il n’existe pas de règle qui définit de ce que DOIT être un morceau de KNEKKLECTRIC ; un consensus musical se dégage. Il passe souvent par l’accord G#maj7sus2/ qui est souvent utilisé. Leur devise tout au long du processus était « la retenue est interdite ». Cette fois les arrangements sont encore plus élaborés et l’univers lyrique plus sombre que le prédécesseur. Souvent les séances d’enregistrement s’interrompaient lorsque le producteur Iver SANDØY signalait que les bandes étaient pleines. Jon BOLSTAD a dû étoffer son kit de batterie (double pédale de grosse caisse, deux toms et trois rototoms) pour suivre le rythme, les différentes évolutions et la fantaisie musicale imposé.

La première écoute est, on s’en doute, plutôt surprenante. Malgré un chant doux, la tentation d’identifier la langue est très forte. Son côté peu usité apporte un léger caractère d’étrangeté et d’exotisme. Johannes Drabløs Maaseide, derrière le micro, est également auteur des textes. Il y a un lien entre les sept pistes de ce disque : La vie et l’effet papillon. Les vies qui auraient dû être et celles qui n’ont pas existé. Des vies subies sans vécus, sans espoir. Pour beaucoup de gens les choses empirent et toutes les histoires n’ont pas une fin heureuse. La dernière chanson exprime la tristesse profonde de n’être que l’ombre de soi-même. Le second étonnement vient de la complexité de la proposition musicale en elle-même. Si elle peut être, sans aucun doute, classée entre la fusion Jazz-Rock et le Rock Progressif, avec une touche d’Indé et d’Alt Rock, sa personnalité, son ADN présente un nombre presque incalculable de particularités, de trouvailles sonores, d’agencements originaux, d’orchestrations osées. Une audition superficielle serait un gâchis tant l’incroyable inventivité du quintet exige l’attention. Découvrir l’album au casque est la meilleure façon d’appréhender une œuvre aussi ambitieuse et exigeante. Le tour de force consiste à rester mélodieux tout en innovant de manière débridée. Le charme opère rapidement chez le passionné audacieux. Pour le moins habitué une période d’acclimatation sera, peut-être, nécessaire. Cet album peu connu mérite de ne pas le rester.

PISTES / TRACKS

    1. Angra På (06:24)
    2. Alt Blir Verre (06:17)
    3. 1992 (07:30)
    4. Muknado (04:26)
    5. Rød Bil (05:26)
    6. Beksvart Gull (04:13)
    7. Se På Me No (03:52)

Johannes Drabløs Maaseide: Guitar, lead vocals
Edvard Brøther: Guitars, vocals
Hogne Aarflot: Keys, vocals
Erlend Alm Lerstad: Bass guitar
Jon Bolstad: Drums
Guests:
Iver Sandøy: Production, mixing, mastering, percussion
Alexander von Mehren: Vibraphone, xylophone)

musiciens / musicians