CHRONIQUE / REVIEW

Jalayan

Floating Islands

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

May 20, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Self-Released

Italie / Italy

Denis Boisvert - September 2022

7,8

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

JALAYAN, ce groupe psychédélique issu de Milan, nous offre huit plages instrumentales et spatiales pour leur deuxième album. Fondé en 2017, le groupe comprend MALATESTA le synthésiste émérite et principal moteur du groupe, CALVANO le guitariste de l'éther et le complément basse et batterie de PRINA et MARCHETTI. 'Floating Islands' se veut un hymne à notre fragile planète qui flotte dans un univers infini. Dans la tradition de QUANTUM FANTAY et d'OZRIC TENTACLES, un obtient un mur de son électronique continuel où se grefferont des mélodies portées par les claviers et la guitare électrique plutôt musclée. La section rythmique basse-percussion est assez féroce aussi. Chaque pièce développe un thème et des airs différents qui dans un style relâché et quasi-improvisationnel ne cesse de surprendre par sa richesse et ses paysages sonores.

Par exemple 'Tilmun', la pièce d'ouverture, prend lentement son élan avec un concert de claviers électroniques en saccade se lequel s'ajoute presqu'en arrière-plan un solo de guitare électrique mystérieux et incessant qui se meut en un mur agressif alors que les synthés montent et descendent avec des airs de musique orientales. 'Nemesis' qui suit annonce la déesse vengeresse avec un riff de guitare plutôt rock menaçant et frénétiques. Puis la guitare reprend en écho et les synthés deviennent plus atmosphériques et la couleur orientale des claviers vient compétitionner avec un solo de guitare engagé. Dans le registre plus spacio-psychédélique 'Stars Stair' est plus bluesy dans le tempo et les envolées un peu ethniques font le contrepoint avec une guitare plus ressenti avant de reprendre un rythme plus endiablé. 'Fire of Lanka' surprendra cette fois avec un tissu de synthé en arpège et des sonorités franchement étonnantes un peu mystiques. Dans le même moule mais différent 'Colliding Orbits' semble plus expérimental avec beaucoup d'effets spéciaux et une sensation cosmique très psychédélique. Les sons percussifs sont particulièrement notables. Le morceau le plus long avec tout près de 7 minutes s'intitule 'Shem Temple' et évoque des percussions tibétaines, des parties de guitares éthérées, des moments où cithares et tablas électroniques prennent le dessus et mêmes quelques passages de synthé suggérant des voix distordues en prière. Bref notre île flottante est aussi un temple en mouvement perpétuel.

En somme, voici un groupe jeune, représentant une nouvelle génération de musicien qui sans peur ou inhibition fonce dans un style rock progressif électronique qui bien que fusionnant plusieurs styles réussit à développer une trame musicale serrée, identifiable et pleine de trouvailles. Les musiciens sont infatigables et la créativité des synthés remarquables. Ne cherchez pas trop le côté italien car on peut se demander s'ils sont Terriens! Plaira aux amateurs d'ORZIC ou QUANTUM FANTAY. Un bon deuxième album mais un peu moins fascinant que leur premier.

PISTES / TRACKS

    1. Tilmun (5:49
    2. Nemesis (5:32)
    3. Edination (5:51)
    4. Star Stairs (5:47)
    5. Fire of Lanka (5:07)
    6. Colliding Orbits (5:00)
    7. Narayanastra (5:35)
    8. Shem Temple (6:56)

    Total 45:37

Alessio Malatesta: Keyboards, synthesizers
Vincenzo Calvano: Electric & acoustic guitars
Matteo Prina: Bass
Dario Marchetti: Drums & percussion

musiciens / musicians