CHRONIQUE / REVIEW

Grandval

Eau / Feu

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

February 25, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Vallis Lupi

France

Alain Massard - March 2022

INTERVIEW HERE

7,9

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

GRANDVAL c’est le projet d’Henri VAUGRAND bassiste dès 14 ans assisté de d’Olivier BONNEAU. Il sort en 2016 son 1er album sur une trame forte à la ANGE, MONA LISA et l’éternel PINK FLOYD; il propose ici son 3e album amenant des atmosphères rock-pop français; de l’indie, du crossover, de la musique folk poétique à la française; un son alternant l’aventure musicale comme sa région d’origine avec éruptions volcaniques; du rock mélodique où s’enchevêtrent parties instrumentales un rien mélancoliques avec textes ciblés. Album fortifié par l’ossature aux guitares et à la batterie de membres de NEMO.

« Ferimur » sur une entame interlude ouatée, son doux sur un air de MANSET, mélodie accrocheuse suivi par « Les jours innocents » sur un texte sur... l’innocence de l’adolescence, batterie répétitive en arrière, genre vague se déversant sur une plage de galets; le break old school français avec synthé et solo guitare associée sur un rock pop prog. « Il neige encore » avec un air pop entêtant, histoire sur la solitude de la vieillesse envahissante; un peu de THE CURE au niveau mélodie dark wave; break a capella intimiste, son sur du ANGE d’avant et solo jouissif au spleen final. « Heinrich (Un monde bien étrange) » pour le grand morceau angélique, toujours très calme, doux, relaxant, peut-être trop; break basse à la SQUIRE, acoustique en réverbération, clavier digne des 70’s pour replonger dans cette période prolifique, la patte de JPL un peu sur les comptines des GENESIS, titre usité de fait avant de remonter pour un final vocal redondant et endiablé.

« Érables et chênes » sur un air pop qui passait à la radio dans les années 80, très ouaté je n’en dirai pas plus; titre monolithique, intervention d’une guitare spleen intéressante; ça part sur une déclinaison rock prog vintage évidente où la basse est bien là; break jazzy à ce moment avec un clavier de la même obédience permettant de s’éloigner du son d’origine; final sur un air me rappelant le grand ALAN PARSONS très mélodique. « Aqua et igni » un texte engagé sur les migrants et autres exilés, au moment où l’Ukraine est envahie, ça cause encore plus; bon restons sur la critique et ne nous évaporons pas. Un refrain sur deux voix puis ça repart avec l’apport du synthé sombre qui rajoute sur la détresse musicale. Break synthé rythmé jovial donnant un peu d’espoir, le meilleur moment de l’album selon moi, la guitare vibrante ici. « Fin de partie » sur un tempo encore plus lent, monolithique, pour donner plus de place à la voix; rock rétro prog classique mélodique heureusement entrecoupé d’un break tonitruant où l’énergie gicle; le final met Henri en vedette avec une avancée progressive intéressante suivie par une guitare spleen réverbérant, un peu sur THE GATHERING oui! la batterie de Jean-Baptiste en rajoutant aussi; final rapide…. Ça va finir, c’est fini!

GRANDVAL finit leur trilogie avec ce 'eau | feu' baigné d’ambiances régressives certifiées conformes, le tout bricolé de breaks énergiques imaginatifs. Les mélodies s’enchaînent proposant un son mélancolique avéré flirtant pop, new wave avec l’apport de la charnière de l’ancien NEMO pour un son d’avant; musique à écouter au coin du feu en attendant que la nuit s’installe. Un album singulier qui peut donc choquer vu le contexte actuel et éviter de se reposer agréablement avec ces textes engagés, un album qui pose question.

PISTES / TRACKS

    1. Ferimur (1:43)
    2. Les jours innocents (5:20)
    3. Il neige encore (5:36)
    4. Heinrich (Un monde bien étrange) (9:58)
    5. Érables et chênes (8:33)
    6. Aqua et igni (7:45)
    7. Fin de partie (6:36)

    Total :45’31’’

- Olivier Bonneau: Keyboards, bass pedals, electric guitars, backing vocals
- Henri Vaugrand: Lead & backing vocals, bass, acoustic & electric guitars, EBow, programming, sampling

With:
- Jean-Baptiste Itier: Drums
- Jean Pierre Louveton: Acoustic & electric guitars, backing vocals
- Élodie Saugues: Backing vocals

musiciens / musicians