CHRONIQUE / REVIEW

Gabriel Keller

Clair Obscur

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

March 19, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Self-Released

France

Alain Massard - April 2022

INTERVIEW HERE

8,6

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Gabriel KELLER, villeurbannais d’origine, jouant de la batterie et du violon au départ puis la guitare. Ayant écouté les BEATLES, PINK FLOYD, QUEEN puis PORCUPINE TREE et OPETH il s’attelle à retrouver ses émotions musicales en s’orientant sur les réminiscences de groupes tel KARNATAKA ou IONA; il est aidé en cela par Charlie et Marine de son groupe HEGOA et par de nombreux autres musiciens de talent et par la présence de Maïté et Emi B aux voix. Du pop rock folk lumineux et doux en face A, du heavy métal atmo sombre et agressif sur la B pour tester ce ‘Clair Obscur’ bien nommé où chaque composition est différente de la précédente. Il va aussi se produire en concert sous le nom du GABRIEL KELLER TRIO avec Lucie au violoncelle et Charlotte au chant sous forme acoustique.

« Tumulte » instrumental d’entrée genre ‘Once Upon A Time’, symphonique planant sur un vent hivernal, des chœurs au loin amenant la guitare de Charlie de son groupe d’origine pour un titre rythmé envoûtant, le violoncelle de Lucie pour soutenir, bref intrigué. « Time » un morceau folk pour la guitare slide vibrante et la voix d’Emi; c’est simple et pur, c’est beau pour un 1er jet, surtout ce refrain en écho-redondance et le solo, mais quel beau solo aérien accompagné du violon; titre me rappelant le style des FLEETWOOD MAC. « Train To Resolution » sur un air serein, calme et Emi à la voix caractéristique des chanteuses américaines, sensuelles; titre qui va monter pour donner un aperçu vocal bien pêchu sur un MOSTLY AUTUMN. « Open Arms » me renvoie là aux sonorités des CORRS pour ce petit côté maritime, un refrain que tu as envie de reprendre dans un pub avant le grand départ; à noter encore Gabriel qui se met en évidence; Emi a une superbe voix. « Melancholia » surgit et dénote, un titre en français, ça passe ou ça casse; en tout cas, l’association se fait délicatement sans embûche et fait du bien à nos oreilles françaises, l’air est plus sombre mais émouvant, paradoxe oxymorien musical.

« Sonate Au Clair Obscur» second instrumental tout en beauté, mouvement progressiste et torturé, le riff rappelle les GATHERING limite heavy, la batterie toujours sèche qui imprime le rythme; les chœurs partent sur les airs de Tarja; la guitare à RUTTEN qui gicle, le violon s’y met, c’est vraiment bien foutu et le piano final de Clément qui te pose sur le bord d’une plage pour voir si BEETHOVEN y est aussi. « Nothing Human » continue sur un air encore plus violent, atmo prog métal mélancolique au riff entêtant; le ressac nous laisse sur cette plage heavy où Gabriel fait aussi des merveilles en tirant ses notes. « Out Of My Life » survient, Maïté pour la deuxième fois utilisant sa voix phrasée, hurlée et toujours sur une sonorité heavy; un son andalou jette un peu la discorde sur le titre; en français l’aspect aurait donner un peu plus de sensibilité l’accent se faisant sentir; le final un peu consensuel. « Honey » continue et enfonce le clou avec une rythmique hard mélodique et Marine d’HEGOA qui met le feu à ce titre avec sa voix typée, rappée genre ‘Suicide Squad’ toute en folie et finesse; titre qui dérange dans le bon sens du terme jusqu’au solo aéré et aérien accolé à sa voix ‘girly’. « Accalmie » pour le final acoustique, cristallin, chœurs murmurés pour partir après la tempête.

Gabriel KELLER sort un premier jet de toute beauté, n’hésitant pas à laisser partir ses notes sur des titres prog folk, prog métal et métal prog mélodique avec finesse, sur des mélodies imparables; un peu de notes bluesy, d’autres orientales juste assez pour surprendre. Des harmonies de toute beauté, un rythme toujours efficace en douceur au départ, en nervosité pondérée pour la fin et un rendu interrogatif sur la meilleure face! Gabriel sort un album touffu et varié pour un très bon moment musical, éclairé ici de bout en bout auquel il serait bon que vous y jetiez une oreille attentionnée.

PISTES / TRACKS

    1. Tumulte (Feat. Charlie Henry) (3:26)
    2. Time (Feat. Emi B) (5:01)
    3. Train To Resolution (Feat. Emi B) (4:27)
    4. Open Arms (Feat. Emi B) (5:12)
    5. Melancholia (Feat. Charlotte Gagnor) (3:50)
    6. Sonate Au Clair Obscur (Feat. Clement Barou) (6:42)
    7. Nothing Human (Feat. Maïté Merlin) (5:35)
    8. Out Of My Life (Feat. Maïté Merlin) (6:50)
    9. Honey (Feat. Marine Poirier) (4:44)
    10. Accalmie (2:58)

    Total Time 48:45

Gabriel Keller: Guitars, percussions, bass (1-5), chorus, sound design, acoustic guitar (10)
With
Charlie Henry - Guitars (1-3, 5, 8)
Emi B - Vocals (2, 3, 4), choir
Charlotte Gagnor - Vocals (5), choir
Clement Barou - Vocals (6), choir
Maïté Merlin - Vocals (7, 8), choir
Marine Poirier - Vocals (9), choir
Lucas Biguet-Mermet: Drums (1, 6-9)
Lucie Lacour: Cello (1, 5, 9), choir
Simon Rebuffat: Drums (2-5)
Quartet. Majuscules: strings - Jean Charles Montibert: String arrangements (2, 5, 6, 7)
Clément Berthie: Guitars (3)
Anne-Marguerite Salt: Chorus (3)
Anthony Barbier: Guitar solo (4)
Julien Mailland: Bass (6-9)
Clément Barou: Piano (6)
Jérôme Aubernon: Violin solo (6)
Sos Section : Brass section - Pierre Lagache: Brass arrangements (8)
Marius Marin: Guitars (9)
Charlotte Gagnor: Choirs (10)

musiciens / musicians