CHRONIQUE / REVIEW

Enneade

Withered Flowers And Cinnamon

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

April 29, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Vallis Lupi

France

Alain Massard - May 2022

9,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

ENNEADE est un groupe de métal progressif lyonnais formé en 1995. Trois démos puis le « Remembrance » sort, contenant un condensé de ce qui se faisait de mieux à l’époque, fusion avant l’heure de la basse, batterie et riffs lourds, le tout saupoudré d’acoustique parcimonieuse à l’intensité sombre; je les avais décrits comme un condensé de KING CRIMSON des 80’s, GENESIS et RIVERSIDE, plus que OPETH et ANATHEMA, bref du métal progressif complexe, du néo mélodique original. Bon, qu’en est-il avec ce bébé sortant d’une gestation difficile?

« A Foul Taste of Freedom », attaque lourde, basse réverbérant, vocaux phrasés, base acoustique, un break somptueux et intimiste; c’est lourd, nerveux, on peut faire ça en France? Oui !!!! Un peu des RIVERSIDE du départ lourd, teigneux, grincheux; le riff hard finit de m’achever; break médiéval un temps avant de repartir sur une rythmique mélodique envahissante, superbe. « Illumination » acoustique en intro partant sur une rythmique d’enfer, c’est lourd un peu des SUBTERRANEAN MASQUERADE, le son qui montre l’importance du travail, les 11 ans d’attente ont été mises à profit; un peu d’ANATHEMA et de RIVERSIDE pour la guitare qui suinte, qui se languit et ça repart, propre, on dirait un très bon groupe anglais avec la voix travaillée de Christian qui ne souffre pas d’un accent, c’est bien foutu et « Tinkling Forks » enchaîne sur un marimba puis la basse Chapman à la KING CRIMSON; aparté lorgnant sur l’ambiance nipponne et génésisienne d’un coup avec ce spleen guitare d’un autre monde, bluffant, simple mais efficace.

« Grand Buffet » toujours enchaîné déboule et se lance dans une fusion rythmique, sorte de danse tribale médiévale, folklorique et crimsonienne; titre déroutant court qui interpelle sur la finalité de la musique dans son sens général, une voiture part et « Autumn » pour le titre fleuve, 12 minutes de pur bonheur : l’on régresse sur le Moog d’antan, un côté planant du regretté SCHULZE en préambule aussi fait signe; l’acoustique et les pads de Frédéric font le taf amenant l’air sur une ballade sombre bucolique, toujours ce mélange divin de zestes de GENESIS et de KING CRIMSON; les guitares de Christophe et Georges-Marc accentuent l’ambiance malicieusement mélancolique. Le break crimsonien passe de sombre à champêtre, interpelle tout comme ce jet de saxo d’Olivier rappelant les errements progressifs des SUPERTRAMP, vite secondé par le clavier génésisien, bref la fusion musicale portée à son paroxysme, entre dépression joviale et notes cristallines.

ENNEADE m’a séduit, directement, sans détour! Je n’ai pas besoin de détails sur leur livraison pour vous dire que c’est un must, que c’est mon album du mois tout simplement. Un condensé de réminiscences métal, free jazz métal par touches, métal prog mélodique, un son singulier qui fait réfléchir sur ces sons mélangés ensemble dans le creuset progressiste et ressortis en un nouvel alliage musical de la décennie 2020. Bon l’album court qui me fait empresser de le remettre sur piste, again et... again.

PISTES / TRACKS

    1. A Foul Taste of Freedom (9:21)
    2. Illumination (7:27)
    3. Tinkling Forks (4:40)
    4. Grand Buffet (3:36)
    5. Autumn (12:13)
    Total : 37’17’’

Julien FAYOLLE : Basse, contrebasse, Chapman Stick, Moog Taurus
Christophe GOULEVITCH : Guitares
Christian GREVEN : Chant, chœurs & claviers
Frédéric LACOUSSE : Batterie, percussions, marimba & xylophone
Georges-Marc LAVARENNE : Guitares électriques et acoustiques, Mellotron & chœurs
Invités :
Kunio SUMA (Bi Kyo Ran) : Guitares & solo (3 & 4)
Olivier SOLA : Saxophone (5)

musiciens / musicians