CHRONIQUE / REVIEW

Day Of Departure

Day Of Departure

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

March 25, 2022

Format:

Digital

Label:

From:

Bravemusic

USA

Julian Zabelsson - May 2022

7,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Les vétérans du métal progressif du groupe Brave nous arrive avec un nouveau projet : « Day of Departure » donc, est le deuxième side project de la formation avec Stellar Death (projet du guitariste Scott LOOSE). Ce projet, porté par Matt KOZAR, se démarque du son typique de Brave, en se rendant dans des territoires moins progressifs, plus gothique, plus mélancolique, avec des inspirations comme le Lacuna Coil de l’époque « Comalies ». Etat des lieux :

L’album s’ouvre sur une introduction atmosphérique de prêt de deux minutes (c’est ce que je commence à considérer comme une intro), « And We Prepare For Our End », sortie d’abord en tant que single en 2021, prends le temps de développer son propos, entre mélancolie et lumière, portée par la voix magnifique de Michelle SCHROTZ. Je n’ai pas pu m’empêcher d’entendre « Out of Here » du dernier album de Leprous sur le pont du morceau, qui reprends exactement la même progression harmonique. Viens ensuite « The Edge of Annihilation » qui lui aussi prends exactement la même durée d’intro (1 :47 serait-ce intentionnel ?) pour nous laisser apprécier la recherche du groupe dans la progressions d’accords, un morceau bien progressif en le sens qu’il monte doucement en puissance pour finir en un apothéose puissant et mélodique. A suivre « The Light in Our Eyes Grow Dim » qui est un interlude atmosphérique, un mot qui va revenir fréquemment au cours de cette chronique.

A suivre « Pierce the Sky [Conflict] » qui prends une approche plus classique en terme de structure (et de durée), mettant en avant le jeu de batterie de Trevor SCHROTZ, alternant le jeu sur toms et un swing endiablé à la ride, sur fond de mélodie arabisante pour un morceau pêchu et efficace. « Ex Machina » change son fusil d’épaule et en jouant autour de son ostinato, et nous propose une ballade presque pop rock qui m’évoque les plus belles heures des Cranberries. Seul « bémol » à noter, la basse de Ben KELLY qui soudainement sort énormément dans le mix alors qu’elle s’était fait jusque-là très discrète. « Life Prevails » comme le reste de l’album prends le temps de poser une ambiance contemplative portée par la guitare et alterne tout le long du morceau entre riffs lourd et passage planant, le groupe semble trouvé son équilibre dans cette recette qui leur sied bien. « The Future Has No Form » est un autre morceau interlude atmosphérique, plus pesant qu’éthéré cette fois.

Le dernier tiers de l’album débute avec « Living Matter », qui reprends peu ou prou la formule de « Life Prevails » en laissant plus de place aux instruments, et avec un pont très puissant, la basse de Ben KELLY gronde (curieux cette basse qui m’as semblé prendre de l’ampleur dans le mix à mesure que l’album se déroule). « Awaken to the Beyond » lui succède dans la même veine, le groupe est à l’aise avec cette méthode d’écriture. Et on finit en beauté sur « The Beyond », une magnifique ambiance orchestrale qui sonne comme un présage, comme si ce premier voyage nous avait emmener jusqu’au confins du monde, et qu’il était temps de plonger dans l’abîme.

C’est donc un premier album très solide que nous livre le quintet, ces musiciens n’en sont certes pas à leur coup d’essais, mais ce nouveau projet et prometteur et on leur souhaite le meilleur dans la suite de leur voyage. Vous nous avez laisser sur un cliffhanger, on attend la suite.

PISTES / TRACKS

    1. …And We Prepare For Our End (08:00)
    2. The Edge of Annihilation (06:13)
    3. The Light in Our Eyes Grows Dim (03:01)
    4. Pierce the Sky [Conflict] (04:32)
    5. Ex Machina (05:46)
    6. Life Prevails (06:13)
    7. The Future Has No Form (03:24)
    8. Living Matter (07:34)
    9. Awaken to the Beyond (05:50)
    10. The Beyond (02:17)

Matt KOZAR - Guitars and Keys
Michelle SCHROTZ – Vocals and Keys
Trevor SCHROTZ – Drums
Ben KELLY – Bass
Scott LOOSE – Guitars and Keys

musiciens / musicians