CHRONIQUE / REVIEW

Checking For Echo Project

Life And Other Short Stories Volume 2

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

April 7, 2022

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Self-Released

Royaume-Uni / UK

Philippe André - April 2022

INTERVIEW HERE

8,6

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHECKING FOR ECHO PROJECT acte 2 moins d'un an après le précédent, album prometteur dont je vous avais parlé sur profilprog.com. Et nous commençons très fort (peut-être trop ?) avec le fabuleux titre inaugural "Where Are Your Gods ?" sept minutes d'un indicible bonheur musical, d'une beauté et d'un lyrisme rare ! et remarquablement chanté par Andy NIXON (10/10). "Black Mist" qui suit, se situe dans la même veine musicale avec le chant un peu moins plaisant avec une tessiture plus terne de Mikey BROWN (9/10), en fait on s'aperçoit après deux titres que ce sont les vocaux qui vont faire la différence entre les différentes pièces, la musique se situant sur les mêmes rails néo progressivo symphoniques.

"Laid Low Breathtaker" avec Yael SHOTTS au chant déjà présente sur le premier album, correct sans plus malgré de superbes piano et six cordes (7/10), puis "The Second Fall" qui honnêtement ne m'a guère emballé (trop chanté pas assez de place laissée à la musique 6/10) un titre trop commun...J'ai bien aimé le cinquième morceau "Finally" d'une grande délicatesse avec une guitare acoustique presque flamenco et une autre électrique pleine et lyrique, la vraie émotion au rendez-vous (8/10). Délicatesse numéro deux avec le court "Forty Summers" sans batterie (7/10), respiration qui nous conduit vers le magnifique "In The End" (10/10), pourtant ce n'est pas la fin, tout y est dans la veine symphonique progressive, les claviers multiformes (Moog en tête), le chant d'Andy NIXON, les guitares orientalisantes par moments, la basse de Trevor TURLEY (RANDOM EARTH PROJECT), les percussions...Un régal

Toujours difficile pour ne pas dire compliqué, d'apprécier et encore plus d'établir un commentaire définitif pour une pièce longue de vingt-deux minutes trente-neuf…c'est pourtant la durée de "Time" la plage numéro huit, ce que l'on appelle communément un morceau à tiroirs (pas forcément pour y mettre des flacons de whiskies), quelqu'un doit se reconnaitre là ! Bref "Time" est superbe quoiqu'un peu trop étiré en longueur, c'est Madame FARLEY qui s'y colle aux vocaux en duo avec Andy NIXON, une dame sans qui cette œuvre n'aurait pas pu voir le jour (10/10). Donc les claviers symphoniques, la pureté des notes de piano, les guitares lyriques qui grimpent dans les tours sans esbrouffe, troisième régal de l'album (Raindrops Falling chanté à deux voix dans la partie quatre "Reminiscence", un nanan.......)

Nous descendons d'un étage avec "Enigm’’ où Yael SHOTTS vocalise beaucoup mieux que dans la troisième pièce, un morceau calme voir très calme, plus chanson que progressif, qui s'emballe seulement sur les deux dernières minutes (8/10). Un revenant pour le titre suivant "The Cliff's Edge" en la personne de Chris MARTINI au chant, plus réentendu depuis le second album de DRIFTING SUN en 1999, donc au siècle dernier, un revenant qui n'a rien perdu de son joli brin de voix (8/10), les touches blanches et noires étant ici assurées par Pat SANDERS, que l'on ne présente plus.

Nous arrivons au terme de ce très long album avec les presque onze minutes de "The Distant Sunrise", encore une plage très bien chantée par Andy NIXON, avec des chœurs posés et bienvenus, un mid tempo sans batterie jusqu'à 6 minutes 30, c'est le principal reproche qui me vient à l'oreille, le décollage est bien long, bref pas ma pièce favorite bien que tout à fait écoutable (8/10). Les deux morceaux supplémentaires sont des parties de "Time" dont nous avons parlé auparavant, donc magnifiques...

Une très belle œuvre de ce premier semestre 2022 qui a le mérite de mettre en lumière, en dehors du contexte musical, une maladie du système immunitaire, la sarcoïdose dont souffre Jon FARLEY (pour les détails je vous laisse regarder les sites dédiés).

PISTES / TRACKS

    1) Where Are Your Gods ? (7:14)
    2) Black Mist (7:25)
    3) Laid Low Breathtaker (7:32)
    4) The Second Fall (6:18)
    5) Finally Free (5:26)
    6) Forty Summers (3:06)
    7) In The End (6:06)
    8) Time (22:39)
    9) Enigma (7:21)
    10) The Cliff's Edge (6:45)
    11) The Distant Sunrise (10:52)
    12) Time part 7 (3:51) Bonus Track
    13) Time part 4 (3:22) Bonus Track

Jon FARLEY: Guitars, keyboards and others

With:
Andy NIXON: Vocals on tracks 1/7/8/9/10/11, additional guitars on track 7/8/10
Mikey BROWN: Vocals on track 2
Yael SHOTTS: Vocals on tracks 3 and 9
Elaine SAMUELS: Vocals on track 6
Martin HAGGARTY: Spoken voice on track 5
Chris MARTINI: Vocals on track 10
Paul DEWS: Vocals on track 12
Lisa FARLEY: Vocals on "Time"
Pat SANDERS: Keyboards on track 10
Trevor TURLEY: Bass guitar on track 7
Clare SHORTHOUSE FOWLER & John FOWLER: Backing vocals on track 4

and obviously the essential Suzi JAMES on Guitars, flutes and strings

musiciens / musicians