CHRONIQUE / REVIEW

Belling The Tiger

Lost

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

October 22, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Barking Mad Records

USA

Marc Thibeault - April 2022

INTERVIEW HERE

7,5

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Avec un son et un chant rappelant légèrement le groupe américain ENCHANT, voici les nouveaux-venus BELLING THE TIGER. Issu aussi de la scène américaine (Detroit), le groupe a dans ses rangs Michael Allen MOORE (TIN SCRIBBLE) qui partage son studio maison avec le groupe. Comme mentionné ci-haut, les similitudes avec ENCHANT (et peut-être aussi ILLUVATAR) sont un peu partout sur cet album et la guitare sonne souvent comme si Steve HOWE avait été un artiste invité.

L'album débute avec “I Have No Heart”: après un bel intro un peu mystérieux qui semble nous amener vers des sentiers nouveaux, on se retrouve avec un Rock un peu Prog. Les voix qui accompagnent le chanteur semblent être une coche à-côté de ce que l'on devrait entendre. Avec un riff à la U2, “Insensate” semble être une pièce prometteuse et on espère jusqu'à la fin de la pièce que ça lève mais...non. Il semble manquer une certaine énergie dans la pièce “Larger Concern” qui, pourtant, aurait toutes les possibilités de faire bonne impression. Les sons de guitare se mêlent avec les claviers, les percussions et la basse. La sombre et mystique “Bleak” manque un peu de profondeur et les sons s'étouffent les uns les autres. On a pourtant ici quelque chose qui ferait effet si ça c’était plus énergique. “Mental Blindness” me fait penser à une chanson oubliée du groupe ENCHANT. Jolie mais, encore ici, ça manque de claireté sonore.

Il y a surement plus de son de claviers que ce que l'on peut entendre sur “Lost Pt.I”. C'est d'abord le chant, puis la guitare, la basse et, surtout, les percussions qui dominent. Les claviers refont surface en force sur “Lost Pt.II” et la voix de Danny GRIMM est soudainement très sensible et agréable à l'écoute. Il semble manquer une légère cohésion musicale entre la guitare et les claviers (voulu?) et même le chanteur semble à un certain moment ne plus savoir sur quelle note chanter. Le chant d'Anişoara BALALAU sur “Lost Pt.III” est aigüe, presque trop, et on cherche sans trop de succès la musique qui accompagne la chanteuse. Il y a un certain équilibre des instruments et de la voix sur la pièce “Lost Pt.IV” mais, malheureusement, le mal semble fait. Et puis, “Lost Pt.V” apparait avec une fusion musicale et mélodieuse, mais ce n'est que temporaire et la musique revient comme avant, avec un son sourd et des agencements de chants et de musique qui nous laisse un peu, ma foi...perplexe? “Shine On” détonne du reste de l'album: guitare et chant s'unissent à merveille et les percussions ne prennent pas toute la place. Même le solo de guitare vers la fin de la pièce est agréable.

Il y a de la bonne musique sur cet album mais le montage (mixage) est un peu sourd et parfois cacophonique et il semble manquer partout de WOW, d'épice, de la petite étincelle qui fait exploser le tout et le monte à un niveau supérieur. J'ai l'impression d'écouter un album Prog oublié des années '90. Je sens que, s'il n'y a pas d'évolution musicale sur leur(s) prochain(s) album(s), leur son va mal vieillir et ceux qui y ont porté intérêt vont probablement les oublier pour passer à d'autre chose. Je souhaite sincèrement me tromper parce qu'il y a du potentiel ici. À suivre...

PISTES / TRACKS

    01-I Have No Heart (04:56)
    02-Insensate (06:40)
    03-Larger Concern (05:52)
    04-Bleak (06:31)
    05-Mental Blindness (07:14)
    06-Lost Pt.I (03:44)
    07-Lost Pt.II (05:44)
    08-Lost Pt.III (02:06)
    09-Lost Pt.IV (02:34)
    10-Lost Pt.V (04:12)
    11-Shine On (04:19)

Danny GRIMM / Vocals
Duane HARVEY / Drums, electronics drums, percussion, backing vocals
Andrew HARVEY / Bass, backing vocals
Michael JOHNSTONE / Auxiliary guitar, keyboards
Michael Allen MOORE / Guitars, keyboards, mandolin, vocals
With
Anişoara BALALAU / Vocals (8)

musiciens / musicians