CHRONIQUE / REVIEW

Athemon

Athemon

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

October 11, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Self-Released

Brésil / Brazil

Guillaume Desmeules - February 2022

INTERVIEW HERE

9,1

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Le dynamine Athemon est un papillon d'une envergure d'environ 35 mm que l'on retrouve entre autres en Colombie, au Pérou et au Brésil. Provenant justement du Brésil, Adriano RIBEIRO est un musicien qui commença à composer au courant de 2019 pour ainsi réaliser son rêve de produire un album. Dû à la pandémie en 2020, qui l'empêcha d'entrer en studio à São Paulo, il contacta Tom MACLEAN, qui a été le bassiste de HAKEN jusqu'en 2013, pour faire l'enregistrement et le mixage de l'album dans son studio en Angleterre. Après de nombreuses conversations, une union se fait entre RIBEIRO et MACLEAN pour former le groupe ATHEMON et, grâce à la magie de la télécommunication, l'album fût enregistré malgré la distance outre-Atlantique. Gledson GONÇALVES, ami de longue date de RIBEIRO venant aussi du Brésil, complète le trio en tant que batteur invité.

Selon RIBEIRO, le nom du groupe, ATHEMON, établi un parallèle entre le processus de transformation d’un papillon et les difficultés que l’on peut éprouver dans la vie, notamment lorsque l’on fait face à la difficulté de notre évolution personnelle. L'album éponyme, qui est sorti en octobre dernier, est une longue pièce de 50 minutes construite en 9 parties racontant justement l'évolution d'un homme qui se dit être un monstre et qui réussit à se purifier et à sortir de son cocon pour vivre pleinement sa nouvelle vie devenue presque divine. Sur un ton assez noir dans l'ensemble, l'album tourne autour d'un style métal progressif à l’atmosphère à la fois sombre et mélodieux rappelant NEVERMORE, MASTODON et OPETH.

Un peu comme une ouverture dans une symphonie, « Perception » est une pièce instrumentale qui débute l'album et c'est du lourd : les guitares de RIBEIRO sont très menaçantes et la batterie ne fait qu'empirer le cas tandis que la basse de MACLEAN claque comme s'il n'y avait plus de lendemain. « Whispers » continue le carnage avec la batterie qui martèle encore plus en intro pour ensuite nous présenter la voix sombre de RIBEIRO qui me fait parfois penser à celle de Warrel DANE de NEVERMORE. Quelques passages gutturaux font leur apparition mais c'est surtout pour intensifier la rage du personnage accompagnée par la musique qui l'est tout autant. La tourmente continue dans « The Glass Hindered Us » avec une mélodie pesante, voir presque Doom métal, mais avec une certaine douceur dans l'ensemble. Continuant dans la douceur, avec une guitare très hypnotique et une basse technique à tendance jazzy, « Different From What Was Missing » démontre un coté plus mélancolique tandis que la finale explose avec un riff plus corsé parfaitement dosé aux niveaux des instruments.

« Seed of Change » continue le coté harmonieux pour progresser vers différentes gammes d'émotions rythmiques qui n'est pas loin de l'univers d'OPETH à certain moment; encore une fois, c'est du lourd! On commence à voir un peu plus de lumière dans la noirceur sur « I Voice of Mine » avec un air serein voir même spirituel par moment. MACLEAN joue encore ici de merveilleux arpèges à la basse. Sans tomber dans les performances techniques, le trio va plutôt vers une ambiance hypnotisant qui nous ensorcelle. « Reaching Deepness » atteint l'apogée émotionnelle en débutant avec un solo de RIBEIRO à faire frissonner pour ensuite progresser vers un style post rock à mi-chemin avec une mélodie angoissante mais libératrice. Le coté plus trash métal de NEVERMORE revient sur « Greatest Understanding » avec une mélodie ravageuse et pesante mais à la fois mélodieuse et enivrante en seconde partie de la pièce. « Birth » poursuit immédiatement le coté mélodieux pour terminer le voyage tout en beauté avec une pièce instrumentale digne d'un générique d'un film épique qui inclus même du synthétiseur en finale.

Malgré la distance qui les sépare, le groupe a réussi à faire un album très riche en émotions grâce à la télécommunication, qui est de plus en plus utilisée depuis le début de cette pandémie. Un peu comme le fait le groupe PAIN OF SALVATION, la musique joue ici un rôle très important pour épauler les paroles de l'histoire. L'ambiance métal aux mélodies très sombres peut être difficile d'approche pour certains mais la persévérance est la plus belle récompense; c'est une expérience musicale extraordinaire qui nous transporte dans des recoins sinistres de nous-même. Ce qui débuta par un rêve est devenu maintenant une grande aventure pour Adriano, qui cita que le groupe est déjà en préparation pour un nouvel album qui sortira vers la fin de l'année. C'est un album que je recommande chaudement qui se dévore d'un bout à l'autre! En ces temps qui ont été difficile pour certains, l’habileté de la connaissance de soi est primordiale; il faut apprendre à se connaître soi-même en premier lieu pour ainsi pouvoir comprendre un peu plus les autres.

PISTES / TRACKS

    1. Perception (3:16)
    2. Whispers (5:29)
    3. The Glass Hindered Us (3:57)
    4. Different From What Was Missing (5:23)
    5. Seed of Change (7:25)
    6. I Voice of Mine (8:12)
    7. Reaching Deepness (6:42)
    8. Greatest Understanding (5:54)
    9. Birth (4:01)

Adriano Ribeiro - Guitars, Vocals
Tom MacLean - Bass
Gledson Gonçalves (Guest) - Drums

musiciens / musicians