CHRONIQUE / REVIEW

Xavier Boscher

Waterscapes

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

November 20, 2020

Format:

Digital, CD

Label:

From:

Independent

France

Mario Champagne - January 2021

8,3

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Voici un album qui devrait faire plaisir aux amateurs de « guitar hero » dans le style Joe SATRIANI et John PETRUCCI car ce guitariste niçois caresse ses six cordes comme ces grands maîtres. Compositeur, multi-instrumentiste, producteur et artiste peintre, car c'est lui qui réalise ses pochettes d'album, Xavier BOSCHER constitue ce que l'on pourrait appeler un homme-orchestre ou une PME qui produit régulièrement depuis 1995 des œuvres instrumentales où la guitare est dominante et lyrique, hybridant harmonieusement mais aussi énergiquement, dans son nouvel album, musique du nouvel âge et rock progressif métallique.

Avis aux amateurs de vibrations fortes sur chaîne hi-fi avec neuf titres développés sur une thématique océanique, et d'emblée de jeu, un tsunami s'amorce doucement avec la pièce « Cataract », le volume augmentant progressivement pour laisser place à un hard rock métallique puissant qui écrase tout sur son passage avec un mur du son en multicouches très denses agrémenté de percussions pouvant rappeler le jeu de fûts de THE CULT. Mais BOSCHER ne se cantonne pas qu'à un style. Dans "Nectar Ocean's Depths", il arrive à insérer une section blues jazz fusion captivante et de la musique électronique tout en y plaçant un jeu de guitare épique. Avec le titre « Atlantis », ce musicien crée un contraste vibrant entre claviers cristallins et guitare somme toute très métallique. Un assemblage de plusieurs riffs et atmosphères différentes, avec des revirements inattendus ici et là, où la puissance domine. En revanche, sur « Coral Reef », sa guitare devient plaintive sauf pour un court instant de béatitude cosmique, alors que s'agite en arrière-plan des motifs répétitifs.

Viennent les passages que j'ai le plus appréciés, avec deux titres plus tranquilles. Douceur et mélancolie de « Hydrotherapy » à la mélancolie assumée et bienvenue, qui détonne avec les précédentes performances hurlantes. « Abyssal » dans la même veine m'a fait penser à du « ROXY MUSIC » pour les sections calmes, avec en plus une excellente guitare s'époumonant de manière tendre et lancinante.

« Fairy Pool » nous ramène en mode Prog métal surchargé, avec plus de notes à la seconde que vous ne pourrez absorber. BOSCHER instaure ensuite avec solennité un orgue dans sa « Sea Cathedral » accompagné d'une guitare à la montée en puissance grandiloquente. Pour conclure déjà, « Watershed » avec un autre mur du son lumineux suivi d'une petite percée en apesanteur au style presque enfantin où le calme sévit, avant un retour en force digne d'une deuxième vague de tsunami où un sentiment de joie domine.

Ce qu'il faut retenir de la prestation et de la dextérité de ce prodige, c'est sa capacité à créer des montées en puissance excitantes et d'y joindre adroitement des intermèdes salutaires provenant d’autres styles où il est bien clair que Xavier BOSCHER se sent très à l'aise. Il ne fait pas que du métal ! C'est album est très intéressant pour la variété des genres présentés tout en gardant des lignes mélodiques dynamiques, fluides et pleines de rebondissements, ce qui permet vraiment de garder l'intérêt et de vouloir en savoir plus sur cet artiste au doigté magique. Titres préférés : « Hydrotherapy » et « Abyssal », mais ceux qui préfèrent quand cela grouille plus, ont l’embarras du choix dans les autres titres. Bonne découverte !

    1. Cataract (4:04)
    2. Nectar Ocean's Depths (3:13)
    3. Atlantis (6:41)
    4. Coral Reef (3:39)
    5. Hydrotherapy (3:41)
    6. Abyssal (5:08)
    7. Fairy Pool (3:54)
    8. Sea Cathedral (4:53)
    9. Watershed (4:32)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Xavier BOSCHER – All Instruments