CHRONIQUE / REVIEW

Trifecta

Fragments

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

August 20, 2021

Format:

Digital, Vinyl, CD

Label:

From:

KScope

Royaume-Uni / UK

Frederik Roy - October 2021

7,6

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Le jazz fusion ne fait plus légion depuis plusieurs années, mais quelques joyaux parviennent tout de même à jaillir des profondeurs de la musique hautement technique. Souvent confondu avec le rock progressif, le jazz fusion y reste tout de même étroitement associé; changements rapides de signatures rythmiques, rapidité et technique sont définitivement au rendez-vous. Le premier album du super groupe Trifecta n'en fait pas exception et demeure même plutôt prog dans sa forme. Il s'agit bel et bien d'un album qui laissera tout mélomane bouche bée et qui fera sourire tous les amateurs de jazz fusion. Formé des musiciens de tournée de Steven WILSON, ceux-ci n'ont rien à prouver quant à leur expérience et leur virtuosité. Nick BEGGS joue de la basse tel un diable déchainé, Adam HOLZMAN enchaîne sans modération les arrangements originaux et pertinents aux claviers et Craig BLUNDELL nous démontre bien le haut niveau technique des rythmes du jazz fusion. Principalement composé pendant la dernière tournée de Steven WILSON, il s'agit d'une magnifique surprise pour l'année 2021.

15 pièces d'une durée relativement courte forment l'album. Ce qui a attiré mon œil, aux premiers abords, fut le choix assez particulier des titres de pièces. Nous sommes vraiment dans une modernité performante, mécanique et conditionnée. Des titres comme Venn Diagram, Check Engine Light et Pavlov's Dog Killed Schrodinger's Cat vont évidemment rappeler ces thèmes que la musique va également illustrer avec brio. Il s'agit vraisemblablement d'un jazz fusion ancré dans l'univers urbain contemporain, démontrant la pertinence du genre encore aujourd'hui. On note également quelques influences dès la première écoute. Une pièce dédiée à Robert Fripp, guitariste du légendaire groupe King Crimson, laisse subtilement transparaître l'influence du groupe sur le trio. Blague à part, le choix des arrangements démontre sans l'ombre d'un doute trois amateurs du Roi cramoisi. Mes connaissances en matière de jazz fusion ne sont pas infinies, mais j'ai tout de même également remarqué des influences de Return to Forever, notamment avec la pièce Nightmare in Shining Armor, qui rappelle le sublime Romantic Warrior. Il s'agit d'un album principalement instrumental, à l'exception de la pièce Pavlov's Dog Killed Schrodinger's Cat qui aborde le thème de la mécanique quantique. L'absence de paroles sur la majorité de l'album convient tout à fait à la tradition du jazz fusion, mais la complexité du choix des titres me semble hors du commun (et très intéressant) pour des pièces sans paroles. Comme quoi, ici, la musique vaut mille mots.

Je ne pourrais que conseiller l'album dans son entièreté, mais si vous voulez mon avis, les points forts de l'album sont les pièces suivantes : Check Engine Light, Venn Diagram, Nightmare in Shining Armor, The Mute Gospel et Voyage of Discovery. J'ai également eu la chance de m'entretenir avec Adam HOLZMAN lors d'une entrevue que vous pourrez également consulter sur le site. Il s'agit certainement d'un des meilleurs albums de jazz fusion de l'année, sinon le meilleur. Ne manquez surtout pas la chance de faire cette découverte. Bonne écoute!

    1. Clean Up On Aisle Five (3:07)
    2. Check Engine Light (2:54)
    3. Proto Molecule (2:19)
    4. Auntie (2:57)
    5. Venn Diagram (2:41)
    6. The Enigma Of Mr. Fripp (2:43)
    7. Sally Doo-Dally (2:53)
    8. Have You Seen What The Neighbours Are Doing? (2:58)
    9. The Mute Gospel (3:15)
    10. Pavlov's Dog Killed Schrodinger's Cat (4:11)
    11. Voyage Of Discovery (3:02)
    12. Nightmare In Shining Armor (2:00)
    13. Dry Martini (3:12)
    14. Lie 2 Me And Take My Money (3:13)
    15. Hold It Like That (3:28)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Nick Beggs - Bass
Adam Holzman - Keyboards
Craig Blundell - Drums