CHRONIQUE / REVIEW

Trevor Bolder

Sail The Rivers

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

October 15, 2020

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Bolder Records / Cherry Red Records

Royaume-Uni / UK

Mario Champagne - March 2021

8,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Sept ans déjà que Trevor BOLDER, le bassiste d’URIAH HEEP, de Davis BOWIE sur « ZIGGY STARDUST AND THE SPIDERS FROM MARS », de Mark RONSON et WISHBONE ASH, nous a quitté pour le paradis des « rockers ». Malgré cette expédition sans retour, il a vu son album solo publié en 2020 grâce à l’aide de ses vrais amis qui ont complété ce qui était le dernier grand projet de BOLDER. Un album inachevé pour lequel le flambeau fut repris par Mick BOX et Lee KERSLAKE d’URIAH HEEP, et Laurie WISEFIELD de WISHBONE ASH. Tous unis dans cette mission pour sauver cet album posthume en l’honneur de leur ami. Ceux qui suivent les actualités musicales se souviendront aussi que tout récemment, Lee KERSLAKE est parti rejoindre son copain BOLDER afin de partager avec lui des pintes célestes.

Cet album posthume, intitulé « Sail The Rivers » constitue un ensemble de nouveaux enregistrements de chansons originales de BOLDER, avec sept titres qui ont fait le bonheur des fans d’URIAH HEEP de 1989 à 2008, mais cette fois-ci, en version améliorée, avec une touche personnelle afin de les reconnecter avec sa vision originale, celle qu’il avait lorsqu’il les proposa à ses complices musiciens au fil de toutes ces années. Ces chansons proviennent des albums « Different World », « Raging Silence », « Wake the Sleeper », « Sonic Origami » et « Sea of Light », ce dernier étant le plus gros contributeur avec trois titres. On y retrouve aussi trois titres inédits, soient « Wasting My Time », « I Had A Dream » et « The Paris Song », qui stimuleront indubitablement l’intérêt des fans indéfectibles du « hard rock » d’URIAH HEEP. BOLDER était reconnu comme un excellent bassiste, à la voix solide, mais aussi comme un compositeur au talent mélodique certain. Sur cet album, il pousse la chansonnette sur près de la moitié des titres, alors que sur les autres on y entend Derk GALLAGHER, chanteur d’une formation hommage à IRON MAIDEN.

On peut percevoir ce disque comme un « best of » revue et corrigé, avec des versions beaucoup plus percutantes de « Which Way Will The Wind Blow » et de « Rich Kid » où sur cette dernière, les « riffs » peuvent rappeler « AC/DC » et où GALLAGHER excelle vocalement. Dans un autre registre, sur « Wasting my Time », BOLDER chante sur ce titre aux faux airs « country ». On n’y perd pas son temps, car le chant de BOLDER est aussi des plus agréables, et les notes s’écoulent légèrement avec la mandoline qui peut rappeler des sonorités de R.E.M. « I Had A Dream », avec l’excellent GALLAGHER, joue sur la nostalgie et sur le plan émotionnel, étant le genre de balade idéale pour se balancer au coin d’un feu. Et le jeu de basse de BOLDER, sur « I Had A Dream », vibre de délicatesse et de sensibilité. Superbe !

« Fear of Falling » se caractérise par un petit mélange « hard rock » et « new wave » intéressant. Un titre qui se déroule à fond la caisse, un peu à la manière de certains succès de Billy IDOL. BOLDER chante aussi sur « Shelter from the Rain », qui fait également dans la balade immergée dans son jus de guitares. Les notes cristallines éclatent de toutes parts et le solo de guitare sait se faire lancinant, et on en redemande. Cependant, le titre « The Paris Song » m’a paru plat et bien linéaire, plutôt conventionnel. Heureusement, « War Child » avec GALLAGHER au chant, retrouve la lourdeur bien plaisante du début de l’album. Pour compléter, « Dream On », où l’on retrouve la meilleure prestation de BOLDER au chant. Un tricotage de notes de guitares agréable sur cette balade aux vibrations chargées d’émotions.

« Sail The Rivers » est un album énergisant et idéal pour tous les nostalgiques du « hard rock » classique du style des années 80, pensé et conçu par les mains de maîtres du genre. Il est bien balancé en quantité de ballades et d’hymnes pour « rockers », tout en étant très bien produit. Il nous projette le temps de cet album dans une capsule temporelle d’une époque révolue avec une enfilade de titres à fort potentiel pour la radio FM. Tous les musiciens y sont excellents et Derk GALLAGHER, qui pour ma part je découvre sur cet album, m’a totalement impressionné par la qualité de son chant, avec des qualités vocales indiscutables et très remarquables sur la pièce titre de l’album. BOLDER livre là une performance impressionnante à tous les niveaux, et merci à ses amis qui lui ont rendu un hommage digne d’une légende, il signe a posteriori un testament remarquable pour ses fans. Titres préférés : « Which Way Will The Wind Blow » et « Rich Kid » pour leur énergie, « I Had A Dream » et « Dream On » pour l’aspect plus émotionnel. Bonne écoute !

    1. Which Way Will The Wind Blow (5:42)
    2. Rich Kid (4:35)
    3. Wasting My Time (4:30)
    4. I Had A Dream (5:32)
    5. Fear Of Falling (4:29)
    6. Sail The Rivers (5:58)
    7. Shelter From The Rain (6:15)
    8. The Paris Song (5:20)
    9. War Child (5:24)
    10. Dream On (5:03)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Trevor BOLDER- Bass, Guitars and Vocals (3,5,7,8,10)
Ian BOLDER- Slide Guitar (3)
James BOLDER - Drums (2,9)
Mick BOX (URIAH HEEP)– Guitars (1,5,7)
Hayden CARTER - Bass (6)
Derk GALLAGHER (I’M MAIDEN)- Vocals (1,2,4,5,6,9), Backing Vocals (7)
Diane GALLAGHER - French Lady Vocals
Dave HOLLEY - Guitars (3,4,6,8), Mandolin (3)
Nick HORNE - Guitar Solo (9)
Lee KERSLAKE (URIAH HEEP)– Drums (1,5,7)
Paul MENDHAM - Drums (3,4,6,8)
Laurie WISEFIELD (WISHBONE ASH) – Guitars (7)