CHRONIQUE / REVIEW

Transatlantic

The Absolute Universe

Releases information

Release date:

February 5, 2021

Format:

CD, Vinyl, Digital

Label:

From:

Inside Out

Multi

Marc Thibeault - February 2021

8,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Voici le cinquième album du quatuor TRANSATLANTIC. L'album est présenté en divers formats: il y a le format 2 CD (3 Lp + 2 CD) / Digital), qui est la version nommée “Forevermore”, avec l'album dans son entièreté. Il y a aussi le format 1 CD (2 LP + CD/ Digital), qui est la version nommée “The Breath Of Life”, mais ce n'est pas une version éditée de l'album double, plutôt un nouvel enregistrement des pièces avec des variantes: soit les titres ne sont pas les mêmes que sur l'album double, soit ce n'est pas le même musicien qui chante sur la pièce, soit la pièce a été légèrement modifiée. Et puis il y a le format 'Box Set', qui est la version nommée “The Ultimate Edition”, où vous pouvez avoir les 3 Cd's et les 5 LP's et un Blu-Ray documentant l'enregistrement avec, en prime, un poster d'environ 2' X 2' (60cm X 60cm). Les pièces s'enchaînent toutes, comme ce fut le cas avec leur troisième album “The Whirlwind”.

“Overture” débute en beauté l'album: symphonique à souhait avec la guitare de Mr. STOLT qui rajoute un petit quelque chose de mystique, ça change ensuite pour un son qui nous est plus familier. La pièce instrumentale me rappelle beaucoup certaines chansons de l'album “Bridge Across Forever” (2001). “Heart Like A Whirlwind” est dans le style des pièces de Neal MORSE sur ses albums solos. Le titre qui suit est plus dans le style de Roine STOLT/ THE FLOWER KINGS avec “Higher Than The Morning”. On revient pendant une quarantaine de secondes au 'style MORSE' vers les 03:00 avant de revenir au 'style STOLT'. “The Darkness In The Light” me fait penser à Nad SYLVAN par la structure musicale et le chant. J'aime bien le bout instrumental vers le milieu de la pièce où STOLT joue un bon solo de guitare et la dernière minute et demie n'est pas mal non-plus. La pièce “Swing High, Swing Low” devient intéressante vers 02:45 alors les musiciens s'amusent lors d'un bout instrumental. “Bully” est une version Funky légèrement altérée et accélérée de “Swing High, Swing Low”, beaucoup plus énergique et meilleure (à mon goût) que la pièce originale. On va ensuite vers le style Pop-Rock des années '70 avec “Rainbow Sky”. Il y a une touche BEATLE-esque dans le style qui n'est pas désagréable. Très Rock sauf au refrain, la pièce “Looking For The Light” est un peu noire mais elle est agréable à l'écoute. Le CD se termine avec la très bonne pièce “The World We Used To Know”: nous somme en territoire STOLT jusqu'à 02:25 de la fin où MORSE prend la relève, abaissant légèrement la qualité de la pièce.

“Le second CD débute avec un intro a capella de la pièce “The Sun Comes Up Today”. Un Prog-Rock agréable et différent de ce qu'on a entendu jusqu'ici sur l'album. “Love Made A Way (Prelude)” est Neal MORSE jouant /chantant comme il fait d'habitude, rien d'épatant. Vient ensuite “Owl Howl”: un Prog-Rock noir et tirant un peu vers le film d'horreur. De loin ma préférée! La très jolie “Solitude” aurait été encore plus forte si Neal MORSE n'y avait pas chanté vers la fin, laissant Pete TREWAVAS faire le travail seul. La pièce “Belong” a la touche STOLT partout. Bonne mais trop courte. J'aime bien “Lonesome Rebel” pour le chant de Roine et les petits bouts de mandoline que l'on entend. “Looking For The Light (Reprise)” est beaucoup pompeuse et Prog-Rock que “L F the L” ci-haut mentionné. Avec, au début, un solo de claviers et une ligne de basse assez intense, c'est ensuite un solo de guitare que l'on entend avant que Neal MORSE n'embarque au chant sur un fond musical presque lugubre. La pièce redevient instrumentale pour la dernière minute et demie. Efficace! “The Greatest Story Never Ends” est un genre de “Los Endos” où il y a des extraits de chaque pièce forte de l'album. “Love Made A Way” est sur le même principe mais en plus doucereux.

Il y a quelque chose d'un peu nostalgique dans la musique de l'album: quelques clins d'œil à certains artistes d'antan (y compris d'eux-mêmes). J'ai l'impression que Mr. MORSE utilise à outrance les mêmes signatures musicales, rendant presque prévisible ce qu'on va entendre lorsqu'il va jouer/chanter. Heureusement que Roine STOLT utilise un registre un peu plus large. L'apport de Pete TREWAVAS au chant donne aussi de jolies pièces et le son de sa basse est plus fort, plus présent. Bref, ceux qui aiment beaucoup TRANSATLANTIC vont probablement aimer l'album. Perso, je n'ai pas été déçu mais j'ai souvent eu l'impression d'avoir déjà entendu ce qui jouait.

    Disc 1:
    01 Overture (08:11)
    02 Heart Like A Whirlwind (05:11)
    03 Higher Than The Morning (05:29)
    04 The Darkness In The Light (05:43)
    05 Swing High, Swing Low (03:48)
    06 Bully (02:11)
    07 Rainbow Sky (03:19)
    08 Looking For The Light (03:59)
    09 The World We Used To Know (09:21)
    Disc 2:
    01 The Sun Comes Up Today (05:38)
    02 Love Made A Way (Prelude) (01:25)
    03 Owl Howl (07:05)
    04 Solitude (05:41)
    05 Belong (02:49)
    06 Lonesome Rebel (02:53)
    07 Looking For The Light (Reprise) (05:12)
    08 The Greatest Story Never Ends (04:17)
    09 Love Made A Way (08:02)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Neal MORSE - Guitar, keyboards, vocals
Roine STOLT - Guitar, vocals
Pete TREWAVAS - Bass, vocals
Mike PORTNOY - Drums, vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020