CHRONIQUE / REVIEW

Tim Morse

The Archaeology Project

Releases information

Release date:

September 30, 2020

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Independent

USA

Tarik Najab - March 2021

8,5

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Retour du musicien/compositeur américain Tim MORSE originaire de Sacramento en Californie, ancien membre des groupes The Mangoes et The Jerry JENNINGS Band qui aujourd’hui, nous offre une compilation de compositions écrites entre 2005 et 2020 avec même une reprise de Pink Floyd sans oublier en ouverture un morceau datant de 1970 ! (Extrait de “musicinbelgium.net”).

Tim MORSE, joueur de claviers et compositeur de musique de Rock Progressif de Sacramento, Californie, a fait partie de plusieurs groupes: The Mangoes, The Jerry JENNINGS Band et le groupe tribute de Yes, Parallels. Il a écrit 2 livres sur Yes, “Yesstories” et le Classic Rock des années 70, “Classic Rock Stories''. Tim MORSE nous invite à écouter les morceaux de son choix qui représentent au mieux ses talents de compositeur. Il a revu les divers morceaux avec Craig LONG, musicien et producteur. “C’était le bon moment pour réfléchir aux quinze dernières années d’être un artiste(...). C’était amusant de revisiter ces chansons et de choisir ce que je considère comme les meilleurs exemples de mon écriture de chansons à figurer sur cette collection”., ajoute Tim. La 1ere fois que j’ai entendu le nom de Tim MORSE, je n’ai pu m'empêcher de penser à Neal MORSE et me suis demandé, bien-sûr, si c'était un frère de Neal. Mais ce n’est pas le cas. Et pas non plus de Steve MORSE qui vient de Ohio et abouti en Géorgie où il a joué dans son premier groupe, “The Plague”, avec son frère Dave.

Courte biographie de Tim MORSE
Tim Morse entame son apprentissage de l’instrument à un jeune âge et commence à composer immédiatement après avoir pris la guitare. Plus tard, il passera au piano et étudiera la composition musicale majeure, écrivant des pièces longues comme un quatuor à cordes et deux sonates pour piano. Pendant ce temps, Tim a joué avec divers groupes de rock et de fusion et a joué sur de nombreuses sessions d’enregistrement. Il a sorti son premier album ‘’Transformations’’ en 2005, qu’il a enregistré avec un multi-instrumentiste talentueux Mark Dean et le chanteur Richie ZELLER. Mark DEAN a produit l’album. Cet album est un amalgame de Classic Rock et de Prog moderne avec une composition d’enfer de presque de 16 mn ‘’Apocalyptic Vision”, qui se rapproche des morceaux épiques du Prog d’aujourd’hui, en longueur mais aussi en tant que composition, car il combine sans peine les variations thématiques techniques avec des passages plus reveux de musique ambiante et des passages plus Fusion, que ses prouesses aux claviers ne font qu’accentuer. De ce premier album, on retrouve ici 4 morceaux: “Present Moment”, “Shatter”, “Adrift” et “Apocalyptic Visions” sur lesquels je reviendrai dans mes commentaires sur chaque morceau suivant cette biographie rapide.

7 ans plus tard Tim sort son 2eme album, intitulé “Faithscience” et d’un style de Prog Symphonique classique. La qualité de production de cet album était telle que les auditeurs avaient l’impression de se trouver dans la même pièce que le groupe. L’album a eu une appréciation de 14/16 par "Amethyst Edge Productions” en ce qui concerne le style Prog Rock. Considéré comme un Progressive Rock “tour de force” cette œuvre du multi-instrumentiste Tim a été un grand pas en avant pour ce compositeur qui se laisse aller dans des compositions comme “The Last Wave”, une courtepointe folle de 10 minutes de styles changeants et de tempos dominés par de puissantes explosions de prog symphonique! Rock on Tim!

Son 3eme album, intitulé tout simplement “III”, est paru 6 ans plus tard, le 5 octobre 2018, plus précisément. Le fait qu’il n’ait fait que 3 albums en 15 ans est aussi dû au fait qu’il a fait partie de 3 groupes durant cette période: The Jerry JENNINGS Band, The Mangoes et le groupe tribute de Yes, The Parallels. Il reste ainsi peu de temps à consacrer à sa propre musique. On peut remarquer dans cet album l’absence de Mark DEAN qui, jusque-là faisait partie d’une sorte de compositeurs-duo avec Tim et qui n’a joué qu’un seul solo de guitare dans cet album. Tim voulait en faire un album solo pur, mais, se rendant compte qu’il manquait l’apport des autres, a su s’entourer de pleins d'invités! Lorsque l’écriture a été terminée Tim a décidé qu’il était essentiel d’enregistrer sur autant d’instruments vintage que possible! Orgue Hammond, piano électrique Fender Rhodes, mini-moog et échantillons de Mellotron. Il a passé une journée au Oakland Vintage Synthesizer Museum à suivre des chansons avec toutes sortes de bonté synthétiseur analogique (y compris les puissantes pédales Moog Taurus Bass). Tim dit: ”Sur cet enregistrement, je voulais trouver le bon équilibre entre la structure et l’improvisation. Bien sûr, tous mes solos ont été improvisés (la plupart d’entre eux sont d’abord des prises faites sur les démos originales), mais même les parties qui peuvent sembler structurées ont été faites une passe à la volée. Je crois que cela ajoute une sensation vitale à la musique.” Cette (pas si courte) biographie du musicien Tim MORSE me semblait nécessaire pour que tout le monde puisse apprécier la qualité et la portée de cette œuvre d’un excellent musicien qui, a priori, n’est pas très célèbre parmi les fans de Prog.

Cette rétrospective de quatorze chansons de sa musique va de 2005 à 2020. Il comprend des chansons inédites, y compris une version de couverture de Pink Floyd “Dogs”. “The Archeology Project” n’a pas de concept précis, vu que c’est une compilation de ce que Tim considère être un bon compte-rendu de toutes les compositions qu’il a faites. MORSE dit: “C’était amusant de réviser ces chansons et de choisir ce que je considère comme les meilleurs exemples de mon écriture de chansons à figurer sur cette collection. J’ai remasterisé les chansons plus anciennes avec Craig LONG et je dois dire que la musique n’a jamais mieux sonné. J’ai été tellement satisfait du travail que j’ai fini par remasteriser plus de musique que ce qui pouvait tenir sur un CD et donc je vous offre cinq chansons supplémentaires comme un téléchargement sans frais supplémentaires.”

On débute avec “Guitar Etude 1” qui date de 1970 et Tim MORSE, lui-même, dit qu’il y a dans ce morceau une mélodie qu’il avait écrite pour sa première chanson. Mais à seulement 30 secondes, il n’y a pas assez de temps pour se développer, ce qui est dommage parce qu’il y a une très jolie mélodie dedans. C’est une sorte d’introduction au morceau épique qui vient juste après, “Apocalyptic Visions”. J'ai été très surpris par ce morceau car je ne m’attendais pas à un morceau épique de cette longueur et de cette qualité, mais c'était du parti-pris. Il m’a ébloui par l'alternation de solos de guitare et de claviers. Le chant est aussi très fort et passe parfaitement avec l'atmosphère du morceau! Ce morceau est un exemple typique d’une bonne composition Prog! La musique passe d’un début ambiant doux, à une attaque hard rock, d’avant en arrière, jusqu’à ce que la frénésie de guitare de clôture se termine la chanson avec un coup de poing puissant. Laissez-moi vous dire que c’est une piste magnifique. Comme il tourne et se convulse au cours de quinze minutes, Morse et ses cohortes se révèlent être d’excellents musiciens. Déplacement des thèmes des paysages sonores plus calmes de mauvaise humeur au rock progressif symphonique en métal progressif plus intense. Bien fait Tim! "Adrift" a été écrit comme un morceau instrumental et après plusieurs années Tim a finalement écrit un texte pour aller avec cette très belle composition acoustique. Ce fut un morceau instrumental pour tout un temps, jusqu'à ce qu’il ait décidé d’enfin écrire un texte pour cette chanson, qui s'avère très important pour lui. “J’ai travaillé plus dur sur ce texte que probablement tout autre sur le CD “Transformation”. Puis il ajoute: “Quand nous avons fini d’enregistrer ‘’Adrift’’, j’ai vu comment la chanson résonnait vraiment chez les autres, un visiteur du studio a pleuré en l’entendant pour la première fois.”

“Rome” Tim dit lui-même à propos de ce morceau qu’il a été inspiré par Kevin GILBERT en écrivant le texte de ce morceau qui finit par un superbe solo de violon joué par David RAGSDALE, membre de Kansas. “Voyager” est une bonne composition avec tout ce qu’il faut, changement d’ambiance, solo de guitare bien léché, une basse très prenante. Il a eu du mal à faire de toutes ces parties un ensemble cohérent, mais le résultat est excellent. Inspiré par le livre de A. Scott Berg sur Charles Lindbergh et son vol transatlantique en 1927, connu pour la tristesse entourant l’enlèvement et la mort de son fils aîné en 1932, et vilipendé par beaucoup pour son opposition à l’entrée de l’Amérique dans la Seconde Guerre mondiale. “Afterword” ce morceau parle de la transition que tout un chacun de nous expérience au moins une fois dans sa vie, changer de boulot ou recevoir son diplôme. Ce morceau manifeste un peu mieux le côté plus doux de MORSE, qui ajoute: “Mon ami Bret Bingham était un grand collaborateur sur cette chanson”. Le morceau “200 yards” ressemble énormément (ou me fait personnellement penser) à Steely Dan et sonne plus Folk-Rock, ou même Pop à mon avis tout en étant surprenant dans ses arrangements. Cette chanson est complètement pince-sans-rire et le personnage principal est inoffensif et malheureux! “Inertia” improvisation que Tim a eu bcp de plaisir à enregistrer, et il a juste ajouté des sons d’ambiance pour cette compilation. Le morceau sonne comme une intro a un long morceau épique et s'éteint comme une bougie consumée! Mais ce morceau. Aussi court est très prenant! “The Mary Celeste” décrit comment la perte soudaine d’un être aimé peut-être difficile à digérer, à encaisser. Le violon de Oisin McAULEY ajoute encore à l'émotion qu’un texte pareil peut évoquer chez l'écouteur. Un mouvement de clavier cool émerge au début. Avec une ambiance folk prog il y a des éléments de fusion dans le mélange. L’arrangement instrumental est très beau. Il s’agit du récit d’un vaisseau perdu en mer. Si vous cherchez le titre, vous verrez que c’est un événement historique. Le violon continue de peindre des lignes sonores sur le dessus au fur et à mesure que les choses se construisent.

Arrive ‘’Dogs’’, un vrai régal, surtout pour les fans de Floyd. Cette reprise de Morse, dix minutes de travail de guitare lunatique, des grooves rythmiques slinky et des voix de plomb savoureuses. C’est très bien fait et probablement mon moment préféré sur l’album. Le sax solo est un excellent choix et j’aime la façon dont Morse fait de celui-ci le sien tout en restant fidèle au classique original. Le chant de Bret BINGHAM est très agréable à l’oreille. Le solo de guitare est, aussi, fidèle à l’original et le sax est très bien joué! Même les bruits de fond y sont (chien qui aboie, etc..). Avec plus de dix minutes et demie de musique, c’est épique, mais plus court que l’original. Avec “Apocalyptic Visions” les meilleurs morceaux de l’album, à mon avis. “My Ally” Il parle ici de son meilleur ami d'école primaire et il trouve cette amitié toujours magique, comme sont souvent les amitiés de jeunesse. Ce morceau est plus pop que prog, avec un tempo contagieux qui incite à fredonner avec le refrain. Ce morceau sonne à mon humble avis, plutôt Country, impression renforcée par leur CowBell. “Shatter” un début à la King Crimson avec une basse très lourde, un orgue qui fait penser à ELP et un rythme syncopé qui fait aussi penser à U.K. ”Shatter” a un genre de chant et une ambiance à la King Crimson. Le (très bon) solo de guitare au début sonne vraiment bien et très Prog Rock! Un orgue a la ELP (Hammond?), très vintage! Puis un passage qui semble enregistré dans un temple hindou avant d’aboutir en un. On clore le tout avec “Present Moment” très beau morceau avec un rythme syncopé très prenant, une voix qui fait penser à Fish et la composition fait penser à Marillion. Ce morceau était la première démo qu’ils avaient faite avec Mark Dean.

En résumé, ”The Archaeology Project “ couvre une gamme variée du travail de Tim, y compris l’art rock expansif, les explorations ambiantes, et les passages acoustiques. Cette compilation est idéale pour ceux qui ne connaissent pas Tim MORSE.

    1. Guitar Etude 1/ 1970 (0:28)
    2. Apocalyptic Visions (15:23)
    i. The Endless Page
    ii. Realization
    iii. The Vision
    3. Adrift (3:37)
    4. Rome (5:22)
    5. Voyager (9:10)
    i. Roosevelt Field
    ii. The Atlantic Ocean
    iii. Le Bourget Aerodrome
    6. Window (1:17)
    7. Afterword (5:22)
    8. 200 Yards (3:43)
    9. My Ally (4:10)
    10. Inertia (2:51)
    11. The Mary Celeste (5:20)
    12. The Marquis (3:25)
    13. Dogs Pink Floyd Cover (10:46)
    14. The Corners (1:56)
    15. My Ally (radio-remix) - Bonus song (03:34)
    16. Shatter (télécharge seulement) - Bonus song (08:57)
    17. Closer (télécharge seulement) - Bonus song (08:22
    18. The Last Wave (télécharge seulement) - Bonus song (09:44)
    19. Present Moment (demo originale) - Bonus song (06:16)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Tim MORSE: Lead vocals, keyboards, guitar
Mark DEAN: Guitars, bass, drums, backing vocals
Jerry JENNINGS: Electric guitar (and guitar solo)
Richie ZELLERr: Lead vocals
Jim DIAZ: Bass
Gordon STIZZO: Drums
Helen NELSON, Bret BINGHAM, Casey WELLS: Backing vocals
Hope RODGERS: Backing vocals
Nic CACIAPPO: Badhran
Bruce SPENCER: Drums
Andrew GLASMACHER: Drums
Jay LEEK: Fretless Bass
Charley Langer: Saxophone

And More……

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020