CHRONIQUE / REVIEW

The Guildmaster

The Knight and the Ghost

Releases information

Release date:

November 10, 2020

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Seacrest Oy

Multi

Denis Boisvert - January 2021

8,2

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Le duo dynamique de MARCO BERNARD et KIMMO PÖRSTI semblent très productif en pandémie. Voici un autre excellent produit explorant l’interface du progressif avec le monde folklorique. Pour la composition on a aussi la contribution de RAFAEL PACHA et de TON SCHERPENZEEL un membre fondateur de KAYAK. L’album est fastueux en commençant par la belle couverture signée ED UNITSKY et un livret de 20 pages. Le terrain couvert est aussi très grand, la trame folklorique recoupe en effet des influences espagnoles, hollandaises, italiennes et nordiques. Comme toujours, les musiciens ont du panache et l’instrumentation va du bouzouki au synthé. La plupart des morceaux sont strictement instrumental mais les quelques prestations vocales sont bien dosées et magnifiques. On se souviendra que le rock progressif a toujours reconnu ses racines ancestrales: ALAN STIVELL et sa harpe celte, IAN ANDERSON et ses péripéties médiévales, plusieurs groupes de RPI, le style ‘Canterbury’ etc… et on reconnaîtra toutes ces influences au cours de l’heure que vous passerez avec le chevalier et le fantôme. Les treize pièces varient entre 2 et 9 minutes et sont toutes très différentes.

‘Puppet Dance’ nous est offert par SCHERPENZEEL, une danse médiévale enjoué en guise d’intro. ‘Saaristo’ met en valeur les violons dans un valse mélancolique avec de très belles flûtes. ‘The Hare’ gambade sur la guitare sèche et le violon et des beaux passages rythmés sur un trame très progressive. ‘The Knight and the Ghost’ la pièce-titre et la plus développée met en relief la voix de RINALDI dans un cadre rupestre et demeure ma pièce préférée avec des guitares magnifiques. ‘Stranded By The Coast’ et une mélopée douce sur un air de viole de gambe. A la fois solennel et poignante. Autre réussite. ‘Six and Fives’ est une courte danse encore où la flûte-à-bec donne le ton. ‘The Search’ une autre composition de PACHA met la table pour ‘Camino De Luz’ une composition de PÖRSTI avec la voix coulante d’ARIANE VALDIVIE et des belles envolées de guitares électriques. ‘Noughts and Crosses’ revient rapidement au style folklorique villageois. ‘The Fairy Pole’ est plus intrigante avec une intro atmosphérique et des arpèges synthétiques avant de plonger tête première dans un autre danse folklorique. ‘Ghost Dance’ est un morceau ‘prog-folk’ prototypique. ‘The Sun Rises Again’ continue de la même façon et on reconnaît la contribution de PACHA et sa panoplie d’instruments d’origine. ‘Secret Garden’ va clore le spectacle, issue de la plume de SCHERPENZEEL, majestueux et enveloppant avec une très belle guitare baroque.

Donc un album centré sur la musique folklorique ancienne assaisonné de touche rock progressive subtiles. Contrairement à TULL où le rock domine et la partie folklorique mettait du relief, ici c’est la recette inverse. Je me suis demandé si la guitare électrique dans ce contexte ajoutait vraiment plus ou détonnait un peu. Les airs, les mélodies et les atmosphères sont riches et brillamment exécutés. Malgré la variété de compositeurs, la cohérence se maintient. Tout à fait dans le style des ‘’SAMURAI OF PROG’’ mais en version médiévale. Un goût acquis ou à acquérir. A vous d’écouter.

    01. Puppet Dance (01:45)
    02. Saaristo (05:59)
    03. The Hare (03:04)
    04. The Knight and the Ghost (09:14)
    05. Stranded by the Coast (05:31)
    06. Sixes and Five (01:41)
    07. The Search (07:35)
    08. Camino de Luz (05:33)
    09. Noughts and Crosses (02:27)
    10. The Fairy Pole (03:46)
    11. Ghost Dance/Race with the Spirits (06:18)
    12. The Sun Rises Again (05:51)
    13. Secret Garden (02:58)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Rafael Pacha - Classical, acoustic and electric guitars, recorder baroque flutes, keyboards, Venezuelan cuatro, psaltery, bouzouki, mandolin, viola da gamba, darbuka, bodhran, low & high whistles, tenor banjo, zither, metallophone, long neck satz, peñaparda style drum
Ton Scherpenzeel (Kayak, Camel) - Keyboards
Marco Bernard (The Samurai of Prog) - Shuker basses
Kimmo Pörsti (The Samurai of Prog, Paidarion, Mist Season) - Drums & percussion

With:
Martti Törnwall - Violin
Esa Lehtinen - Flute
Chris Perry - Fiddle
Alessandro Di Benedetti - Keyboards
Camilla Rinaldi - Vocals
Ariane Valdivié - Vocals
Rubén Álvarez - Electric guitar
Manoel Macía - Baroque guitar

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020