CHRONIQUE / REVIEW

The Far Cry

If Only...

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

July 9, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Paid Piper Productions

USA

Philippe André - September 2021

8,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

L'entité progressive THE FAR CRY nous propose son premier album "If Only" en ce début de second semestre 2021.La base rythmique du groupe soit Jeff BREWER et Robert HUTCHINSON sont les contributeurs de ce qui allait devenir THE FAR CRY. Leur inspiration commune très lointaine remonte à l'émergence de la scène britannique essentiellement du début des seventies, notamment KING CRIMSON, YES, EMERSON LAKE and PALMER, GENESIS et GENTLE GIANT, que du beau monde.

Pour les historiciens et les complétistes, leur première vraie rencontre musicale eut lieu au sein de la formation HOLDING PATTERN avec un décalage partiel, HUTCHINSON en tant que co-fondateur de 1980 à 1983 et, après que HUTCH eut quitté le groupe, Jeff BREWER l'a rejoint en tant que chanteur et percussionniste principal de 1984 à 1993.

La création de THE FAR CRY a mis de nombreuses années à se concrétiser, la nature ambitieuse et stylistique du projet fut de trouver des musiciens compétents et capables de jouer de la musique progressive complexe et alambiquée. Bryan COLLIN fut le premier embauché en tant que guitariste, restait donc le cas d'un claviériste, et c'est l'ingénieur du son John BOLDUC qui proposa sans hésitation Chris DABBO d'abord comme sessionman puis comme membre à part entière de THE FAR CRY.

Concernant donc ce "If Only......", il y en a pour tous les gouts mais plus certainement pour tous les niveaux, j'ai personnellement rarement entendu récemment un disque avec une telle disparité qualitative, soixante-cinq minutes au total mais pour moi trente-neuf seulement indispensables, comme on dit chez nous il y a du déchet dans le bestiau...

Commençons par le pire avec l'imbuvable "Programophone" (3/10) et encore je suis gentil, les moyens bien qu'écoutables "The Mask Of Deception" (7/10) où les vocaux peuvent rappeler l'immense John WETTON de UK ce qui le sauve de la déception pure et "The Missing Floor" très linéaire dans son interprétation, franchement bordélique dans sa complexité, et dont j'ai en vain cherché la trame mélodique ? (6/10) et pourtant je suis un fervent défenseur de la musique instrumentale (les cent dix dernières secondes sont un peu moins moches, oui j'ai dit moche).

Le "Dream Dancer" conclusif est quant à lui bien plus seyant dans son entièreté, une bonne pièce d'obédience spatial planante instrumentale et aisée d'écoute (8/10) ; montons d'un cran avec le titre éponyme "If Only....." qui du haut de ses seize minutes vingt-six, multiplie les breaks symphoniques, porté par une paire rythmique du diable (Jeff BREWER et Robert HUTCHINSON) et où les deux solistes (Chris DABBO aux claviers et Bryan COLLIN aux six cordes assassines) s'en donnent à cœur joie à tour de rôle (10/10).

The Last but not least "Simple Pleasures" (11/10 je sais c'est interdit...) le progressif symphonique à son summum qualitatif, dommage vraiment dommage que tout l'album ou du moins une plus grande partie de l'album ne soit pas de ce niveau, une pièce que tout amateur ne peut ignorer, espérons que le quatuor étasunien prendra en compte cet avis (et d'autres pourquoi pas) s'il doit y avoir un successeur à ce "If Only.....

    01. The Mask Of Deception (11:26)
    02. Programophone (06:51)
    03. Winterlude (02:24)
    04. Simple Pleasures (13:22)
    05. The Missing Floor (07:23)
    06. Winterlude Waning (02:27)
    07. If Only (16:26)
    08. Dream Dancer (06:28)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Chris Dabbo: Piano, keyboards, vocals
Robert Hutchinson: Drums, percussion, bells, spoken word
Jeff Brewer: Lead vocals, bass, bass synth, bass pedals, guitar
Bryan Collin: Lead guitar, Electric and acoustic guitars