CHRONIQUE / REVIEW

The Cyberiam

Forging Nation Live!

Releases information

Release date:

December 4, 2020

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Independent

USA

Mario Champagne - January 2021

8,3

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Lors du Festival « PROGSTOCK» d'Octobre 2019 qui s'est tenu au New Jersey, dans la multitude de groupes illustres présents, dont SAGA, NEKTAR, BRAND X et PHIDEAUX, un groupe moins connu fut étiqueté du label « la sensation du moment », soit THE CYBERIAM, dont la performance remarquable sur scène en a épaté plus d'un. Cette prestation fut heureusement enregistrée pour la postérité. Formation originaire de Chicago, et comptant des musiciens chevronnés, dont Keith SEMPLE, Tommy MURRAY, Frank LUCAS et Brian KOVACS, ils ont élaboré leur propre son de rock progressif lourd en croisant les influences de formations comme RUSH, PORCUPINE TREE, TOOL et DREAM THEATER, et ce tout en gardant un sens très mélodique et des influences rock classique qui rend le tout extrêmement digeste.

Cet enregistrement comprend six titres parmi les meilleurs de leur premier album qui font pour la plupart plus de 8 minutes et une pièce de bravoure bien chargée d'un autre EP, soit « The Butterfly Effect », un monstre de puissance jouissif qui fait en version studio 21 minutes et 12 secondes, comme un clin d’œil à notre RUSH national, mais en mode « toolesque », avec des mouvements inspirés de « Cygnus X-1 » et souvent la hargne d'un DREAM THEATER en mode « hard ».

THE CYBERIAM livre des compositions extrêmement serrées, énergiques et captivantes surtout dans les longs passages instrumentaux. Portez votre attention sur « Alice in Afterland » qui rappelle le groupe LIVE au niveau vocal, alliant sections calmes au piano et brutalité sur les fûts comme si PORTNOY y était. « The Fall » est probablement la plus mélodique, avec son duo vocal, et candidate assurée pour la radio FM. Sur « Nostalgia », les influences de RUSH, période 80 se font bien sentir. Difficile de résister sur « My Occupation », à cette guitare lancinante sur fond de claviers atmosphériques, prémisse à un redoutable crescendo sonore. Sur le dernier titre, une balade sur fond de rêve de posséder un « Tardis » (avis aux fans du Dr WHO!) pour voyager dans le temps afin de réparer des erreurs du passé où la guitare exprime tant de tristesse et de mélancolie. Sublime.

Les autres titres se montrent tous très intéressant sur cet enregistrement bien produit et dont le rendu efficace permet de comprendre l'excitation de la foule. On ferme les yeux et on s'y croirait. Leur musique est immédiatement accessible dès la première écoute, les parties vocales étant excellentes et les sections instrumentales étant accrocheuses et addictives. Pour ma part, il s'agit là d'une livraison suffisamment convaincante pour que je me procure leur première galette studio et que je me lance à la recherche du EP « Buttefly Effect ». Bonne découverte !

    1. Alice in Afterland (Live) (9:05)
    2. The Fall (Live) (5:24)
    3. Nostalgia (Live) (8:45)
    4. The Butterfly Effect (Live) (21:19)
    5. The Historian (Live) (8:36)
    6. My Occupation (Live) (11:14)
    7. Don't Blink (Live) (10:38)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Keith SEMPLE - Vocals and Guitar
Tommy MURRAY - Drums
Frank LUCAS - Keyboards
Brian KOVACS - Bass and Background Vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020