CHRONIQUE / REVIEW

Subterranean Masquerade

Mountain Fever

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

May 14, 2021

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Sensory Records

Israel

Sébastien Rancourt - June 2021

8,1

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Presque quatre ans se sont écoulées depuis la parution de Vagabond. Quatre années durant lesquelles la formation se séparera du duo vocal présent sur le dernier album. C’est donc avec une nouvelle voix que Subterranean Masquerade nous revient pour ce quatrième opus en la personne de Davidavi DOLEV. Idem pour ce qui est de la batterie, confiée à Jonathan AMAR. Si d’entrée de jeu les sonorités rappellent l’ouvrage précédent, « Mountain Fever » parvient à se démarquer lorsqu’on y prête une oreille plus attentive. La pièce éponyme en est un bon exemple. Menée par un air aux tendances orientales, celle-ci est admirablement construite. Les multiples arrangements vocaux, couplés aux mélodies de bonne facture, font de ce morceau une réussite sur toute la ligne. La partie instrumentale située au beau milieu de la piste couronne l’ensemble, apportant une variété de bon goût.

De belles surprises surviennent tout au long de l’écoute. Je pense ici à des titres comme « Somewhere I Sadly Belong » et ses guitares mélodieuses accompagnées du chant « harsh » de l’invité Ashmedi MELECHESH. Comme si ce n’était pas déjà suffisant, la voix féminine de Jackie HOLE apporte une belle touche de légèreté en arrière-plan. Je pense également au titre le plus long de l’album, « For The Leader, With Strings Music ». Démarrant avec une batterie déchainée et un chant passant de violent à théâtrale, il s’agit d’une des pièces les plus accomplis qui nous est offerte. N’hésitant pas à briser les rythmes établis, les Israéliens savent comment apporter un souffle nouveau à leurs compositions.

Autant les morceaux bien énergiques m’ont plu, autant les passages plus légers ont su me faire voyager. « Mångata » en clôture d’album, avec son amorce tout en douceur ou bien « Diaspora, My Love » et ses arrangements musicaux et vocaux bien construits, ajoutent une bouffée d’air frais. Parlant de faire voyager, « Ya Shema Evyonecha » vous transportera directement en sol israélien. Je n’y ai certes absolument rien compris aux paroles mais cela m’importait peu puisque le morceau est suffisamment bien bâti pour être apprécié d’un bout à l’autre. Quelques pièces m’ont paru toutefois plus faibles, pas qu’elles sont ratées mais elles n’ont pas éveillé de sentiments aussi forts que les autres. « Inwards » et « The Stillnox Oratory » en tête de liste. De beaux efforts mais un résultat un tantinet moins satisfaisant.

On peut donc dire sans se tromper que les quatre ans d’absence de Subterranean Masquerade ont été profitables pour la formation. Proposant un album varié et au niveau musical relevé, on ne pouvait espérer mieux comme retour. Davidavi DOLEV s’intègre à merveille, espérons qu’il soit encore de la formation quand viendra le temps de penser au successeur de cet excellent « Mountain Fever ».

    1. Snake Charmer (4:09)
    2. Disapora, My Love (3:16)
    3. Mountain Fever (5:25)
    4. Inwards (6:47)
    5. Somewhere I Sadly Belong (5:43)
    6. The Stillnox Oratory (5:30)
    7. Ascend (5:58)
    8. Ya Shema Evyonecha (4:36)
    9. For The Leader, With Strings Music (8:27)
    10. Mångata (4:07)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Jonathan Amar: Drums
Golan Farhi: Bass
Omer Fishbein: Guitars
Tomer Pink: Guitars
Or Shalev: Guitars
Shai Yallin: Keyboards
Davidavi Dolev: Vocals