CHRONIQUE / REVIEW

SomeWhereOut

Deep In The Old Forest

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

January 15, 2021

Format:

Digital

Label:

From:

Indpendent

Espagne / Spain

Alain Massard - February 2021

8,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

SOMEWHEREOUT est le concept musical de Raúl Lupiáñez, guitariste depuis son enfance (il a commencé dès 14 ans!) qui donne dans le rock et le métal; professeur à ses heures perdues il joue sur 41 Ravens et SomeWhereOut. Il s’est entouré de musiciens de WAR DOGS, THE IVORY HAWKS et THE OXIDE PIPES. Le son qu’il propose tire largement sur le métal, le rock, le hard heavy, revisité de moments progressifs avec des instruments orchestraux. C’est son dernier opus à la suite de deux ans de composition, le premier traitant des histoires d’Asimov.

« Prelude: The Stories » pour une entame, introduction, mise en bouche avec choeurs éthérés, guitare acoustique, voix à la KAMELOT de Roy Khan. « Bones, Blood and Fear » sur un conte russe, du métal prog groove heavy nerveux, voix sur deux tons, typée 70’s à 80’s, solo aigu et ciselé pour une variation rock mélodique hard. « Mara » ou le néo-prog métal revisité pour une histoire serbe, un son plus actuel avec diversité mélodique, rythme effréné lorgnant vers le hard; quand le rock se confond avec le néo à la sauce andalouse on parvient à ce titre singulier.

« Someone With No Name » et une comptine allemande avec la voix d’Alba hachée, riff heavy, la voix monte en seconde partie, ça reste fort, un solo guitare-synthé long et progressif vient adoucir le rythme et sonne un peu post-rock; rock mélodique aux connotations des SAVATAGE. « Our Promise » conte russe pour un titre introspectif intimiste dans une veine prog mélodique, le violon de Begoña amenant une sonorité ethnique sur une ballade romantique, Raúl distillant un superbe solo en final. « Interlude I: Covenant » pour un instrumental acoustique planant, aérien, délicat parfait pour annoncer « The Fallen One » et sa légende polonaise qui me rappelle JUDAS PRIEST ou VANDEN PLAS pour la voix, l’air dépend d’un clavier piano mal réglé insufflant un tempo singulier; break et ça commence à bouger sur un riff brut puis un air planant minimaliste, énergie mystérieuse, retour avec cette basse aigue singulière qui me renvoie à Steve WILSON.

« You and I » départ au piano et voix féminine, crescendo russe avec violon, voix mélancolique d’Eleison, un peu dans la mouvance THE GATHERING des débuts. « The Midnight Bell » comptine allemande acoustique, basique, monolithique, un solo tout en douceur, du rock bluesy apparaît avec les voix d’Abraham et d’Alba. « The Crystal Mountain » attaque là enfin, bon on s’en doutait quand même sur une rythmique heavy hard rock, c’est nerveux, c’est loin du prog. J’aime mais sur ce site je ne pense pas qu’il soit reconnu à sa juste valeur. Air polonais brut qui démarque du reste de l’album, purement métal. « Interlude II: Winter » cordes, mugissement de voix pour le second mini mouvement servant « The Old Forest » et un conte allemand d’Hansel et Gretel; la basse en avant, un titre qui révolutionne le genre, des tiroirs, la voix plus expressive, de la guitare rythmique qui part à nouveau sur ceux des premiers THE GATHERING, des solos bluesy, variation assez difficile à décrire, il y de la latence, le violon spleen à la fin et l’acoustique éthéré, bref une pièce majeure, indéchiffrable, juste écoutable en boucle car une pièce majeure.

SomeWhereOut sort donc son 2e album métal, rock prog, post-rock, orchestral avec instruments traditionnels sur des contes folkloriques européens de l’Est. Du métal avec résurgences progressives et atmosphériques, des refrains bien composés et des tempos mélancoliques et sombres. Du bon métal qui part insidieusement sur les terres de THE GATHERING époque « Mandylion », sur des contrées hard progressives singulières et innovantes.

    01 Prelude: The Stories (1:40)
    02 Bones, Blood and Fear (5:07)
    03 Mara (3:38)
    04 Someone With No Name (6:54)
    05 Our Promise (4:06)
    06 Interlude I: Covenant (1:07)
    07 The Fallen One (8:32)
    08 You and I (6:00)
    09 The Midnight Bell (5:20)
    10 The Crystal Mountain (4:28)
    11 Interlude II: Winter (1:13)
    12 The Old Forest (14:49)
    Total : 62’54’’

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Raúl Lupiañez: Electric & Acoustic Guitars, Bass, Keyboards.
Francisco Garoz: Drums.
Guests:
Andrés Gabarrón: Bass on track 05.
Antonio Maña: Bass solo on track 12.
Alba Bermejo: Vocals on tracks 04 & 09.
Eleison Braiden: Vocals on track 08.
Abraham Linares: Vocals on tracks 05 & 09.
Jóse Mañas: Vocals on track 07.
Dante Martín: Vocals on tracks 02 & 12.
Jesús Martínez: Vocals on track 10.
Raúl Medina: Vocals on track 03.
John Serrano: Vocals on tracks 01 & 11.
Begoña Ramos: 5 strings Violin on tracks 01, 05, 08 & 11.
Eduardo Antón: Guitar solo on track 02.
David Espinar: Guitar solo on track 05.
Israel Lupi: Guitar solo on track 10.
David Santana: Guitar solo on track 02