CHRONIQUE / REVIEW

Soft Works

Abracadabra In Osaka

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

December 23, 2020

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Moonjune Records

Royaume-Uni / UK

Mario Champagne - March 2021

7,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Voici un album « live » qui témoigne d’un évènement crucial, la renaissance d’un phénix. SOFT MACHINE n’était plus depuis 1981. Mis à part quelques spectacles de réunion en 1984 et 1999, mais ce furent des soubresauts de vie insuffisants pour relancer la vieille MACHINE pour de bon. Aux alentours de 2002, Leonardo PAVKOVIC, futur manager de « MoonJune Records », perçoit que le public et les maisons de disque japonaises seraient friands d’un retour de la MACHINE! D’ailleurs une forte somme, 50 000 $, est mise sur la table pour remettre sur scène une équipe qui devait s’appeler « SOFTWARE » mais qui s’appellera finalement « SOFT WORKS », qui deviendra quelques années plus tard SOFT MACHINE LEGACY et subséquemment le SOFT MACHINE tout court qui nous a honoré d’excellents albums au cours des dernières années.

Cette équipe d’élite de 2002, après moults tractations du producteur, est composée de quatre anciens membres de cette formation à géométrie variable ayant œuvrés en son sein à différentes périodes entre 1969 et 1975. Celle-ci comptait en son sein le saxophoniste et claviériste Elton DEAN, le guitariste Allan HOLDSWORTH, le bassiste Hugh HOPPER et John MARSHALL à la batterie. De nos jours, malheureusement, seul MARSHALL est encore vivant. Cette année-là, l’album « Abracadabra » est enregistré, qui fut suivi par une tournée en 2003 avec onze spectacles dont quatre au Japon, soient trois à Tokyo et un à Osaka, au « Namba Hatch », le 11 août 2003 où ce spectacle fut enregistré sur rubans à partir du poste de mixage. Cet enregistrement retrouvé fut soigneusement restauré digitalement, amélioré et remixé par Mark WINGFIELD.

Pour un disque « live », le son est carrément excellent ! Le son est cristallin et pur. On dirait un enregistrement studio mais avec la fraicheur et la spontanéité de la performance sur scène, dans des grands espaces. Les Japonais sont bon public et d’une discrétion pieuse, ils sont donc très effacés et laissent la place à la musique. On y retrouve des grands succès des premières années de SOFT MACHINE, dont « Facelift » de l’album « Third » dans un format beaucoup plus lisible, moins expérimental, et « Kings and Queens » de « Fourth », mais surtout l’album « Abracadabra » dans sa presque intégralité. Il y a aussi une pièce inédite, composée par Allan HOLDSWORTH, intitulée « Alphrazallan » et le titre « Calyx » de la formation « Hatfield & The North » qui fut créé en collaboration avec Robert WYATT, un des pères fondateurs de SOFT MACHINE.

La présence du saxophone de DEAN tient les pièces à bout de bras, et l’album est pour ma part sur le versant jazz du style « jazz rock » avec des titres qui s’étirent et quelques longueurs. Mais il s’agit là d’un jazz avec une âme. Les amateurs de saxophone seront entièrement ravis. Ce fut mon cas. L’intro « Seven Formerly » vous donnera en gros la teneur de l’album. Quelques autres pièces m’ont bien plu dont « Elsewhere » au sax sublime et aux percussions démentes après une intro très éthérée. « Baker's Treat », lancinante de mélancolie et de romantisme mérite le détour. Un album qui mérite votre considération ne serait-ce que pour la présence des talents de légende qui y figurent. Guitare, percussions et basse y trouvent régulièrement les occasions pour briller. Une excellente addition pour les fans et collectionneurs de la musique de la Machine Molle! Bonne écoute!

    1. Seven Formerly (12:58)
    2. Alphrazallan (10:11)
    3. Elsewhere (7:12)
    4. Baker's Treat (8:46)
    5. Calyx (6:22)
    6. Kings & Queens (8:14)
    7. Abracadabra (11:28)
    8. Madam Vintage Suite (7:59)
    9. Has Riff (9:36)
    10. First Train (9:19)
    11. Facelift (13:22)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Elton DEAN - Saxello, Alto Sax, Fender Rhodes
Allan HOLDSWORTH - Guitar
Hugh HOPPER - Bass Guitar
John MARSHALL - Drums