CHRONIQUE / REVIEW

Simon Mckechnie

Retro

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

March 19, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Bad Elephant Music

Royaume-Uni / UK

Francois Berube - May 2021

9,2

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Quel album extraordinaire! Imaginez… une pièce épique progressive de vingt minutes, basée sur le texte original de Darwin « L’origine des espèces », il fallait le faire! Le défi est relevé… et c’est excellent! Je ne connaissais pas du tout cet artiste anglais hyper talentueux qui a roulé sa bosse dans plusieurs projets précédents, notamment un groupe de jazz nommé Azul. Il a aussi composé de la musique pour la télé, fait deux autres albums de prog et composé de la musique pour différents projets, dont des œuvres plus classiques. Cet opus m’a pris par surprise. MCKECHNIE s’avère être un excellent compositeur.

L’album est constitué de quatre pièces. Une pièce épique de vingt minutes sur l’origine des espèces de Darwin, presque quarante ans après le « Darwin » de Banco Del Mutuo Soccorso (un autre chef d’œuvre du rock progressif)! La deuxième pièce de six minutes environ est un clin d’œil à la musique du passé, des différentes époques jusqu’à nos jours. La troisième est l’histoire de la mathématicienne Ada Lovelace qui est aussi connue pour l’utilisation des mathématiques dans la musique. Elle serait aussi à l’origine du premier programme informatique. C’est une autre pièce épique de douze minutes très originales. L’album se termine par une pièce instrumentale de cinq minutes. Il s’agit d’une idée originale tirée de la première pièce mais davantage développée.

Parlons maintenant un peu plus en détails de la musique. J’ai vraiment beaucoup aimé l’expérience d’écouter l’album en lisant les paroles. C’est trop génial et inventif de se dire que MCKECHNIE chante le texte même de Darwin! On sent son émerveillement de son parcours, de ses découvertes. La musique nous entraîne dans ce long voyage à bord du « Beagle » : ce bateau de notre naturaliste qui changera le cours de l’histoire. L’audace de la musique me fait parfois penser à « Thick as a Brick » ou « A Passion Play » de Jethro Tull, ou parfois même à du Genesis. « The Origin of Species » est séparée en sept parties. MCKECHNIE joue de tous les instruments, la batterie est jouée par Adam RILEY, un batteur talentueux (qui l’accompagne aussi sur la deuxième pièce), et Mike FLYNN s’occupe d’un excellent solo de guitare. Cette pièce a véritablement du souffle! On est littéralement emporté et émerveillé par les découvertes de Darwin!

« Retro » est la pièce titre de l’album. Pièce de six minutes, rythmée, entraînante. Elle contient plusieurs clins d’œil à différents styles de musique : on y reconnaît le rock & roll des années 50, le psychédélique des années 60, un passage plus lent fait penser au classique et la finale au grégorien! Cette pièce devait justement être composée en remontant dans le passé à travers les différents styles. Il a gardé l’idée en la simplifiant et en la développant autour d’un riff de guitare entraînant. La chanson nous pose la question : est-il encore possible de composer de la musique originale ou sommes-nous condamnés uniquement à répéter sans cesse le passé? J’aime beaucoup ce passage interpellant où il parle de la créativité : « Creativity lies in going back in time, to choose the right piece of history to complement your design » (La créativité consiste à remonter le temps, à choisir le bon morceau d'histoire pour compléter votre conception). Cela donne à réfléchir!

La troisième pièce « The Enchantress of Number », une autre pièce épique en quatre parties présentant la fille de Lord Byron, la première programmeuse de l’histoire! C’est à la fois biographique, mathématique, informatique… et la musique en est le reflet… c’est très créatif! Excellent! Après un flot de paroles sur différents sujets très originaux, l’album se termine en douceur et en simplicité par une courte pièce instrumentale « The Return of the Beagle ».

On a droit ici à un grand album de rock progressif! Les compositions ont de l’envergure! Cet artiste génial mérite d’être davantage connu! Qu’on se le dise... passez le mot!

    1. The Origin of Species (20:48)
    2. Retro (6:08)
    3. The Enchantress of Number (12:17)
    4. The Return of the Beagle (5:50)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Simon McKechnie – Vocals, all instruments
Except
Mike Flynn – Guitar solos (1)
Adam Riley – Drums (1, 2)
Richard Horton – Operation of Babbage Difference Engine Number Two (3)