CHRONIQUE / REVIEW

Metamorphosis

I'm Not A Hero

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

July 9, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Progressive Promotion Records

Switzerland

Philippe André - August 2021

9,3

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Jean Pierre SCHENK, encore et toujours, cinq ans après "The Turning Point" mais cette fois avec les seuls Olivier GUENAT aux guitares et guitare basse ainsi qu'Alain WIDMER à la batterie. Et autant le dire de suite, quelle baffe, quelle progression par rapport aux exercices précédents ! Si l'on excepte l'avant dernier titre le très moyen "So Now What" (6/10) qui est aussi l'un des plus courts c'est du haut de gamme en matière de néo progressif. Toutes les pièces sont calibrées dans un calibre haut, sept sur neuf évoluent entre 6:15 et 7:37 donc ni radiophoniques ni épiques allongés démesurément.

"Dark World" qui ouvre l'album est à ce titre, emblématique de ce qui nous attend tout au long de ce "I'm Not a Hero", du progressif néo haut de gamme, classieux, avec des tonnes de claviers, le mellotron (probablement échantillonné) est une merveille, la batterie d'Alain WIDMER (tacata, tacata, poum...) également, bref nous débutons par un sommet (10/10). La pièce éponyme qui suit, dans la même veine avec un phrasé vocal plus marqué et plus haut dans les graves, que dans le titre d'ouverture, sur un tempo énergique voir plus, qui passe comme une lettre à la poste, c'est beau, c'est bon et pourtant ce n'est pas du cochon (9/10).

Pour la troisième plage, je ne sais point si Jean Pierre SCHENK l'a fait exprès ou non, je l'appellerais personnellement LSD par facilité, car la désintégration des petites étoiles nous en fait voir de toutes les couleurs, notes de mellotron profondes, drumming carré et véloce, quatre et six cordes au diapason, aisément mémorisable (9/10). Le court "When Life Starts Again", instrumental, met en valeur la guitare d’Olivier GUENAT, agréable pour le moins, mais trop court à mon gout (8/10). Le cinquième titre "More is Less" est dans la même veine que les deux premiers morceaux du disque, néo progressif certes mais d'une classe folle (pas mal de voix à tendance off) et des p...s de claviers d'une beauté, mais alors d'une beauté...(10/10).

"I Will Leave Tonight" de quasiment même durée, est le titre le plus métallique de l'oeuvre (enfin raisonnablement), ici ce sont les chœurs qui sont en vedette, des chœurs qui me rappellent Carl ORFF et sa "Carmina Burana" pas moins, le titre le plus original de "I'm Not a Hero", Dieu que c'est bon ! (9/10). "Leftovers" sept minutes pile poil au compteur, ne dépare bien évidemment pas par rapport au restant du disque, brillant, mordant (encore une fois écoutez religieusement la magnifique six cordes à la Steve HACKETT avec un son chaud et profond) l'art musical à son meilleur (9/10). La plage conclusive "So Hard's the Road" m'a semblé plus basique, noyée sous des nappes de mellotron moins délicates que les morceaux précédents avec une trame mélodique moindre également donc un tantinet en dessous du reste (8/10).

Terminons avec ce qui peut apparaitre comme le point faible de l'album, ce "I'm Not a Hero" est beaucoup chanté mais bien chanté donc mes biens chers frères, je donne l'absolution en tant que supporter effréné de la musique instrumentale, ici le chant colle parfaitement à la musique.

    1. Dark World (7:37)
    2. I'm Not a Hero (6:15)
    3. Little Stars Desintegrate (7:24)
    4. When Life Starts Again (3:39)
    5. More Is Less (6:42)
    6. I Will Leave Tonight (6:43)
    7. Leftovers (7:00)
    8. So Now What (4:15)
    9. So Hard's the Road (6:52)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

- Jean-Pierre Schenk: Vocals, keyboards
- Olivier Guenat: Guitars, bass
- Alain Widmer: Drums