CHRONIQUE / REVIEW

Meer

Playing House

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

January 29, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Karisma Records

Norvège / Norway

Philippe André - January 2021

8,2

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

J'avoue avoir été fortement réticent pour écrire la chronique de cet orchestre de huit personnes (3 filles et 5 garçons) car je considère que MEER n'est pas vraiment progressif, disons plutôt que le combo norvégien se situe dans le pop rock alternatif avec quelques touches ici et là de notre musique de cœur.

MEER a débuté en duo à Hamar, en NORVEGE en 2008, et depuis lors, le duo s'est considérablement développé pour devenir ce qu'il est aujourd'hui, un ensemble éclectique de huit musiciens avec des arrangements de cordes grandioses sur certains titres et des voix parfois polyphoniques, qui surprennent au premier abord...Il faut savoir que MEER n'a pas de claviériste, seulement un pianiste, fort doué et fort présent d'ailleurs en la personne de Ole GJOSTOL. Le combo comprend également deux instruments purement classiques avec les deux filles Åsa REE qui manie le violon telle une virtuose et Ingvild NORDSTOGA EIDE qui joue de l'alto, sorte de compromis entre le violon et le violoncelle avec un son très grave.

Nous pouvons catégoriser les pièces en trois groupes distincts, les popisantes, les classico orchestrales et les progressives. Commençons par les pop rock alternatives, telle "Beehive" qui me rappelle fortement le KAYAK de la période 2003/2014 avec Cindy OUDSHOORN au chant, la quatrième pièce "Songs of Us" (la chanson la plus facilement mémorisable de l'ensemble, j'adore les chœurs féminins et masculins joints !), une pièce qui me rappelle intensément MANCHESTER ORCHESTRA donc le haut du panier du rock alternatif, ainsi que "Across the Ocean" cette dernière apparaissant comme une réelle sucrerie pop par trop répétitive cependant.

Pour les orchestrales, citons la pièce trois "All at Sea" introduite et traversée de part en part par le violon, la six "You Were a Drum" très minimaliste, la septième "Honey" à mi-chemin entre la complainte pop et le symphonique sous le joug éclairé du piano (l'une de mes préférées). La neuvième "She Goes" avec énormément de chœurs un peu trop bruts néanmoins et avouons-le saoulant, la dixième sans batterie donc purement classique et le titre conclusif "Here I Go Again" trop chanté à mon gout.

Enfin les progressives que nous résumerons à une peau de chagrin avec le titre d'ouverture, piano solo en approche soutenu par le violon et l'alto (un duo que nous retrouvons souvent sur l'album pour notre plus grand plaisir) avec une seconde partie où la guitare de Eivind STROMSTAD détruit tout sur son passage avec une vigueur empreinte d'une forte coloration métallique et le onzième titre "Lay It Down" chanté par Johanne KIPPERSUND en quasi solo et mettant en vedette de nouveau les deux autres filles au violon et à l'alto, incontestablement le meilleur morceau de l'album.

Pour résumer, de l'excellent et du très moyen sur cette œuvre, à déguster avec modération.

    1. Picking Up the Pieces (6:15)
    2. Beehive (4:37)
    3. All at Sea (5:04)
    4. Songs of Us (4:31)
    5. Child (4:22)
    6. You were a Drum (3:25)
    7. Honey (5:49)
    8. Across the Ocean (4:43)
    9. She Goes (4:16)
    10. Where do We Go from Here (4:53)
    11. Lay it Down (6:44)
    12.Here I Go Again (5:39)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Johanne Kippersund: Female lead vocals
Knut Kippersund: Lead vocals
Eivind Strømstad: Guitars
Åsa Ree: Violin
Ingvild Nordstoga Eide: Alto
Ole Gjøstøl: Piano
Morten Strypet: Bass guitar
Mats Lillehaug: Drums