CHRONIQUE / REVIEW

Loonypark

The 7th Dew

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

April 28, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Lynx Music

Pologne / Poland

Philippe André - June 2021

7,8

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

EPISODE SIX, pour les vieux chevaux sur le retour comme moi, cela évoque le groupe dont venaient Roger GLOVER et Ian GILLAN avant leur intronisation dans DEEP PURPLE... 1969 ! Mais c'est aussi un clin d'œil pour vous parler du nouvel album de la formation polonaise LOONY PARK, "The 7th Dew" et en effet leur sixième réalisation depuis 2008, une formation stable depuis le changement de batteur à l'aune de leur second disque.

LOONYPARK œuvre dans un néo progressif à la polonaise, sans connotation péjorative, et aucune de leurs œuvres précédentes n'a marqué les mémoires, en tout état de cause pas la mienne...donc vous dire que c'est leur meilleur album n'est pas trop difficile, disons que les progrès possibles existent, bon entendons-nous bien ce n'est pas non plus le disque de l'année !

Allons y pas à pas avec "The Earth" qui met en évidence celle avec qui nous allons passer trois quarts d'heure, je veux parler de Sabina GODULA- ZAJAC et son phrasé vocal un peu rauque presque masculin mais aussi Piotr GRODECKI qui nous distille un solo de six cordes pour le moins décoiffant (7/10).La plage éponyme ensuite, cinq minutes et quelques poussières comme la première, plus calme pour la guitare (plus abordable et jouée par un invité Jacek SZCZEPANIAK), la voix rappelle celle de Lisa FURY (ex KARNATAKA entre autres) donc puissante tout en demeurant lyrique, du néo progressif énergique sans fioritures avec une fin trop abrupte (8/10)."The Fever" qui suit est une fièvre bien calme, un peu sur le même modèle que les deux titres précédents avec une plus grande implication des claviers de Krzysztof LEPIARCZYK, sympathique à défaut d'être original (7/10).

Quatrième plage et changement de sujet avec le plus long titre de l'album "Virtuality" et malheureusement dans le cas présent plus long ne signifie pas meilleur car l'assise de la pièce est trop basique, très peu progressive en fait, du rock avec quelques effluves tziganes, comme je le dis régulièrement bof, bof et rebof (6/10). Allez les amis, ne désespérons pas, nous n'en sommes qu'à la moitié du disque..."Tree of Life" balade mid tempo, relève un peu le niveau sans être non plus un joyau, agréable en fond sonore grâce à la guitare de Piotr GRODECKI (7/10). L'autre Piotr, LIPKA à la guitare basse introduit joliment "Toxic Unity" mais là encore la musique est trop basique pour emporter l'adhésion, Krzysztof LEPIARCZYK est certainement un bon instrumentiste mais beaucoup trop discret à mon gout (7/10).

Les deux derniers titres "The Embrace" et "The Truth" (je vous fais un prix pour les deux) relève le niveau de mon appréciation globale (il était temps), le premier nous renvoie aux plus belles heures de QUIDAM avec plus de sagesse et moins de brillance mais c'est ce que j'attendais de LOONYPARK depuis l'entame de l'album (9/10) Ouf, sauvé !!! Et la vérité (que je ne mens pas...) est tout aussi intéressant bien chanté, belle trame mélodique, enfin des claviers à la hauteur de nos souhaits, six cordes lyrique et inventive, tout est là, mais diantre pourquoi ont-ils attendu les douze dernières minutes pour enfin satisfaire mos exigeants pavillons auditifs ? (9/10)

Conclusion, le potentiel de LOONYPARK existe mais encore faudra t’il la prochaine fois, le développer quitte à ne sortir le septième opus que dans cinq ou six ans.

    1. The Earth (5:06)
    2. The 7th Dew (5:32)
    3. The Fever (4:41)
    4. Virtuality (8:11)
    5. The Tree of Life (6:06)
    6. Toxic Unity (5:12)
    7. The Embrace (7:21)
    8. The Truth (4:44)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

- Sabina Godula-Zając: Vocals
- Piotr Grodecki: Guitars
- Krzysztof Lepiarczyk : keyboards
- Piotr Lipka: Bass
- Grzegorz Fieber: Drums
with
- Jacek Szczepaniak: Guitar solo on track 2