CHRONIQUE / REVIEW

Loch Vostok

Opus Ferox - The Great Escape

Releases information

Release date:

June 25, 2021

Format:

CD, Vinyl, Digital

Label:

From:

ViciSolum Productions

Suède / Sweden

Sébastien Rancourt - May 2021

8,6

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Trois ans et demi se sont écoulés depuis la sortie de « Strife ». Entre-temps, deux nouveaux membres se sont joints à la formation. Patrik JANSON assure la relève de Jimmy MATTSSON à la basse tandis que Jonas RADEHORN prend charge des parties vocales principales. D’entrée de jeu, le son général de ce nouvel opus parait plus enveloppé que celui de son prédécesseur.

Loch Vostok nous offre une variété sonore appréciable sur ce « Opus Ferox ». Du refrain demeurant longuement en tête de « The Final Resistance » à son solo de guitare superbement construit, on passe également par des passages plus brutaux auxquels MÖLLER prête sa voix. Idem pour « The Glorious Clusterfuck » qui s’amorce avec un rythme entrainant et qui prend ensuite une tournure bien progressive pour notre plus grande satisfaction. Mention honorable au superbe travail de RADEHORN sur celle-ci avec une solide performance vocale. « Seize The Night » n’est pas en reste non plus quant aux expérimentations. Bien qu’il s’agisse d’une des pièces les plus douces de l’album, celle-ci apporte justement une couleur différente fort appréciable.

Des compositions plus lourdes se retrouvent également sur cette nouvelle parution. « Galacticide » et son style direct est très efficace. Un morceau qui sans être extravagant, arrive quand même à bien tirer son épingle du jeu. À ce niveau « Generation Fail » n’est pas en reste, rythmes soutenus, quelques passages gutturaux de MÖLLER et un refrain puissant font de cette pièce une réussite. Idem pour « Save You » qui rappelle certains passages de Devin TOWNSEND mais c’est sur « When The Wolves Have Eaten Everything » que DINAMARCA et JANSON se mettent le plus en évidence. La batterie saccadée et la basse ronflante l’accompagnant donnent une puissance époustouflante. Il s’agit assurément de mon coup de cœur tant pour l’aspect musical que pour le sujet qui y est abordé.
Définitivement, les suédois ont beaucoup maturé depuis leurs débuts. Une pièce comme « Disillusion » démontre toute l’étendue de leur talent. Les mélodies de guitares envoûtantes agrémentées des arrangements vocaux de RADEHORN donnent à ce morceau un cachet particulier. Ceux qui mettront la main sur la version CD de l’album recevront en prime « Black Neon Manifesto » une pièce généreuse de huit minutes. Un peu dommage pour ceux qui auront opté pour le vinyle ou la version digitale puisqu’il s’agit d’une offrande qui aurait mérité d’être publiée à plus grande échelle.

En somme, « Opus Ferrox » ne déçoit en aucun point. Les ajouts de JANSON et principalement RADEHORN offre un second souffle à une formation déjà bien rodée. Ajoutez à cela une excellente production et des compositions inspirées. Si le métal progressif et mélodique vous plait, Loch Vostok saura assurément toucher une de vos cordes sensibles. Ce fut le cas pour moi du moins!

    1. The Freedom Paradox (5:51)
    2. Enter The Resistance (4:22)
    3. The Glorious Clusterfuck (4:07)
    4. Disillusion (4:41)
    5. Galacticide (4:47)
    6. When The Wolves Have Eaten Everything (5:46)
    7. Generation Fail (3:41)
    8. Seize The Night (3:33)
    9. The Great Escape (5:34)
    10. Save You (5:40)
    11. Black Neon Manifesto (Bonus CD) (8:03)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Lawrence Dinamarca: Drums
Patrik Janson: Bass
Teddy Möller: Guitars & Vocals
Niklas Kupper: Guitars
Jonas Radehorn: Vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020