CHRONIQUE / REVIEW

Lizzard

Eroded

Releases information

Release date:

February 19, 2021

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Pelagic Records

France

Sébastien Rancourt - April 2021

8,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Lizzard est une formation qui roule se bosse depuis 15 ans dans le monde de la musique. Le trio évolue dans un métal tantôt progressif, tantôt se rapprochant plus du hard rock. Mélangeant les passages techniques aux moments plus carrés, ils parviennent à trouver un bel équilibre entre virtuosité et mélodie. Le refrain de « Haywire » en est un bel exemple. Un air qui demeure en tête et qu’on a immédiatement envie d’entonner avec RICOU. Tout au long de mes écoutes, j’ai découvert certaines sonorités me rappelant Pain of Salvation. La pièce « Flood » plus particulièrement. Ne vous méprenez pas, il ne s’agit nullement d’une copie des Suédois mais simplement une belle influence dans leur style musical.

Les français n’hésitent pas à expérimenter sur cette nouvelle parution tant par la variété des compositions que par les arrangements et les effets utilisés. Ces innovations permettent de ne pas avoir l’impression de réentendre incessamment le même morceau et c’est très bien ainsi. « Blowdown » illustre parfaitement cette volonté de sortir des sentiers battus tandis que c’est dans « Blue Moon » qu’on retrouve les passages les plus lourds avant que celle-ci ne change du tout au tout et se termine sur de douces sonorités de RICOU. Même constat pour « Avalanche » qui nous offre un bon rythme et qui passe en coup de vent avec son excellent refrain.

Les passages acoustiques sont omniprésents sur l’album. Ceux-ci ajoutent une légèreté appréciable aux compositions et nous offrent des occasions de reprendre un peu notre souffle. C’est particulièrement vrai pour la pièce éponyme qui se veut l’un des titres les plus planant offert. Cependant, à ce sujet, c’est définitivement « Inertia » qui remporte la palme. Un morceau plutôt court mais très efficace.

Deux pistes instrumentales de deux minutes chacune se retrouvent sur notre chemin. Deux morceaux légers et bien construits. L’un directement en ouverture, l’autre un peu plus loin qu’à mi-chemin. Si la première piste permet une amorce tout en finesse, « Usque Ad Terram » ou terre-à-terre en traduction libre, se veut un excellent préambule à la meilleure pièce de l’album.

Au final nous avons ici un album bien construit avec une production digne de ce nom. Personnellement j’aurais aimé que le son de la batterie soit un peu plus mis en avant. Ce n’est pas tous les jours qu’une femme occupe la place de batteur dans une formation et il aurait été appréciable que son travail ne soit pas étouffé derrière ses deux comparses. Rien de bien majeur toutefois, simple goût personnel. Hormis ce détail, nous avons affaire à des professionnels et ils le prouvent bien sur « Eroded »!

    1. Corrosive (2:13)
    2. Blowdown (4:35)
    3. Haywire (5:15)
    4. Flood (4:02)
    5. Hunted (3:23)
    6. The Decline (4:30)
    7. Eroded (5:49)
    8. Usque Ad Terram (2:07)
    9. Blue Moon (5:36)
    10. Inertia (1:38)
    11. Avalanche (5:20)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Katy Elwell: Drums
Mathieu Ricou: Guitars & Vocals
William Knox: Bass

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020