CHRONIQUE / REVIEW

Like Wendy

The Fisher

Releases information

Release date:

January 1, 2021

Format:

Digital, CD

Label:

From:

Indpendent

Pays-Bas / Netherlands

Alain Massard - January 2021

9,1

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

LIKE WENDY est le projet instrumental néerlandais de Bert HEINEN, créé en 1998. Connu dès l’an 2000, je me rappelle un bon néo-prog à la MARILLION comme références mais manquant de création pure. Il raconte sur son 9e album une partie de son enfance sur des histoires de pêcheurs d’antan, d’où le titre; un album avec deux grands morceaux pour plonger dans cette mer d’écume de souvenirs, c’est parti.

« The Fisher (Part I) » avec le premier des deux longs morceaux de l’album, pour une intro à la Mark KELLY, mise en route avec une guitare rythmique cristalline, aérienne, douce en plein dans le rock progressif? me rappelant aussi APSARAS et ses mélodies réverbérantes aériennes; des tiroirs il va y en avoir avec des sonorités floydiennes, un break bluesy à mi-parcours et des notes de guitare qui s’étirent; fusion David GILMOUR, Nick BARRETT et Gary MOORE, accélérations de notes, retour à un tempo plus lent, méditatif, intimiste, synthés génésisiens, passage teinté de spleen, de méditation, final sur la guitare acoustique atmosphérique, sur du CAMEL pour une ballade romantique, titre très bien composé. « Stormbound » pour un rock au tempo lent, voix posée accompagnée d’un Mellotron magique et de guitares fruitées, un peu bluesy encore, un intermède caviar en somme sur un air très 70’s.

« The Cross » part sur un prog-rock mélodique, associant guitare ciselée et fruitée à des notes vintage de claviers allant du Moog au Hammond; sonorité de Nolan ici, ambiance délicieuse de fait, génésisienne sur « And Then There Were Three »; le break part sur un combat guitare frippienne et claviers divers, puis ça repart avec une slide guitare et un son tout droit venu des 70’s, psychédélique. C’est simple, c’est convenu, c’est beau aussi et bien composé.

« The Fisher (Part II) » pour le second long morceau, attaque directe avec voix phrasée et acoustique à la « Animals », puis son bluesy, Mellotron encore; paf break au piano limpide, divin, introspectif, des mouettes, ah oui on revient bien aux histoires de pêcheurs; le ton se veut plus mélancolique, méditatif, planant, progressiste dans le sens improvisation. La deuxième partie part dans l’introspectif, l’émotionnel mais avec un côté mélodique et des suites de soli; un peu de Bjørn RIIS pour le côté froid progressif méditatif; le final introduit une trompette légèrement déroutante, un harmonica qui rappelle le ‘’country’’ de la slide guitare, puis encore ces claviers analogiques qui font le bœuf avec la trompette! Un titre plus complexe qu’il n’y paraît. « Brand New » et une ballade acoustique floydienne, titre simple, épuré comme pour atterrir en douceur de la balade en bateau dans lequel nous sommes bien montés. « Dune » pour l’extra song en déclinaison country crooner, acoustique poursuivant le titre précédent au départ, qui explose d’un coup pour passer à du prog rock à voix chaude que l’on pourrait écouter sur une certaine route 66 là; présence d’un énième velouteux solo de guitare bien placé pour vous convertir.

LIKE WENDY place en ce début d’année un son rock progressif mélodique, symphonique simple et efficace, convenu et limpide, plus sur les traces d’un PENDRAGON ou d’un IQ que d’un MARILLION. De longs passages instrumentaux qui s’éloignent des groupes précités pour montrer que Bernt a bien progressé et élargi son espace sonore. Un album qui n’a rien à voir avec ses sorties timides antérieures, un album presque concept qui tape dans la fourmilière prog à grands coups de pied car c’est vraiment génial, frais, inventif. Un melting-pot, un brassage rock atmosphérique, symphonique et mélodique qui vaut son pesant d’or.

    1. The Fisher (Part I) (15:40)
    2. Stormbound (3:07)
    3. The Cross (9:53)
    4. The Fisher (Part II) (14:10)
    5. Brand New (2:17)
    6. Dune (extra) (3:39)

    Total Time :48’ 46’’

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Bert Heinen: Instruments, vocals
Mark-Jeroen Heek: Instruments, vocals
Jos Reijnhout: Trumpet (the Fisher Part2)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020