CHRONIQUE / REVIEW

Kiku Latte

Stories

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

May 25, 2021

Format:

CD, Digital,

Label:

From:

AMS Records

Japon / Japan

Serge Marcoux - October 2021

8,3

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Oyez, oyez bonnes gens ! Approchez-vous, tendez les oreilles aux histoires que nous avons à conter. C’est ce que l’orgue de Barbarie que l’on entend au cours des quarante-cinq premières secondes de ces histoires japonaises semble nous inviter à faire. Cependant, lorsque l’on narre une histoire, ce sont des mots qui portent les images que nous créons et qui illustrent les propos des conteurs. Ce n’est pas le cas avec les cinq compères de KIKU LATTE.

C’est grâce à la musique que la flutiste et principale conteuse, KAZUMI SUZUKI, le bassiste et seul conteur depuis les débuts, TAKUMI KOKUBU, le batteur et talentueux complice du bassiste, SHINGO YOSHIDA, et les guitariste, HIROYUKI KATO, et claviériste, YUSUKE AKIYAMA, racontent leurs histoires. La musique instrumentale représente toujours un défi. Les musiciens et les compositions doivent être à la hauteur pour créer ces airs mémorables que l’on peut fredonner ou dont on se souviendra. Les réussites sont nombreuses, pensez au « Snowgoose » de CAMEL, à MIKE OLDFIELD ou RICK WAKEMAN pour ne donner que quelques exemples. Mais, soyons honnêtes en mentionnant que de nombreux albums instrumentaux sont tombés dans l’oubli et rares sont ceux qui ont autant de succès que ceux chantés. KIKU LATTE, autrefois connu sous le nom de CICHLA TEMENSIS, offre dix contes musicaux sur leur premier album « Stories ». La première incarnation du groupe a d’abord offert deux EP, 2006 et 2009, en formule trio assez surprenante, flute basse et batterie. Dix ans s’écoulent et le seul conteur de la première mouture, le bassiste M. KOKUBU, est rejoint par quatre comparses pour un nouvel EP. Finalement, nos cinq larrons changent le nom du groupe pour offrir ces histoires principalement racontées par la flute traversière et la rythmique.

Le choix de la flute comme instrument prédominant nous rappelle inévitablement JETHRO TULL mais, dans le cas présent, c’est à FOCUS que l’on pense le plus. D’ailleurs l’histoire qui clôt l’album est la reprise de « House of the Kings » jouée à la seule flute dans un mode un brin folklorique. C’est assez réussi mais il faut dire que la trame musicale composée par JAN AKKERMAN est de qualité. « Stories » est d’abord et avant tout un disque hautement mélodique. Le deuxième morceau, « Puppets », avec ses multiples changements de rythme et le rôle prépondérant de la basse et de la batterie donne l’impression que l’album sera orienté vers le jazz-rock. Certes, c’est une des orientations musicales de « Stories » que des morceaux comme « The Maze » ou « Muzaki » renforcent par leurs touches jazz et/ou un brin funky.

La douceur, voire la tendresse de quelques morceaux donnent à penser que nous n’avons pas en oreilles des histoires d’horreur ou de monstres. En effet, les courts morceaux que sont « My story » et « Blanketed in Morning Fog » suggèrent des paysages bucoliques ou des moments de grâce capturés par nos instrumentistes orientaux, surtout Dame SUZUKI et son joli jeu de flute. D’autres morceaux tel « Astral Wind » et « Turquoise Wind » soufflent également une brise chaude sur notre écoute avec un piano un peu plus présent et une rythmique souple et plus appuyée pour complémenter la flute. La pièce maitresse et la plus progressive est sans nul doute « The Encounter Suite ». Avec près de onze minutes au cadran elle donne un peu plus d’espace pour les claviers et la guitare même si la flute et la basse constituent de nouveau les instruments dominants, comme pour l’ensemble de l’œuvre. Rappelons-nous les débuts du groupe en tant que trio, flute, basse et batterie. Ces trois instruments donnent clairement une bonne idée de la prépondérance instrumentale et ce, dans l’ordre mentionné. Ainsi, hormis sur la longue pièce, les seuls autres solos de guitare que l’on remarque sont sur « The Maze » et « Muzaki ».

En définitive, les contes de KIKU LATTE permettent de se plonger dans de beaux moments empreints de beauté et de douceur, avec quelques passages plus dynamiques. La durée de l’album constitue un avantage compte tenu de la prépondérance instrumentale dont je vous ai fait part et des compositions offertes. Il serait intéressant de découvrir un éventail musical plus équilibré entre les musiciens, tous excellents au demeurant, sur un prochain opus. D’ici ce moment, si vous aimez la flute, la basse et les beaux contes qui font du bien, « Stories » mérite votre attention.

    1. Prologue (0:44)
    2. Puppets (5:44)
    3. Blanketed in Morning Fog (3:35)
    4. The Maze (3:52)
    5. My Story (2:18)
    6. The Encounter Suite (10:38)
    7. Astral Wind (4:31)
    8. Turquoise Wind (4:13)
    9. Muzaki (3:51)
    10. House of the King (3:17)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

- Kazumi Suzuki / Flute
- Yusuke Akiyama / Keyboards
- Shingo Yoshida / Drums
- Hiroyuki Kato / Guitars
- Takumi Kokubu / Bass