CHRONIQUE / REVIEW

Jasmeno

Elixir

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

June 25, 2021

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Lynx Music

Pologne / Poland

Alain Massard - July 2021

7,6

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

JASMENO est ce projet musical polonais débuté en 2017 faisant référence à la musique électronique, d’ambiance et pop-trance; un voyage rétro avec un EP 6 titres additionné de 4 titres de son 1er opus. Disons-le de suite, pour les fans de Robert MILES, ENIGMA, un peu de Mike OLDFIELD et de Jean-Michel JARRE. Des textes contemplatifs de Tadeusz Miciński et Jan Andrzej Morsztyn, des dictons d’Alan Watts ou du physicien Stephen Hawking sur l’année pandémique plus ou moins intimes, pour amener une ouverture d’esprit forcée.

« Alchemy » pour une intro progressive planante, majestueuse et symphonique, place à la guitare floydienne, titre onirique en soi, ça commence bien. « Sonet » suit et met l’ambiance : de la transe à la Robert MILES, ultra basses, plus pour danser qu’autre chose; belle mélodie mais est-on ici dans l’univers prog? « Indefinite Antecedents » continue sur le même thème commercial, synthés clairs, titre chanté, quelques voix off, un beau solo en arrière-plan de guitare hard mais c’est un peu minimaliste. « Nokturn » suit sur un resucé de Robert MILES, ah non sur du NEW ORDER que j’écoutais à fond durant les années 80; des citations de certains auteurs célèbres n’empêchent pas la redite. « Amber Skyline » arrive sur une basse plus posée; synthés qui giclent, batterie électronique en avant; on est sur les derniers travaux synthétiques des TANGERINE DREAM en panne d’inspiration. « Elixir » pour le dernier titre qui revient à une compo aérienne, floydienne, intimiste et émotionnelle, qui crée le manque, on est encore dans les limbes stratosphériques et on veut y rester.

« Plankton 2021 » et un remix surboosté du 1er album avec une guitare stratosphérique de Lecia LOUISE du plus bel acabit, là du TANGERINE DREAM de seconde génération bien en rythme. « Nothing But Illusion 2021 » déclinaison ligne mélodique de Robert MILES et voix divine; un titre musique électronique des 80’s où on avait moins le temps … de prendre le temps; j’aime bien la guitare qui remue un peu le titre. « Sunk In Emotion 2021 » sur du Gary NUMAN, vous savez la cold wave minimaliste, du NEW ORDER encore juste pour le rythme, un peu aussi des KRAFTWERK; l’ajout de la voix peut choquer ici en fait, étant préparé à des versions instrumentales, titre monolithique quand même malgré les superbes solos guitare. « Temptation In Vain 2021 » avec de la harpe, des trompettes, nappes de synthés doux et batterie bien présente, comme quoi, superbe remixe : la voix crooner est bien posée, en symbiose ici avec les instruments dont cette fabuleuse guitare et celle qui la tient; c’est simple mais c’est beau, ah c’est déjà fini.

JASMENO a trouvé un concept paradoxal, celui de reprendre certains des titres de son 1er opus pour en faire un EP bien foutu. Il a aussi trouvé l’ingéniosité de sortir ‘Alchemy’ et de faire croire que tout serait dans le même topo, que nenni, ce qui peut piéger nombre de fans de prog planant purs et durs. Un disque singulier qui manque de trame musicale mais qui recèle de belles pépites.

    01. Alchemy (2:48)
    02. Sonet (4:07)
    03. Indefinite Antecedents (3:59)
    04. Nokturn (3:38)
    05. Amber Skyline (3:24)
    06. Elixir (2:55)
    Total: 20:51Min.

    07. Plankton 2021 (Bonus) (3:56)
    08. Nothing But Illusion 2021(Bonus) (3:58)
    09. Sunk In Emotion 2021(Bonus) (7:05)
    10. Temptation In Vain 2021(Bonus) (5:47)
    Total : 20’46 Min.

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Karolina Andrzejewska: Vocals (Batalion d’Amour)
Marek Depa: Electric guitars
Beata Szewczyk: Spoken passages
Slavomir Maria Nietupski: Synthesizers, programming, spoken parts
Bonus 7 à 10:
Andrea Boccarusso: Vocals, choirs, electric & accoustic guitars
Lecia Louise: Vocals, choirs, electric guitars
Piotr Chomicz: Electric guitar
Anna Heron: Choirs
Robert Jakubiec: Trumpets
Gabriela Gutierrez: Harp
Slavomir Maria Nietupski: Synthesizers, organs & programming