CHRONIQUE / REVIEW

Fufluns

Refusés

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

June 18, 2021

Format:

Digital, CD, Vinyl

Label:

From:

Ma.Ra.Cash Records

Italie / Italy

Roberto Cabral - August 2021

9,1

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

2ème opus du projet FUFLUNS, l’album ‘’REFUSÉS’’ sortie en juin avec SIMONE CECCHINI (chant, guitare acoustique, harmonica, charango) ALFIO COSTA (claviers) SIMONE COLORETTI (guitare électrique & classique) GUGLIELMO MARIOTTI (basse, guitare 12 cordes, mandole électrique, chant) MARCO FREDDI (batterie & percussions) a nécessité 3ans et demi de travail un peu comme leur premier disque ‘SCARECROW‘’ sortie en 2016. Les 9 compositions ont comme point en commun les sculptures en terre cuite, tissus et acrylique de l’artiste BEPPE CORNA dont les masques et formes grotesques ont inspirées le groupe, qui a leurs façons ont racontés l’histoire de gens exclues, exploités et persécutées.

Les paroles sont de l’âme profonde et sensible de SIMONE CECCHINI et la musique de presque tout le collectif, musiciens et amis que sont les FUFLUNS. Les paroles de l’album sont importantes à la compréhension de cette œuvre cri du cœur. Les enfants esclaves des mines du Sierra Leone, la mort d’une combattante Kurde, la cruelle persécution des homosexuels en Tchétchénie, le massacre d’enfant à Alep, et plusieurs autres, tous marquées au fer rouge. Des sujets poignants articulées autour d’une musique Prog a la limite du heavy Prog et chantée par la voix troublante d’un des chanteurs Italien les plus marquants de sa génération SIMONE CECCHINI.

On commence l’album avec ‘’Sierra Leone’’, quelle tristesse dans cet intro au piano. Bien sur quand on parle d’enfants esclaves dans les mines de diamant au Sierra Leone après cette guerre civile atroce, comment y survivre? ‘’Diamonds are Forever’’ mesdames de la haute société posez-vous la question d’où provient ce beau bijou a votre doigt car il est teinté de sang… guitare, synthé et surtout la basse profonde de Mr MARIOTTI sonnent comme le martellement des pioches dans une mine lugubre et sombre, et cette voix empreinte de douleur mise a nue, un cri ‘’Creuse, creuse’’, fouille sans relâche petit enfant de la guerre, SIMONE a la limite de la douleur, et cette guitare qui hurle.

Puis ‘’Martirio d’un Falegname’’ le martyr d’un charpentier, mort suspecte en prison d’un homme sans histoire apparente qui pour seul crime a cultivée un plant de cannabis a usage personnel, tabassée en prison? Les poursuites en justice n’en finissent plus. Synthé, mellotron et guitare électrique sont responsable d’une ambiance mystérieuse comme le cas en justice peut l’être, retour en finale d’une voix déchirée accompagnée au piano, une finale sans appel, une autre mort pour rien. ‘’Canzone per Iris’’ la triste histoire d’ITALIA DONATI jeune institutrice qui s’est suicidée à la suite de l’ignorance d’un système résolument masculin d’époque, on parle ici d’un cas en 1886.La musique tout en douceur aux accords bucolique à la 12 cordes et mellotron suivi par cette voix a la limite de la colère face à cette injustice. ’’Desaparecido Italiano’’ le prêtre OMAR ROBERTO VENTURELLI LEONELLI victime du régime Pinochet au Chili dans les années 70. Une pièce aux accents heavy très seventies et le doux Charango instrument qui nous berce et nous emmènent au Chili, et ce solo magnifique et poignant de COLORETTI. ‘’Il Tuffatore dello Stari Most’’ Cette guerre cruelle des années 90 en Bosnie-Herzégovine ou ici le pont de Stari Most fut détruit et plus tard reconstruit sous l’égide de l’UNESCO.

La basse de señor MARIOTTI vibre ici comme les bombes inutiles de ce conflit qui a fait tant de victimes. ’’Rosa del deserto’’ ASIA RAMAZAN combattante et martyre Kurde morte si jeune sous les balles de l’État Islamique. Balade teintée de sang ou la guitare plaintive remplace les cris des combattants encerclés et prêts a tout pour la survie des leurs. ‘’Blu Oltremare’’ qui raconte l’histoire de CLAUDIO CANALI chanteur du groupe BIGLIETTO PER L’INFERNO qui a quitté la scène du rock pour se dédier a la vie monastique, est mort en 2018 durant la gestation de l’album REFUSÉS, un hommage évident et surtout une passation des pouvoirs vocales de Claudio a Simone. Belle balade bien sentie suivi d’un prog collectif puissant. ’’Telefonata a PUTIN’’ cruelle persécution des homosexuels en Tchétchénie dans le camp d’ARGUN, un début à la URIAH HEEP j’adore, basse et orgue hammond, batterie à fond, COSTA et FREDI sont en feux, puis balade ou mellotron et guitare nous font entrer dans ces camps de la mort. Une de mes préférées de l’album. ‘’Canto dei bambino senza voce’’ Piano et guitare à l’hôtel du massacre d’enfant à ALEP, ALFIO COSTA en évidence ici avec ses claviers analogues quel musicien magistrale (en passant écouté son album ‘’Frammenti ‘’ tout simplement génial).

Un album bien plus abouti que le précèdent et un collectif d’amis et musiciens très soudés qui nous apporte une œuvre solide du début a la fin. Des artistes à leurs top niveaux mené de main de maitre par monsieur CECHINNI pour qui les paroles empreintes de tant de profondeur nous laisse une profonde humanité, à réfléchir pour longtemps car si même la musique est forte a souhait la plume du chanteur nous amènes a réfléchir sur notre société en général.

    1. Sierra Leone
    2. Martirio d’un Falegname
    3. Canzone per Iris
    4. Desaparecido Italiano
    5. Il Tuffatore dello Stari
    6. Rosa del Deserto
    7. Blu Oltremare
    8. Telefonata a Putin
    9. Canto dei Bambini Senza Voce

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Simone Cecchini (Il Bacio Della Medusa): Vocals, Acoustic Guitar, Charango
Alfio Costa (Tillion, Prowlers, Colossus Project, DAAL): Piano, Minimoog, Moog Sub37, Mellotron, Hammond, Roli Seaboard
Guglielmo Mariotti (La Bocca della Verità): Bass, 12 Strings Electric guitars, Mandolin, Bass Pedal, Mandola Elettrica, Vocals
Simone Coloretti (Egoband): Electric, Acoustic, Classical Guitars
Marco Freddi (Prowlers): Drums and Percussions