CHRONIQUE / REVIEW

Feeling of Presence

Of Lost Illusion

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

August 6, 2021

Format:

CD, LP, Digital

Label:

From:

Tonzonen Records

Allemagne / Germany

Yvon Scurti - October 2021

7,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

‘’Feeling of Presence’’ est le nouveau projet du multi-instrumentaliste ANDREAS HACK, qui auparavant, était la tête dirigeante du band Frequency Drift. Après avoir enregistré 8 albums, il a décidé de mettre un terme à cette aventure pour se consacrer à son nouveau projet, soit ‘’Feeling of Presence’’. C’est donc un premier album et les fans de Frequency Drift ne seront pas trop dépaysés à part le fait qu’on n’entend plus de voix féminine; on a donc affaire ici à une musique entièrement instrumentale, une musique instrumentale pour écran géant, comme il est mentionné sur le site Internet du label. Et effectivement, une musique post-rock assez lente plus propice à la mise en place d’ambiance parfois sombre qu’au développement mélodique.

Le tout débute lentement et doucement au son des notes de guitare acoustique de la très réussie “A Weird Form of Darkness”. Puis arrive le thème constitué de deux notes répétées qui se déplacent sur la portée musicale pendant que la tension soutenue par la batterie et les claviers augmente d’un cran pour atteindre un plateau, puis redescendre et reprendre de nouveau le même cheminement. Et cette fois-ci, développement inattendu, la musique devient flottante et on dérive dans une espèce de brouillard pendant les deux dernières minutes.

La deuxième pièce, ‘’Room Number 105‘’, débute sur quatre accords joués au clavier et qui entament la démarche nous amenant encore à un plateau où la tension est à son comble. Le piano acoustique est très présent tout au long de la pièce et accentue l’ambiance mystérieuse présente dans la pièce et ce, même pendant les extraits où la guitare mugit.

On retrouve sensiblement le même scénario pour l’écriture et le développement des six pièces de l’album, musique ambiante puis accroissement de tension pour aboutir à un point d’orgue, un paroxysme. L’accent est mis sur le développement d’ambiance plutôt que sur la performance musicale; on n’assiste pas ici à une démonstration technique de savoir-faire, ni à des musiques aux développements et tournures imprévus ou aux changements brusques de rythmes.

On ne peut dire qu’une pièce se démarque particulièrement des autres lors d’une écoute attentive. Peut-être que la troisième ‘’Of Lost Illusion’’ peut attirer l’attention, malgré quelques rugissements de guitare, avec son climat un peu plus calme où le piano acoustique et le violon dominent. Mais on a ici plutôt un disque de 6 pièces, assez homogènes, d’une durée de moins de 40 minutes, ce qui est amplement suffisant pour s’imprégner de cette ambiance assez sombre sans tomber dans la répétition. Souhaitons que l’aventure se poursuive dans la même veine.

    1. A Weird Form of Darkness (8:20)
    2. Room Number 105 (6:07)
    3. Of Lost Illusion (6:27)
    4. Fluorescent Detail (4:56)
    5. Hollow Innocence (5:18)
    6. Venus Transit (7:38)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

- Andreas HACK / All instruments
Except:
- Nerissa SCHWARZ / E-harp, Mellotron
- Wolfgang OSTERMANN / Drums