CHRONIQUE / REVIEW

Echo Us

The Windsong Spires

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

June 22, 2021

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Independent

USA

Denis Boisvert - July 2021

8,1

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Plus dans le style 'ambient' que rock progressif, le dernier né d'ETHAN MATTHEWS est un album introspectif et méditatif bien construit et exécuté. Se voulant un peu thématique, on y retrouve une balance de rythmes veloutés et de guitares expressives. La très belle voix féminine ajoute beaucoup et rappelle ENYA. Autrement le style se promène quelque part entre MIKE OLDFIELD, DELERIUM et DEEP FOREST. MATTHEWS a fait récemment un album de type celtique et on retrouve aussi un peu de cette influence ici surtout avec le style de percussion. Connu pour son désir de joindre la métaphysique et la méditation en musique, MATTHEWS a réussi à se faire connaître et à glaner des prix au cours des 30 dernières années et il maîtrise plusieurs styles et instruments.

On débute très bien avec l'excellent 'We Seek the Descending Levers' un morceau poignant et monumental à la fois mystique et organique, vraiment très beau. Puis on transite vers 'If You Can Imagine' qui malheureusement à mon humble avis fait un peu trop dans le style populaire par moment et ne prend jamais son envol. 'The Night Sky' est un interlude bref de piano sans particularité reprenant une variation du thème original. En enchaîne avec la pièce éponyme 'When The Windsong Spires' qui en met plein les oreilles et démontre sans équivoque la maîtrise de la composition et du mixage de l'artiste. Certains passages m'ont rappelé la musique du Cirque du Soleil, délicat mais entraînant, riche et cinématique. 'Squals' est assez progressif, synthé enveloppant, leitmotiv accrocheur et ponctuation vocales intrigantes. 'Fly You Home' est même un peu psychédélique mais suit la même recette.

‘And When They Dance at Dusk’ reste 'New Age' et tempéré. 'I'll Wave You In' contient plus de paroles et de beaux effets aux claviers et avec des échos. 'And Acquiesce' revient au piano minimaliste puis un duo guitare sèche et un rythme de percussion un peu médiéval. 'If We Can Breathe Again' se développe dans un tempo lent avec des arpèges simples et classiques et prépare la table pour la finale, les 11+ minutes de 'Under The Smallest Sky' qui récapitule les thèmes précédents avec plus d'emphase et de majesté. Un morceau plus ambitieux qui termine bien l'album. Vous remarquerez que la plupart des titres de l'album s'enchainent pour faire une phrase complète.

Bref, un bon album, une musique méditative et sensible et de belles compositions. Qualité musicale indéniable mais malgré tout l'ensemble fait un peu nébuleux et est trop homogène, un peu comme la peinture pastel. C'est doux, c'est beau mais ça manque de contraste et de surprises. On ne retrouve pas beaucoup d'innovation non plus. Définitivement pour les amateurs de musique ambiante, si vous aimez ce style, l'album vous plaira au complet.

    1. We Seek the Descending Levers (8:06)
    2. If You Can Imagine (5:29)
    3. The Night Sky (3:18)
    4. When the Windsong Spires (5:49)
    5. Squals (3:52)
    6. Fly You Home (4:40)
    7. And When They Dance at Dusk (4:15)
    8. I'll Wave You In (4:53)
    9. And Acquiesce (5:41)
    10. If We Can Breathe Again (3:38)
    11. Under the Smallest Sky (11:39)
    Total: 61:20

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Ethan Matthews: Vocals, all instruments

Collaborateurs :
Andrew Greene: Drums
Charlotte Engler: Vocals